AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dael & Emery's love story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:04

Il avait effectivement bien fait. Heureusement il n’était pas Charles Xavier car la simple pensée de mettre ses pieds sur son coffre l’aurait expédié dehors. Allez va manger le gravier. La différence de génération venait certainement s’imposer dans le lot des règles. Car ce qui était d’une évidence de base pour Dael, ne l’était pas nécessairement pour Emery. Il était encore dans le jeune âge, qui profitait de la vie, sans trop de responsabilités encore, du moins dans son cas à lui. Il ne semblait pas y avoir grand-chose qui l’attendait. Il avait la vie devant lui, il avait le temps, il n’avait pas de loyer ni rien de plus à payer. Évidemment, dans son cas, on en profite, mais ce n’était pas le cas de tous. Pas de conquête ni rien, et heureusement qu’il ne s’était pas obstiné. On ne voulait pas voir la menace refaire surface (ça rime t’as vu comme c’est chouette). Ça ne semblait pas complètement faire son affaire, il le devinait, il était pas con. Mais bon, rien à faire non plus. C’était son toit, son aide, mais sous ses conditions à respecter malgré tout.

L’homme de peu de mot qui était encore de retour, pour cet autre chemin sans mot, juste de la radio avec du rock pour le réveiller un peu. Car il avait deux paires de poches en ce moment. Une en haut et une en bas quoi.  Et lorsqu’ils étaient arrivés, il patienta encore un peu, l’air de se demander ce qu’il pouvait bien être en train de foutre. Il commençait à regretter, et réaliser son coup de tête. Il connaissait que le nom de ce type, par la faute de la fouille. Rien qui ne l’empêcha de sortir, de s’occuper de cette autre porte pour ouvrir la voie vers l’intérieur de sa maison. Assez simple en son genre, au diable la modernité, au diable le style, ayant perdue toute touche féminine. Il avait peut-être gardé les souvenirs des quatre murs, mais avait tout changé pour se donner une chance et passer par-dessus. Avec le temps ça avait bien fonctionné…  

Au final, il avait pas perdu de temps avec le reste. Parce qu'il en avait rien à faire. Pourquoi se forcer pour un truc temporaire, pour un type qui au début, vous avait traité comme un animal avec les termes qui allait avec. Il ne fit que lui pointer une porte et s'exprimer «  Your room is there, have fun visiting, don't make noise, don't touch anything that can break, good night. » Parce que lui, il avait foutu le camps dans sa chambre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:04

Le silence faisait bien son affaire, lui laissant le temps de se perdre dans ses pensées au son des airs de rock. Il somnolait un peu à nouveau, il faut dire, réveillé tôt suite à un sommeil assez léger, ce qui faisait qu'il n'était pas pleinement reposé. Pourtant, il lui faudrait attendre avant de plonger à nouveau dans les bras de Morphée. D'abord il y avait l'état graveleux de la route qui était d'un agaçant, les secouant un peu et empêchant Emery de s'assoupir. Puis, il y avait aussi le fait qu'ils furent assez tôt arrivés.

Le jeune homme suivit en direction de la porte d'un pas un peu traînant, curieux malgré tout de jeter un oeil à l'intérieur de la tanière de la bête. Quoi de plus normal, un milieu de vie pouvant souvent nous en apprendre plus sur quelqu'un. À première vue, il semblait quelqu'un d'assez simple. Pas du genre tasse de thé anglais et sa soucoupe assortie, la bouche en cul de poule dans un style alambiqué qui ne voulait absolument rien dire mais paraissait certes bien face à d'autres gens aussi prétencieux.
Tant mieux. Il aurait pas supporté.
Il y avait quand même des règles à suivre et des avertissements, une indication du lieu de sa chambre et Dael disparaissait dans la sienne. D'accord ... Livré à lui-même, Emery succomba à l'envie d'explorer un peu, dans le silence le plus absolu, frôlant du bout d'un doigt un tout petit bibelot douteux ... qui évidemment, ne manqua pas de tomber et se casser en quelques morceaux bien nets. Well OUPS. Soulevant un coin de tapis et les glissant discrètement dessous, il s'éloigna vite fait bien fait de l'endroit sur la pointe des pieds.

Il aurait dû aller à sa propre chambre. Être gentil et laisser à Dael la paix qu'il méritait, compte tenu de ses bonnes actions. Mais Emery n'était pas comme ça. Aussi, il se retrouva bien vite à ouvrir la porte de la chambre de l'homme, entrer à pas de loups et se débarasser de ses vêtements pour se glisser tout contre lui, à moitié nu et bien au chaud. Il ne tarda guère à trouver le sommeil, un sourire paisible aux lèvres.

À suivre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:09

Never play cat and mouse games if you're a mouse

Emery s'était levé d'humeur taquine en ce beau matin ensoleillé. Disons, plus taquine qu'à son habitude. Dael avait vu d'inombrables côtés de lui depuis qu'il s'était installé, il y a un mois de cela. Il n'était toujours pas parti; peut-être avaient-ils trouvé un certain comfort, une routine dans leur cohabitation.

Dans son pyjama one piece de Spiderman, il fit irruption dans la cuisine et ne se gêna pas pour pincer une fesse à Dael alors qu'il passait derrière lui. C'était devenu une habitude, ce genre de taquineries. Il s'était vite mis à son aise dans la maison, fait à l'idée de vivre avec l'homme, et ils s'étaient rapprochés- autant qu'il était possible de se rapprocher d'un gorille moyennement sociable. Une tasse de café encore chaud entre les mains, il s'assit au comptoir et avala une petite gorgée. Les cheveux en bataille retombant un peu devant ses yeux, il faisait néanmoins des yeux doux à l'homme par-dessus sa tasse, comme pour atténuer le commentaire qui allait suivre. « Ton café goûte bizarre »  Évidemment, si un truc clochait, il fallait compter sur Emery pour le mentionner. Bâillant sans gêne, il s'étira de tout son long et frotta ses yeux d'une main. « T'as pas fait à déjeuner ? »

