AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clark n' Jed/Mik (R & S)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:32

Jed avait bien fini par atteindre le fond là où ils seraient suffisamment cachés à la vue pour avoir le temps de faire quoi que ce soit avant que la femme à l'avant n'intervienne. Quand même. Que serait le défi si elle les voyait immédiatement et l'empêchait de grimper jusqu'au sommet de cette belle rangée ? Il n'y aurait plus aucun plaisir, et maintenant que Jed était lancé et s'était laissé entraîner dans cette histoire débile, il s'en amusait et mettait de côté les conséquences. Jusqu'à ce qu'elles lui tombent dessus, probablement. Après coup, il la trouvait toujours moins drôle...

Il remarqua assez rapidement que Clark s'était trouvé un bouquin. Tiens, comme s'il avait lu dans ses pensées et avait cherché à lui prouver un point. Regarde, je sais lire! Même que ... Je sais ce que c'est, un livre! Regarde, j'en tiens un à l'instant, je le feuillette, ouuah regarde un peu je tourne une page!
C'est bien beau tout ça, mais ils n'étaient quand même pas venus ici pour lire alors Jed ne s'y attarda qu'une brève seconde avant de se retourner vers l'étagère devant lui. Il lui faisait plus ou moins confiance côté solidité. Elle pouvait supporter un grand poids, avec tous les livres posées dessus c'était évident, mais ajoutez 180 lbs de muscle et vous aurez probablement un beau désastre. Se mordant la lèvre, il jeta un regard vers l'avant de la bibliothèque, où la dame ne leur portait guère attention, puis la reporta sur l'étagère et en attrapa solidement une tablette.

Ça ne fonctionnerait jamais. Il allait tout démolir, c'était évident ... L'étagère lui tomberait dessus et il crèverait étouffé sous une tonne de livres. Tu parles d'une mort merdique. Tout cela, ce serait la faute de Mercer tiens.
"Je meurs ici, je reviens te hanter" pensa Jed avec un court soupir avant de se hisser tant bien que mal. Pas qu'il n'avait pas la force pour, mais les appuis lui manquaient. Son pied trouva une prise sur une tablette plus basse et il s'en aida pour atteindre plus. Lui qui était déjà grand, ces rangées étaient incroyablement hautes s'il ne parvenait toujours pas à en atteindre le sommet.

Grimper ne lui fut pas si difficile. Quand on est cascadeur, on a l'habitude de ce genre de choses. Il parvint à atteindre le haut en un rien de temps, même si à un certain moment, son poids sur une tablette lui fit émettre un grincement assez inquiétant merci. Il ne manquerait plus qu'un étage lâche et bonjour le dégât. Non, ça ne lui plaisait pas vraiment d'avoir à ramasser ça alors ... Évitons, au possible. Une fois en haut, il se pencha légèrement pour jeter un oeil à Clark en bas, lui envoyant un superbe sourire. Juste à ce moment, un livre près de sa main droite commença à glisser dangereusement. Il le rattrapa juste avant la chute fatale et le repoussa en place, mais constata à ce moment que la rangée du haut en entier semblait glisser tranquillement. Mauvais signe. Mauvais mauvais.

Jed ne mit pas de temps à constater qu'il était en train de faire pencher dangereusement l'étagère au complet. Il déglutit et regarda autour de lui, cherchant un moyen de descendre rapidement sans créer aucun dommage permanent à la rangée... Mais ça lui sembla impossible. La meilleur façon lui sembla quand même de simplement lâcher prise et se laisser tomber sur ses pieds en bas ... Mais avant même qu'il n'aie le temps de le faire, les livres du haut de l'étagère décidèrent qu'ils voulaient explorer le monde. Faire un coucou à Clark au passage aussi, pourquoi pas ? ... Oh misère ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:33