C'est chiant, ça. Il aimait avoir son petit déjeuner lorsqu'il se levait, celui-là. Forcément qu'on l'entendait désormais râler, grommeler dans sa barbe, parce qu'il n'avait pas ses calories à ingérer pour un bon début de journée. Un peu plus agacé, il repassa derrière Dael, lui pouettant encore une fois la fesse puis ouvrant le réfrigérateur. S'emparant du jus d'orange, il enleva le bouchon et avala de grandes gorgées à même le contenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:10

Lui il s’était levé de mauvais humeur, si on veut. Il avait mal dormis, il avait fait de ces rêves qui lui en avaient crevé le cœur. Parfois ça lui arrivait, d’être ainsi tourmenté, pour un rien, parce que son inconscient se réveillait pour le faire chier. Bon il faut dire que se faire mettre K.O. la veille, n’aidait pas son humeur du petit matin. Et puis ce petit con qui se réveillait, lui faisait rappeler que y’avait pas que son inconscient qui était là pour le faire chier. Dael n’avait pas dit un mot, même pas regardé, aucune réaction face à cet agacement de violation de sa propriété fessière.

C’était jamais bon signe, lorsqu’il était calme comme ça, il avait un minimum de réaction, ce grand gorille. Mais rien, absolument rien malgré les mots qui l’avait pourtant fait tiquer et grogner, rien malgré que ce jeune se croyait tout permis. Le jus d’orange fut la goûte de trop ce matin. Il n’avait pas de patience, et ses dernières miettes s’étaient évaporées. Il lui avait bien enlevé, subitement. Déposé un verre avec force, le jus sèchement à côté, sortit un bol et des céréales dans la même humeur de mouvement. Traduction tu ferais mieux de faire poliment, comme d’habitude. C’était là le premier regard qu’il venait de lui accorder, bien sombre, rien de bon. Mais bien vite il le perdit, alors qu’il s’éloignait pour retourner à sa seconde tasse de café. Il en avait bien de besoin, autant pour son éveil que pour s’occuper. Se retenir de foutre un bon coup de pied au cul d’Emery.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:11

Quelqu'un n'était clairement pas de bonne humeur ici, Emery le comprit bien vite en se voyant arracher le jus d'orange, celui-ci brutalement déposé avec un verre et tout le nécessaire à un petit déjeuner bien simple. Les sourcils relevés, debout devant le frigo avec un air un peu hébété, le jeune se contentait d'observer avec un mélange de surprise et d'incompréhension. Allez, il n'avait pas fait grand chose, si ? Pas besoin de s'énerver autant...

« Tu t'es levé du pied gauche ce matin? ._. »
Attrapant les céréales, il entreprit de s'en verser un généreux bol, un peu inconscient de la portée de ses paroles. Fallait pas jeter de l'huile sur le feu, mais apparemment il s'en donnait à coeur joie ce matin. Du lait dans ses céréales, du jus d'orange dans le verre pour éviter la colère de monsieur, et il s'attaqua à son repas improvisé. Entre deux bouchées, il reporta son regard sur Dael, étudia son visage et plissa un peu le nez. « Man you got fucked up yesterday ... you okay? » Simple désir de s'informer de son état, de prendre gentiment de ses nouvelles, qui pouvait certes être interprétée bien différemment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:12

Il ne s’aidait vraiment pas, celui-là. Avec son air, et son commentaire de merde, qui lui aurait fait un plaisir de lui faire ravaler. Plus ça allait, plus il perdait patience. Un véritable moustique, qu’il avait envie d’écraser. Il en venait même à se demander, ce qu’il pouvait bien encore faire ici. Le tout remontait, comme un repas mal digéré qui revenait et vous laissait un goût acide dans la bouche. Le pourquoi il était encore là, pourquoi il l’endurait, pourquoi il ne le kickait pas hors de sa demeure parce que ça faisait déjà un bon mois… Le pire, il n’avait pas de réponse nette et claire.

Surtout en ce moment, il se le demandait. Car la balle venait d’exploser, alors qu’il s’était relevé d’un coup pour donner un bon coup de poing contre le comptoir. « Do I look like I’m fucking okay!? Can’t you just act like a normal man and shut the fuck up for once? I’m so tired of your shit, or you and your kid manners. » Bon une partie du méchant était sortit… Il faut croire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:13

L'explosion de colère soudaine fit sursauter Emery. Il manqua en renverser ses céréales sur lui-même, la cuillère toujours en main, les yeux écarquillés. Il n'avait pas vu venir le coup, pas pu prédire le poing contre le comptoir, l'exclamation un peu violente. Immédiatement, il eut un petit pincement au coeur, fronçant les sourcils et abaissant les yeux. Ça faisait plus mal qu'il ne l'aurait cru. Il estimait que leur relation avait évoluée depuis le temps, qu'ils étaient passés par-dessus cette forme de haine de départ ... mais apparement, il tombait encore royalement sur les nerfs de Dael. Il le faisait chier, on va dire les choses comme elles sont. Emery, il voulait pas ça. Il avait juste envie que tout aille bien, qu'ils puissent vivre un peu plus ... normalement. Merde ...

Il ne dit pas un mot. Laissa retomber sa cuillère dans son bol à moitié entamé, qu'il se contenta de vider sans accorder un seul regard à Dael. Coupable, mais aussi blessé. Désireux de quitter la cuisine au plus vite, fuir cette lourde atmosphère qui pesait sur ses épaules. Le bol déposé dans l'évier, il passa à côté de l'homme avec un court regard qui trahissait un peu sa peine. Quelques minutes plus tard, il sortait de sa chambre entièrement vêtu et les cheveux ramenés à un état plus présentable et prenait la direction de la porte.

« Have a nice day. Alone, with the goddamn peace you seem to wish for »
Et il prit la porte, sans plus tarder et sans se retourner.


Ce n'est que le soir venu qu'il remit les pieds dans la maison. Plus tranquille que le matin, de meilleure humeur aussi. Il semblait avoir mis de côté leurs écarts, arrivant dans la cuisine avec en main plusieurs bouteilles. D'alcool. « Dont worry, I still respect your rules, Im not druuuunk ... yet » bien assez fort pour attirer l'attention du maître des lieux. « Wanna get wasted with me ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:14

Surprise motherfucker. C’était le cas de le dire. Sauf que Clint, il était pas dans le coin. Il s’était transformé en pompier et psychologue scolaire du nom d’Henry en fait. ‘Fin bref, on disait? Ah ouais, le jeune qui le faisait chier. Bah voilà, il en prenait plein la gueule en ce moment, avec un peu de lait qui avait revolé surement, avec le saut qu’il avait fait. Puis le silence total, et ce malaise flagrant qu’il avait instauré. Mais rien qui puisse déranger notre Dael, au contraire. Il avait ce qu’il voulait; la paix. Même s’il était au courant qu’il venait de le blesser. Il n’était pas un tendre, avec la main sur le cœur. Il n’avait peut-être pas tort Emery au final… Il était un ours, qui savait bien grogner, sans plus ni moins.

Il ne savait plus au final, ce dans quoi il se trouvait. Il ne savait pas la raison de son soupir une fois le jeune homme partit. Mais plus les minutes passèrent, plus son estomac devint cube de ciment. À se demander si quelque chose avait cloché dans son café. Il était en train de digérer son angoisse, qui s’emparait de lui, qui le clouait sur place et lui figeait le sang. Par la faute du silence, de ce vide un peu trop inhabituel pour lui. Le tic-tac des horloges lui était une agression, qu’il se devait de briser par le bruit de la musique. Au final il s’était occupé autrement, n’importe comment, en mode ménage. Autant en profiter de son jour de congé pour rendre les lieux propres.

Il avait presque réussit à oublier pour le reste, perdu dans les nouvelles, du monde. Il regardait les images défiler sans écouter, étourdis par les voix et les quelques bières qu’il avait ingéré. D’un calme plat, il n’avait même pas fait le saut à la porte qui s’ouvrait. Il ne fit que se lever le fessier pour aller voir, et au final fouiller sans gêne ce qu’il avait bien pu apporter. « Get wasted with this shit ? And then they wonder why they throw up like a fountain…. » Il jugeait les jeunes et leurs cocktails sucrés oui. Non mais se saouler avec ça c’était bien le truc le plus terrible à faire, selon lui. C’était comme faire une orgie de bonbons en prime, tu en vomissait au final tellement ton estomac en voulait plus de tout ce sucre, de toute cette alcool. C’était pas un bon mélange. « You wanna get wasted ? You have to drink like a man. » Et hop, il était repartit vite fait, sortir du rhum en principal, avec tout ce qu'il y avait de plus fort dans le genre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:15

À peine revenu qu'il se voyait de nouveau insulté, le pauvre Emery. Il prenait décidément cher aujourd'hui, et sa mine se fit vexée; faussement, en grande partie. Il tenait à défendre son alcool plus que tout, faut pas le juger, il aime boire pour le goût avant l'effet. « This shit ? How dare you call it shit ! It actually tastes GOOD, unlike your stuff » Parce qu'il fallait lui voir l'air pas sûr du tout, en le voyant sortir rhum et autres. Nope, non merci, il passait son tour. Cette merde, c'était juste bon à lui brûler les papilles gustatives, à ruiner sa gorge et son tube digestif et perturber quasi instantanément tout le fonctionnement de son corps. Nope, pas assez de bénéfices pour compenser les dommages.

Il l'ignorait, tiens, sortant un grand verre et s'affairant déjà à mélanger ses trucs. Alcool coloré par-ci par-là, une petite paille pour une expérience plus agréable et il sirotait déjà tranquillement son truc en zieutant mine de rien sur ce que Dael faisait. « No pornstar for you bae? » Oui, bae. Bon allez un petit surnom affectueux pour la blague, pour le taquiner un peu en continuité de ce matin et en espérant cette fois y survivre. Survivre au commentaire, peut-être, mais à l'alcool qui se voyait tendu vers lui, peut-être pas. Misère, il les tenait pas ces trucs-là. Pourtant le choix ne semblait pas trop s'offrir, Dael semblait déterminé à le faire 'boire comme un homme' et il fini par soupirer et approcher le verre de ses lèvres. Juste l'odeur était forte. « Do I really have to ? » les sourcils un peu froncés, les yeux sur l'homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:16

Effectivement, ce n’était pas l’accueil le plus gentil qui soit… Mais bon, c’était Dael après tout. Cet homme qui avait un goût amer en pleine bouche, et le faisait comprendre à tout le monde. Comme là, voyez-vous, son amertume il l’avait encore sortit, cette fois par rapport à son dégoût pour cette boisson qui ne faisait rien de plus qui violer sa rétine avec ses couleurs de windex. « You wanna be diabetic? Keep going then, you’re in the right way. » Il comptait bien démolir cette alcool pas buvable, à ses yeux.

Dael le jugeait, carrément, sans la moindre petite gêne ni retenue de son regard qui l’observait faire son affreux mélange. Avant que son air devienne complètement perdu par ce que le jeune avait dit. Le jeune, c’était bien le cas de le dire… « Bae.………… ? » Parce qu’il ne comprenait pas non. « Whatever… I won’t drink your things. It’s for the ladies. » Le gros jugement, je vous l’avait bien dit. La petite insulte qui s’y cachait manquait fort bien de subtilité, je vous l’accorde. Il tentait de le piquer, pour lui faire boire son alcool à lui, lui en ayant versé un beau verre en prime. Il avait ce petit sourire bien malin à le regarder délaisser son misterfreeze alcoolisé pour son rhum. « Well… You can stay a lady if you want to. » Ouais… Il était un peu chiant on se ne le cachera pas. « At least, you gotta try. » Ah mais qui parlait hein...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:18

Emery ne s'empêcha aucunement de rouler exagérément des yeux au petit commentaire. Dael parlait comme s'il allait ingurgiter deux tonnes de chocolat. Ce n'était pas la mer à boire, juste un peu de sucre et de goût fruité pour qu'au lieu du goût sec qui vous arrache la gueule, ce soit sucré comme du bonbon liquide. Comment rendre encore plus agréable l'expérience de l'alcool, quoi. « T'exagères ... »
Il n'avait pas relevé le commentaire de bae, peut-être qu'au final c'était juste mieux que l'homme n'aie pas compris. Fallait pas non plus pousser sa luck plus que nécessaire.