Ah Jed avait de la chance que Mercer ne puisse lire dans ses pensées, car je vous promets que le tout aurait sans aucun doute mal tournée. Une bonne et forte poussé dans une rangée et il aurait fallu voire ces dernières tomber tel des dominos… Mais enfin, rien de toit ceci n’allait arriver puisqu’il n’avait pas ce pourvoir de Charles-Xavier. Pour le moment il s’amusait dans toute son innocence, tournant quelques pages, enregistrant les plus intéressantes en se promettant de les essayer un jour. D’autant plus celle qu’il venait enfin de comprendre, ayant dû tourner un peu le livre et la tête avant de voir l’évidence. Enfin bref, il ferait mieux d’en arrêter là, et de plutôt se concentrer sur le mutant qui avait enfin décidé de tester la solidité de cette rangée. Allait-elle briser? C’est ce que nous verrons bientôt car Banks avait presque atteint le sommet.

Plus cela allait, plus la tête de Clark se dressait, pour finir par être dans une pose à risque de tortis colis s’il restait beaucoup trop longtemps dans cette position. Il eut un sourire tout à fait charmant en voyant Jed tout en haut, bien amusé et d’autant plus lorsqu’un livre manqua de glisser hors de sa place approprié. Puis son sourire devint rire, voyant bien de son coin que la tablette était déformée, un jolie courbe bien profonde causé par le poids de l’homme…

Ah mais le pauvre, il n’alluma pas tout de suite qu’il ferait mieux de se pousser de là, son expression faciale changeant tout de même bien rapidement. Tout amusement disparut, plutôt un gros point d’exclamation se dessinant sur son visage. Ah tiens, un nuage de livre…. Il n’eut hélas pas assez de temps pour dégager, tout juste assez pour se couvrir la tête de ses bras et manger l’avalanche de livre.

-Neeeeeeeh….

Ceci était supposé être une plainte de douleur, pour ceux cherchant à comprendre. C’est que tout de même, vu leur hauteurs, ils avaient tout de même réussit à bien frapper. Ô certes il avait déjà reçu pire… Toujours est-il qu’il ne se gêna pas pour lâcher un magnifique : « Connard… ». Entre le murmure et la parole. Il attrapa de ce fait même l’un des livres traînant au sol, le plus que son œil vit, et en profita pour une… Douce vengeance? Le lança avec force droit vers Jed. Tiens.

Mais non il ne lui en voulait pas, la preuve, le voilà retrouvant son amusement. Sachant qu’ils avaient créé un vacarme il ne serait pas une mauvaise chose de vérifier. Il recula donc corps et tête, observant au loin si la dame était toujours là.

-Je veux pas te mettre de pression mais… La petite dame à disparue hein…

Il sembla alors avoir une idée, bien mauvaise ma fois... Jed étant toujours bien accroché il se permis de prendre un second livre, le transformant vite en munitions. Eh oui, eh oui, il s'amusait à les lancer en sa direction, sachant bien viser, tout en disant :

-Tiens, je vais t'aider à descendre...

Oh mais quel être adorable pouvait-il être..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:33

Jed était resté accroché à l'étagère pendant que les livres en tombaient en quantité qu'il jugea assez vite d'alarmante. Cela n'aurait pas servi à grand chose de descendre pendant la chute, sinon à se prendre des livres dessus ou encore marcher sur l'un et se fouler une cheville ou quelque chose du genre... Il avait donc attendu que l'avalanche finisse, grimaçant au vacarme que cela faisait, et retenant à la fois un rire pour Clark qui se faisait en quelque sorte bombarder. Lorsque tout revint au calme, il y eut un instant de silence un peu mal à l'aise où Jed regarda autour de lui, vers le bas, le dégât causé. Bon. Il y avait possibilité de partir maintenant le plus vite possible en faisant comme si rien n'était, et s'en sortir sans conséquences aucunes ? Il y avait encore une chance que personne ne sache que c'était eux -- ou enfin, lui -- le responsable ?

Le regard de Jed se braqua immédiatement sur Clark en le voyant jeter un oeil vers l'entrée. Il comprenait pourquoi, et espérait une nouvelle rassurante, mais ce ne fut pas le cas. La petite dame avait disparue ? Oh misère. Bon. Génial ... Commencer par descendre de là serait une bonne idée, ensuite, y'aurait plus qu'à dire que ce n'était qu'un accident, qu'il avait accroché la rangée ou quelque chose du genre et peut-être qu'avec un sourire attachant, ils duperaient tout le monde...