C'est à ce moment, en réalité, que Dael passa le commentaire qu'il ne fallait pas- ou peut-être qu'il fallait, dans cette situation. Y a pas à dire, cet homme savait bien comment le piquer just right, par ses commentaires. C'était sans aucune doute involontaire et il n'avait probablement aucune idée de la profondeur de ce qu'il venait de dire, mais c'était fait désormais, et Emery avait figé, les doigts serrés sur le verre. For the ladies, right ? He wasn't no lady. He would not 'stay' a lady « Im not a lady» le besoin de le dire, plus pour lui-même que réellement à l'intention de Dael. Un éclat féroce, dans ses yeux, compétitif. Il ne lui en fallait pas plus pour le pousser à agir, à porter le verre à ses lèvres et avaler une gorgée plus grosse que nécessaire.

Elle passa pas bien, c'est le moins qu'on puisse dire. Brûlante dans sa gorge, à lui faire monter les larmes aux yeux alors qu'il retenait l'envie imminente de tousser à s'en arracher les poumons. Il ravalait avec peine sa faiblesse, plissant les yeux et inspirant profondément. Sans passer un seul commentaire, il avala le reste, qui passe déjà un peu mieux bien que la sensation de chaleur poursuivit sa descente plus bas, pas forcément désagréable. Battant des paupières pour chasser l'eau de ses yeux, il les riva ensuite sur Dael et lui poussa son verre vide. « More »

Okay. Shit was getting real

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:19

Évidemment, il beurrait épais sur son dégoût. Plus pour agacer qu’autre chose en fait. Mais une chose était certaine, il réalisait qu’il avait touché une corde bien sensible. Il ignorait encore toute l’histoire, à quel point, prenant le tout pour un orgueil typiquement démesuré et masculin mais… Enfin. Il ne pouvait lire dans son esprit et encore tout savoir.

C’est avec un sourire premier qu’il l’observa porter définitivement le verre à ses lèvres… Avant de tomber sur le cul comme on dirait. Disons qu’il ne s’attendait pas à voir Emery faire plus que simplement goûter. Quand on aime pas, on trempe les lèvres, on grimace, bref ce genre de chose. Mais lui… Il avait pris la moitié du contenu en un coup. Il avait pris toute une gorgée, et Dael avait retrouvé son air de marbre qui l’observait un peu choqué. Mais il ne fit rien pour prévenir le pire, plutôt impressionné de voir que ce type était plus macho que lui. Eh bien.

Il laissa le silence s’installer, alors qu’il le fixait, une fois la seconde moitié ingurgité dans le système du garçon. Il en demandait encore, en prime. Ouais ce type en fait, il avait un problème avec son orgueil, du moins il en était persuadé. D’un ton aussi calme que moteur on put entendre la voix de Dael s’exprimer : « …. You are so dead. And by dead I mean you’ll be drunk… Hella drunk. » Et ce fut bien là que son rire amuse se fit entendre. Au diable la retenue. « Oh boy… That’s not a shooter, you know that? You drink it little by little. It’s not water. » Il faut croire qu’il avait une conscience de papa en cet instant, car il ne fit que regarder le verre sans jamais le remplir. « You should stay with your juice for now boy… If you don’t get wasted in… 5 min… I could consider giving you a little more. » Il était pas con, non plus. Pour le moment, le verre qu’il se versa, ne fut que pour sa propriété uniquement. Le second qu'il sortit, fut un beau verre d'eau bien frai pour Emery toutefois. « But first... You should drink that and relax a little. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:20

Emery ignorait à quel point he had just fucked up. On voyait, tout de suite et maintenant, qu'il n'avait aucunement l'habitude de l'alcool fort. C'était rentré par là et il pouvait bien en avoir encore la sensation dans la gorge, c'était pas fait pour être bu aussi rapidement. Bon puis après, il ne pouvait rien y faire, et admettre son erreur était hors de question, aussi il haussa simplement les épaules au premier commentaire. « That was kind of the whole point ? I did ask you to get drunk with me ... » et inutile de mentionner qu'il ne planifiait quand même pas le faire aussi vite.

Nouveau haussement d'épaules. C'était devenu sa réponse favorite depuis quelques instants, son regard évitant délibérément celui que Dael posait sur lui, mélange d'amusement et de choc. Ses doigts insistaient pourtant, poussant un peu plus le verre vers lui. Verre que l'homme refusait de remplir, les yeux d'Emery remontant enfin vers les siens, emplis de jugement. « Lady, now boy ... Im 24 okay. Im a man » Il accepta malgré tout le verre d'eau, plongeant sa paille dedans et aspirant quelques gorgées avec une mine boudeuse. Le verre englouti, il retournait à son cocktail, observant Dael avec une soudaine attention prolongée, semblant attendre le moment propice. Celui où le verre fut posé, rempli une nouvelle fois ... et vif comme l'éclair, la paille d'Emery se retrouva dedans et une nouvelle gorgée de feu liquide pour réchauffer son âme. Cette fois un sourire moqueur étirait ses lèvres, un rire menaçant de les franchir, et il était tout à coup de bonne humeur. Pas trop rancunier.

« The boy just gotcha »

Pour prouver son point, il s'étira par-dessus le comptoir pour enfoncer son doigt dans les côtes de l'homme, un petit poke pas bien méchant qui semblait l'amuser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:21

Il s’était mérité un royal roulement de ses yeux, exaspéré de cette réponse. C’était bien ça, les jeunes de nos jours. Je veux me souler pétasse, t’as pas compris ? Même si c’était la pire chose à faire, que de boire du fort. Autant pour le corps que pour le cœur qui en prendrait un coup. Il fallait garder en tête que l’alcool était du poison, car elle avait des effets plutôt dévastateurs lorsqu’on en prenait trop, et que le corps en vomissait lorsqu’il n’en pouvait plus, lorsque c’était dangereux et qu’il fallait que ça sorte. Enfin, pour le moment, il serait que saoul rapidement.

Et s’était un non catégorique de lui en redonner, malgré l’insistance du jeune homme. Regardes-moi au moins un minimum tiens. Ou pas en fait, parce qu’il se serait reçu, un peu le regard d’un père qui n’approuvait pas la demande. « Whatever you say… » Parce qu’il n’en avait rien à faire de cette spécificité. Au moins Emery l’avait sagement écouté avec son verre d’eau. Une petite action qui pourrait l’aider au minimum, diluer un peu le tout. C’était mieux que rien, on ne se le cachera pas.

C’est dans toute son innocence que Dael se servit son verre, le voyant disparaître en moins de deux. Et c’est bien là qu’il joua la pire des cartes que l’on pouvait se recevoir de lui. Un air assez dur, un manque de réponse flagrante, et pas la moindre réponse ni mouvement. « You’re not 24, otherwise you wouldn’t act like a kid. » C’était une réaction sur le coup, car les mots vinrent le débloquer pour au final ne le rendre que lasse, roulant de nouveau ses yeux, s’emparant de son verre ainsi que de la bouteille, pour disparaître dans un lieu plus confortable, alias le salon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:22

Emery se croyait bien drôle à lui voler le contenu de son verre, mais Dael avait vu la chose autrement. Son air s'était fait instantanément plus dur, clairement pas amusé et les mots qui étaient sortis avaient fermé la gueule du plus jeune. Il n'agissait pas comme un enfant, cet homme était juste beaucoup trop sérieux et avait vraiment besoin de retirer le balai qu'il avait coincé dans le derrière. Really.

Il le suivit momentanément des yeux alors qu'il s'emparait de verre et bouteille et quittait cuisine pour le salon. Pas décidé à bouger, encore un peu pris dans son moment boudeur et agacé. Sa paille entre les lèvres, ses deux mains enroulées autour de son grand verre de cocktail, il resta assit au comptoir aussi longtemps que son orgueil le lui dicta. Que quelques minutes, tout au plus.

Emery se lassa bien vite de sa solitude et se résolu à se lever. Enfin, essayer. Ses deux pieds sur le sol, ses fesses quittant leur siège, le plancher sembla tout à coup beaucoup moins stable et il s'accrocha au comptoir pour quelques courtes secondes. Ah, boire assit. Les merveilles.
C'est à pas mesurés qu'il fit son chemin vers le salon, les mains heureusement vides de toute boisson. Probablement qu'il avait déjà suffisamment bu comme ça, et même lui le reconnaissait. « Are you mad at me ? » Nécessité de demander, vu l'air de Dael, alors qu'Emery se laissait tomber à ses côtés sur le divan. « Dont be maaaad » et hop, la douce caresse de son nez contre la courbe de la mâchoire de l'homme, petit geste qu'il aurait voulu taquin et doux pour adoucir son humeur. L'instant d'après, il se reculait et l'observait intensément, un petit sourire aux lèvres et les pupilles dilatées, le noir avalant délicieusement le bleu de ses iris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:24

Heureusement que les pensées d’Emery étaient bien closes dans sa tête, car en vue du caractère de Dael, il se serait bien arrangé pour lui rentrer un balais lui-même dans le popotin de ce jeune. Ça lui apprendra tiens. Mais bon, ce n’était pas le cas, malgré qu’il n’était pas complètement stupide non plus, au courant que son attitude ne plaisait pas à tous, encore moi à un jeune homme un peu trop tête en l’air à son goût, du moins, selon son humble avis. Peu importe, il n’en avait plus grand-chose à faire de tout ça, sachant seulement qu’il n’appréciait guère avoir affaire avec une personne manquant de maturité. La faute des générations qui les séparaient, il le savait très bien. C’était le pourquoi de son roulement des yeux, plutôt que royalement lui ouvrir l’esprit et l’envoyer paitre plus directement et vivement. Un homme près de la quarantaine qui se permettait de vivre selon Emery aurait pris le décor entre les murs de sa demeure.

Pour le moment silencieuse malgré les deux corps qui y habitaient, rien qui puisse profondément le déranger, contrairement à ce matin. Car à la différence, il y avait cette simple quiétude, malgré le froid présent dans l’atmosphère. Rien d’inhabituel, ils devaient bien en être habitués désormais. Il se contenta de se taper une discussion avec son verre, tranquillement, ne laissant pas le temps à ses dernières vapes de chaleur complètement s’en aller. Il n’y avait rien de désagréable à se laisser empoisonner de temps à autres, de perdre la tête dans ce sentiment d’étourdissement qui n’était pas de refus. Dael appréciait d’autant plus la force et ses traces qui restaient au fond de sa gorge.

Il patienta, simplement, que la gaminerie passe à l’autre, si peu surpris de sa phase de boudage, Ne prenant pas la peine de relever inutilement la tête pour observer Emery. Qu’un simple regard en coin, pour le voir s’installer mine de rien à ses côtés. La prochaine gorgée ne se fit pas attendre, à sentir cette boule collant oser de tels gestes. Not drunk enough for this shit, comme on dit. Un peu lasse peut-être, sa position corporelle changea pour une plus confortable et à son aise, un bras longeant le dossier du divan. « I am not. And I wasn’t. » Juste un peu exaspéré disons. « I’m just not a fan, when you act like a kid. I don’t have a lot of patience. » De patience en générale. Il le savait, le pourquoi de la phrase qui venait de prendre fin avant de spécifier le domaine. Dael osa enfin pleinement un regard vers Emery, constatant ses mains vide. « Already drunk? Or you just gave up and changed your mind? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:26

Le bras qui se plaça contre le dossier fut interprété par Emery comme un petit signe de familiarité qui acceptait l'intrusion dans sa bulle privée. Aussitôt, il se permis d'y déposer sa tête, poussant un petit soupir d'aide en levant les yeux au plafond. Des moments comme ça, il en prendrait des tas. Juste bien, sans se faire trop chier, à juste relaxer avec de la boisson et laisser leurs esprits s'envoler doucement.