- Toi et tes charmantes idées ... Pousse-toi, je descend ... grommela-t-il à l'intention de Mercer, regardant vers le bas pour essayer de trouver un coin sans trop de livres où il pourrait se laisser tomber. Sinon, il faudrait sortir le grand jeu de cascadeur et trouver un moyen de ne pas se casser la gueule en sautant sur une pile de livres...

Avant même qu'il n'aie pu envisager d'exécuter sa manoeuvre, il reçu assez brutalement un livre dans le haut du dos. Il cligna des yeux avec surprise, se tournant vers sa droite pour jeter un coup d'oeil à Clark qui, avec son air baveux de retour, lui offrait "son aide pour descendre".

- T'es malade! grogna Jed à mi-voix, faisant mine de lui donner un coup de pied.

Ce simple geste manqua de débalancer l'étagère au complet et il dû vraiment se retenir pour ne pas laisser échapper un petit cri, ce qui lui aurait valu des années de moqueries de la part de son cheeeer ami ... Réagissant rapidement pour solidifier sa prise, il essaya de s'arranger pour trouver un positionnement dans lequel rien ne tomberait plus, si possible. Puis, alors qu'il se prenait un second livre par la tête - charmant, charmant... Il lui revaudrait ça - il lâcha tout et se laissa simplement atterrir sur ses pieds sans plus de dommages, sinon que la rangée leur régurgita encore quelques délicieux romans poussiéreux que personne ne lisait jamais. Enfin. Ça ne s'était pas siii mal passé, non?

Et tenant promesse, Jed se pencha, ramassa le premier livre à portée de main, et en envoya un bon coup derrière la tête de Clark avec un « Méchant trou d'cul... » bien sentit.
Il avait quand même un petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:34

Raison de plus ce pourquoi il adorait faire son baveux avec Jed; il réagissait. À son plus grand plaisir, il eut tôt fait de provoquer un mécontentement mélangé à une surprise chez l’homme, évidemment… Quoi de plus normal… Recevoir un livre après l’autre, bien lancé avec une certaine force, alors qu’on se tenait à une rangée haute… Enfin, vous comprenez. Ce n’était pas pour un rien que Clark profitait totalement de la situation, d’autant plus que Banks ne pouvait rien faire… De quoi alimenter son rire bien baveux, nul besoin de vous dire qu’il comptait bien continuer. Oui, même si monsieur manqua de faire tomber l’étagère au complet. Il l’aurait bien trouvé drôle lui… Mais malheureusement pour lui, il ne pourrait voir une telle catastrophe, et entendre un tel cri… Bien dommage, car il en aurait certainement rit pendant des lustres…. Bref, grâce à ses talents prodigués par son travail, l’homme put retrouver terre, et exécuter sa vengeance.

Mercer ne s’attendait à rien de moins de sa part, les autres livres le manquant certes, mais pas celui que Jed avait pris pour lui brutaliser le derrière de la tête. Il allait s’en remettre sans trop de mal, s’exclamant d’un nouveau rire et sourire cette fois-ci amusé. Jusqu’à ce que monsieur lui lance cette insulte. Tout personne un peu plus normal n’aurait vu que le véritable sens de ces dires, en être quelque peu offusqué, chercher à répliquer… Vous voyez, ce genre de chose. Chose que Clark ne fit guère, son air virant plutôt vers ce mélange d’une pincé de charme et d’une poignée de perversité.

-Oh really? Méchant trou d’cul?

Il se rapprocha de Jed, d’assez près merci, pour que leurs souffles ne soient qu’heureux mélange. Si l’homme voulait lui échapper, il pouvait toujours essayer, mais il se trouva que la rangée allait gentiment le bloquer, puis que Clark s’arrangeant pour l’y coller. Question de le coincer, et de pouvoir glisser sans peine sa main bien baladeuse. Qui se vit s’offrir le plaisir de se promener en des lieux bien intimes, se donnant comme mission de venir chatouiller et activer quelques nerfs, quelques envies…

-Pourtant aux dernières nouvelles, ton ami ici l’aimait plus qu’un peu… In fact, he had lots of fun with it, even asking for more… Remember?