Pas de patience? « No need to tell me that, I've noticed »
Il eut un tout petit rire simple, pas moqueur, simplement amusé par le fait. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas constater le découragement flagrant de Dael chaque fois que le gamin adoptait une attitude plus enfantine qu'il ne pouvait réfréner. « 'M sorry » Il lui devait bien ça, au moins des excuses pour toutes les fois où il l'avait fait chier, tiens.

Baissant les yeux vers ses propres mains, il haussa les épaules puis les releva vers Dael. Ils étaient brillants d'une toute nouvelle lueur, un sourire aux lèvres. « Im not drunk .... but Im happy » très, happy. En d'autres mots, he was already wasted enough. Ses doigts avaient commencé à distraitement tracer des formes abstraites sur l'avant bras de Dael, et certes Emery était normalement courageux mais là, fallait bien que l'alcool aide à dépasser certaines frontières. « But Im hungry now. Do we have ice cream ? » Il se leva, prêt à aller voir, mais perdit pied dans son élan peut-être trop enthousiaste et lorsqu'il retomba, c'est directement sur Dael. Trop déshinibé pour s'en inquiéter, il se contenta de rire.
« You saved my life ♥️ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:30

Il n’avait rien dit, interrompu dans son geste, par cette tête qui avait elle aussi, prit son aise. Qui au final ne venait pas le déranger plus qu’il ne le fallait. La preuve était là, car il ne fit rien pour le repousser. Il faut dire que la bête sauvage qu’il était, avait fini par tranquillement être apprivoisée. Pas trop le choix, avec les surprises motherfuckers qu’il se recevait parfois en ouvrant les yeux au petit matin. Surtout le premier jour. On aura jamais vu ça, un homme qui flippait Emery en mode crêpe. Surement le réveil le plus majestueusement épique et brutal. Enfin, c’était dans le passé tout ça.

Aujourd’hui il en riait, tout comme il rigolait de ce commentaire. Parce qu’il valait mieux en rire qu’en pleurer comme on dit. Et puis peu à peu, il se sentait divaguer, et n’avait plus cette envie particulière de l’envoyer paitre. Il l’avait dit lui-même après tout, et le jeune, s’excusait tout simplement en prime. Bah voilà tout allait bien. Et un nouveau léger rire vint franchir les lèvres de l’homme alors qu’il avait sa réponse. « I’ll take that as a yes. » Parce que le tout semblait être le cas. Pour le reste, il eut un léger soupir de simple paresse. Car il croyait devoir se lever le cul, et lui faire à manger comme trop souvent. Mais se ravisa à la crème glacée. Il n’aurait pas besoin d’en faire, ça. Il trouverait bien le moyen de rendre affreux ce truc qui pourtant était si simple. « Maybe… I don’t really know. » Il ne connaissait pas tout de son frigo et congélateur quand même. Enfin peut-être en d’autres circonstances oui, mais là, monsieur était lasse et relaxé, enivré par l’alcool si douce à son esprit.

Mais oups, il y en avait un bien trop motivé à son goût, d’aller tout découvrir. Adventure time… Not. Définitivement trop partit celui-là. Le cervelet était en extase dans son liquide qui lui faisait oublier sa fonction première. De son côté, Dael avait encore des réflexes, qui étaient de simplement retirer vite son porte verre de là (sa main 8D) et d’étirer son bras pour tenir la taille qui s’offrait à lui. « Yeah sure… » Pas très convaincu celui-là. « Maybe you should forget it… You might break your head on the table… twice. » Façon de dire qu’il était pas en état de faire le moindre mouvement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:31

Sauvé la vie, Emery le voyait vraiment comme tel. Il aurait bien pu tomber par terre et se cogner la tête, ou encore tomber sur le coin de la table basse, qui sait. Mais non, il était tombé sur l'homme qui avait doucement amorti sa chute et entreprit de le tenir en un réflexe, un bras fort autour de sa taille lui coupant momentanément le souffle; pas par une trop forte pression exercée, plutôt par le simple contact qui impliquait une fusion de leurs corps dans une douce étreinte. Il était bien, mais persistait pourtant, désireux de lui prouver que tout allait bien et qu'il pouvait aller se chercher de la crème glacée tout seul comme un grand. Ça n'avait été qu'un petit moment de déséquilibre de rien du tout. « I'm fine. It happened once, doesnt mean I can't walk properly ... »

Le ton un peu boudeur, il cherchait déjà à se relever, faisant un mouvement pour se redresser mais se voyant bloqué par le bras autour de sa taille qui le ramena contre Dael sans plus ni moins, ne provoquant que frottement entre leurs deux corps. En vain. La deuxième tentative n'abouti pas à meilleurs résultats, et Emery commençait à s'énerver, marmonnant des « Let me gooo » en remuant un peu plus fort. Il lui fallu un moment pour se raisonner au fait que c'était peine perdue; il soupira alors et se retourna doucement contre Dael pour plutôt lui faire face.

Son regard se planta dans le sien, yeux bleus et intenses et allumés d'une lueur bien différente tout à coup. La chaleur semblait avoir monté d'un cran alors qu'il fixait Dael en silence, les lèvres légèrement entrouvertes desquelles s'échappait un souffle plus court. Un débat semblait faire rage en lui, et sa résolution se fit par un soudain rapprochement doux. Un pouce passant sous la lèvre de l'homme, ces lèvres qui le tentaient depuis le premier jour et lui donnaient toujours autant envie de le dévorer ... Emery ne résista pas plus longtemps, dans la chaleur du moment, le coeur battant, il combla doucement l'espace entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:32

Il faut croire que leurs attentions divergeaient. Ce qui apparaissait un détail, ne l’était pas pour tous. Dael était plutôt préoccupé par l’état du jeune homme, pas très convaincu qu’il était une bonne idée de le laisser aller. À ce point qu’il n’avait pas réalisé la forte poigne qui avait fait en sorte de les coller de la sorte. C’était peut-être parce qu’il n’y avait pas vu le moindre intérêt. « Or not… » Parce qu’évidemment, ça ne voulait rien dire. Il avait eu la chance de bien tomber, mais il en avait vu des vertes et des pas mûres dans son métier. Jouer sur sa chaise en équilibre en pleine classe, et se fracturer le crâne jusqu’à en mourir parce qu’on était tombé… Il en avait vu, des accidents aussi cons que ça.

Monsieur la baboune était de retour, et tête de cochon aussi. Et Dael, s’amusa tout simplement à resserrer son emprise. Parce qu’il trouvait ça rigolo lui, de le voir gigoter comme ça, plutôt impuissant oui. « Are you trying to do something here ? » Évidemment, il avait ce petit sourire moqueur, un peu enfantin, pour accompagner ses dires. Il faut croire que derrière cette petite rage de liberté, l’énergie qui s’en dégageait et qui se faisait ressentir ne lui déplaisait pas tant que ça. Il ne le dirait pas, il ne le s’avouera jamais non plus, mais ça lui chatouillais en une drôle de sensation autant dans le bide que dans le bas ventre. La faute à Emery, fallait voir où son corps se mettait à gigoter aussi hein…

« No. » Sans froideur ni rien, mais bien encore une fois cette petite pique d’amusement. Il avait callé son verre pour le déposer, s’amusant désormais à utiliser ses deux bras pour bien le tenir. « Comon' you're not even trying. » Et puis au final, c’est lui qui avait gagné la manche.

Celle-ci… Du moins… Encore ignorant de la prochaine qui se préparait. Peut-être un peu trop inconscient de ce qui pouvait bien se tramer dans la tête d’Emery. Quoi que s’il lui avait dit, il n’aurait pas été bien surpris. Sa femme aussi, elle était tombée raide dingue de ses lèvres au premier regard. Surement d’autres aussi, mais ça il le savait pas. Il ne sentit pas le besoin de briser le silence, de faire quoi que ce soit, guidé par une pointe de curiosité qui ne savait ce que l’autre semblait faire. C’était étrangement doux, et il ne détestait pas. Pour une fois qu’il n’avait pas envie de le noyer dans une piscine, ou faire pire… C’est bien sous ce geste du pouce, qu’il avait deviné la suite des choses. Il était pas con, non plus. Il était très chaud et étourdis par contre, surement bien pompette déjà. La fatigue n’aidait jamais dans ces cas là. Toujours est-il qu’il ressenti malgré tout un certain choque, lorsque le pouce laissa place à la douceur et à cette intimité qu’il n’avait pas partagé depuis déjà quatre longues années. Il ne bougeait pas, ignorant de ce qu’il devait faire, ignorant de ce qu’il devait ressentir. En temps normal il ne l’aurait même pas laissé toucher. Mais les temps… ne l’étaient pas. Il se lassa guider dans son nuage de brume, se disant simplement que c’était là une première. Un vierge des hommes en tous sens, et qui avait comme pensée que ah ben c’est ça que ça faisait que de se faire embrasser par un barbu. Moment empathique avec sa femme qui y avait pas mal goûtée. Fallait quand même y aller doucement avec lui, le pourquoi du fait que son premier mouvement fut de reculer sans brusquerie. Se reculer pour mieux observer, et pour mieux y replonger après un court instant. Et au final il s’était tout simplement laissé aller, parce que l’envie de lui vomir dans la bouche n’était tout simplement pas là. Pour une fois, il ne faisait pas preuve de rudesse, ayant laissé tomber la force pour placer ses mains contre cette taille qui s’offrait à lui. Il se tenait, en quelque sorte, par crainte de perdre pied dans son brouillard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:33

Emery s'attendait à se faire repousser. Un part de lui avait cette crainte de se prendre le refus le plus monumental de sa pauvre vie, et il n'était pas injustifié de penser ainsi. Il y avait de quoi s'inquiéter des réactions de Dael, qui n'étaient pas toujours douces. En le sentant se reculer, il avait rouvert les yeux et froncé légèrement les sourcils. Quelques courts instants s'étaient écoulés, durant lesquels il avait songé s'excuser et simplement se reculer, prétendre que rien n'était arrivé ... mais Dael en décida autrement pour lui. Il revint à la charge contre ses lèvres, dans la même douceur avec laquelle Emery avait initié l'échange.

Il n'en fallait pas plus pour faire chavirer le gamin. Peut-être refoulait-il ces désirs depuis trop longtemps, les enfouissant sous les taquineries et les colères, se faisant croire ce qu'il voulait bien. Son corps en décidait à l'instant autrement, la chaleur l'envahissant du centre vers la périphérie en souffles de feu qui picotaient jusqu'au bout de ses doigts. Ces mêmes doigts qui s'accrochaient à la nuque de Dael alors que ses lèvres étaient à la poursuite des siennes pour une danse lascive. Ses hanches semblaient dotées de leur propre initiative, se pressant à la rencontre de celles de l'homme. Il ne pensait plus clairement, ne réfléchissait plus aux conséquences de ses actions, se contentant d'agir sur ses impulsions en laissant Dael le motiver un peu plus par ses réponses pour l'instant positives. Se risquant à approfondir le baiser, il laissa sa langue caresser son palais, ses dents mordre sans gêne cette lèvre si tentante juste à sa portée, amplifiant les pressions de son bassin. Définitivement plus là, le gamin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:33

C’était l’incertitude, d’un côté comme de l’autre. C’était l’apprivoisement à tâtons, un peu comme le processus d’essaies erreurs. Et pour le moment ça fonctionnait, car un élément majeur les guidaient tous les deux. Il faut croire que la nécessité du genre féminin était devenue au final qu’une préférence après ces quatre années de calme plat. Réfléchir n’était pas envisageable. Les conséquences devenues éléments futiles. Et il serra un peu plus son emprise, entre avidité et désir de garder un minimum de contrôle pour éviter de se perdre. Il cherchait malgré tout la rencontre, plus légèrement pour le moment.