Un seul mot pour le décrire en cet instant: agace. Il se plaisait à l’être, ne faisant pas plus, ne disant rien de plus. Ô certes il se retenait d’offrir à monsieur l’opportunité de lui rafraîchir la mémoire, tout pour rester dans ce nouveau personnage. Qui finit d’ailleurs par se reculer, par choix, mais aussi par la faute des bruits des pas. Ah c’est vrai, la petite dame viendrait sans aucun doute voir la source de ce vacarme… À l’heure qu’il était, elle avait sans aucun doute eu le temps de presque s’y rendre. Il fallait faire vite s’ils ne voulaient devenir les responsables de ce mauvais coup. Ce pourquoi Mercer fit preuve de rapidité, ayant appris avec le temps et nombreuses expériences à vite dégager. Mais pas sans Jed, il n’était jamais méchant au point de laisser les autres derrière. Il avait cette manière d’agir et d’être… Loyal peut-être? Ce pourquoi sa main vint à l’encontre du poignet de l’homme, le tirant, l’obligeant à le suivre et adopter son pas de course.

Courir vers où? Il ne savait trop, mais il repéra des portes près, poussant la première sans prendre en compte le dessin qui y était posté. Jupe ou non, une toilette restait une toilette, ou plutôt un endroit pour s’effacer et s’y cacher pour ces deux-là. Ils n’auraient qu’à y rester le temps de racheter leur innocence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:34

Jed ne saurait dire exactement ce qui le choquait le plus à cet instant. Probablement le fait qu'il avait voulu obtenir une petite vengeance auprès de Clark en lui envoyant ce coup de livre derrière la tête, mais n'avait réussit qu'à récolter un rire. Un rire. De quoi le faire grogner de mécontentement et lui donner envie de lui en asséner un second. Il n'a absolument aucune idée de ce qui le retint de le faire; probablement l'expression qui changea sur le visage de son... ami? Jed souleva un sourcil en l'observant, reculant par réflexe au moment où Clark s'approchait jusqu'à ce que son dos heurte doucement la rangée et qu'il comprenne que, oh tiens... Coincé.

Une telle proximité soudaine était malgré tout courante avec Clark, rien de tellement surprenant. Il lui prenait parfois de ces envies de créer des rapprochements sans prévenir, que ce soit pour se moquer ou guidé par de plus profondes envies. Pourtant, Jed se laissa un peu prendre au jeu et ses lèvres entrouvertes effleurèrent brièvement celles de Clark avant que celui-ci n'ose un geste plus flagrant, un mouvement de sa main à un endroit précis qui n'était pas contre ce contact, loin de là. Jed se mordit immédiatement la lèvre, son visage prenant une expression toute autre, ses sourcils froncés. Il essayait de se faire croire qu'il résistait, là ... Mais il ne pouvait pas dire qu'il était complètement indifférent au toucher. Les paroles de Clark le firent grognement de mécontentement, car il avait raison, il avait raison le connard ! Il ne lui donna pas la satisfaction de répondre, mais son expression à elle seule voulait tour dire.

Puis comme ça, sans prévenir, Clark le lâcha. Jed cligna des yeux avec surprise, mettant quelques bonnes secondes à se rendre compte que c'était probablement car la petite dame approchait pour trouver la source de tout ce vacarme. Il ne dit pas un mot, réagit au quart de tour et adopta le rythme du jeune homme lorsque celui-ci le tira par le poignet. Ils ne mirent pas de temps à fuir ... directement vers la première porte qu'ils trouvèrent. Bon certes, ils auraient pu trouver mieux, mais ce qui était fait, était fait ... De toute façon, même si le premier regard autour de lui lui confirma qu'il s'agissait de la mauvaise toilette, ils ne