On a bien dit, pour le moment. Car plus ça allait et plus l’intensité se faisait. Dael qui goûtait le sucre alcoolisé de cette toute autre manière. Il avait dit non, au tout début de cette soirée, mais cette fois-ci il changeait certainement d’idée. Son souffle s’était fait plus présent, plus appréciateur, et qui derrière demandait plus. Dael était certainement loin de vouloir prendre les devants, ayant en mire de concentrer son énergie sur Emery. Sans réfléchir, simplement instinctivement. Le passif devint d’un coup bien actif, laissant ses mains devenir plus rude, dans cette forme de possession, alors qu’ils les glissaient sans demander la permission, sous toute couche de tissus pour rejoindre directement les courbes de ce fessier. Et hop les doigts qui s’amusèrent à y faire le geste de la bonne poigne, alors qu’il avançait du même coup un peu plus Emery contre lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:33

So close he could taste it. L'alcool sur sa langue, le sucré de la sienne, échange de salive pas du tout désagréable qui laissait Emery flotter la tête dans les nuages. Quelque chose de tout chaud éclatait dans sa poitrine, l'éruption inattendue d'un volcan de paillettes brillantes qui glissaient en coulées brûlantes jusqu'au bas du ventre et l'inondaient de la plus belle des énergies. Il se consumait de l'intérieur dans ce baiser auquel ni un ni l'autre ne semblait vouloir mettre fin. Chaque détachement de leurs lèvres impliquait un retour à la charge, plus passionné encore.

Les mains se glissant sous son pantalon donnèrent des frissons à Emery. Parcourant son corps entier dans leur intensité, vague de fraîcheur contre sa peau brûlante, contraste qui le laissait pantelant et à la recherche de plus. Les doigts se refermèrent, mordant dans le moelleux, tirant un son au plus jeune; celui d'envie, de tension montante qui ne demande qu'à être soulagée. Il n'y avait plus d'hésitation, plus de douceur ou de retenue; les mouvements étaient délibérés, désespérés, à la recherche de friction sans honte aucune.

Emery fini par s'arracher au contact de peine et de misère, par la brute force de sa volonté, une pause pour avoir mieux ensuite. Se remettant debout dans l'empressement, chancelant quelque peu, ses mains descendirent immédiatement pour sa ceinture. Ses doigts tremblaient alors qu'il cherchait désespérément à la défaire, plus vite, toujours plus vite, impatient et trop peu satisfait, les yeux rivés sur Dael avec une intensité toute nouvelle. La ceinture jetée par terre, il se battait avec le bouton, cherchait à enlever une couche pour de plus amples contacts. Il voulait le ravager. Il voulait qu'il le ravage. Il le voulait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:34

Il faut dire qu’il n’y avait rien de mieux, rien de plus encourageant que les sons provoqués. Celui d’Emery faisait partit du réel, lui faisait retrouver une partie de la flamme qu’il avait perdu depuis longtemps déjà. Il ne pouvait pas empêcher ses pensées de divaguer, de se souvenir de ses dernières fois. Il goûtait peu à peu, à nouveau, à cette tension qui refusait de le laisser en paix, à ce désir de plus. Mais il s’en prenait aussi plein la gueule avec le néant qui commençait à l’engloutir plus ça allait. Car il ne s’avait pas, ce qu’il faisait, du moins pas complètement. Il était déstabilisé par la sensation du frottement, par cette forme qui prenait vie jadis uniquement que chez lui.

La pause qui fut, ne l’aida pas plus qu’il faut. Aussi con que cela puisse paraître, il ne savait pas, ce qu’il devait faire. Un peu trop sonné par l’alcool en même temps. C’était la bataille dans sa tête, entre le oui et le non et qui n’avait nul gagnant pour le moment. Cette guerre le paralysait, le transformant en cet homme qui observait l’autre, qui doutait de lui-même, qui se sentait telle une âme perdue dans un monde qu’elle ne connaissait pas. La nouveauté avait toujours quelque chose de parfois effrayant, et il se laissait envahir par ce sentiment. Il opta pour le spectateur, plutôt que le miroir, au final. Même si l’envie de se libérer un peu le démangeait. Son cerveau lui jouait peut-être des tours… Car il voyait désormais un Emery qui peinait à accomplir une tâche, effaçant le but de celle-ci sous une forme de refoulement.

« Need help…? » Mine de rien, sous ce ton semblable à une aide offerte à une dame prise avec trop de sac. Gentiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   Jeu 28 Déc - 12:34

Toujours il se battait, avec le bouton rebelle, avec les pantalons qui en ce moment se faisaint de trop. L'empressement n'aidait pas, l'alcool encore moins, son coeur battant en rythme désordonné dans ses tempes et dans sa poitrine, assourdissant les alentours. Un grognement victorieux lui échappa lorsque le bouton céda enfin entre ses doigts, lui permettant d'ouvrir en grand le pantalon et le descendre en un coup jusqu'aux genoux, tentant vainement de le pousser plus bas; mais leur format plus serré rendait le passage des mollets difficile dans un tel état.

Un obstacle de plus à la complétion, à la poursuite de leur moment de chaleur. Quelques mots de Dael ramenèrent cependant Emery à la réalité, quelques précieuses fractions de seconde de lucidité parmi la brume, sans prendre conscience du ton ou de l'air de l'autre, notifiant seulement l'offre d'aide. C'est empêtré dans ses pantalons qu'il avança jusqu'à lui, trébuchant dans ses propres pieds, se laissant choir contre Dael et attrapant sans attendre sa nuque d'une main pour presser leurs lèvres ensemble à nouveau. Comme un junkie en manque, toujours plus il en voulait. Descendant contre sa gorge, mordant sa mâchoire, couvrant sa chair de baisers et de douce attention jusqu'à la clavicule, murmurant alors contre sa peau « Please, yes... » alors qu'il se redressait quelque peu, tentant de tirer sur le pantalon indésirable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dael & Emery's love story   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dael & Emery's love story
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Love Story ▬ Lucas E. Scott
» yukine ϟ it's going down for real
» — LOVE STORY
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brickface :: We are free :: Nos Rps-
Sauter vers: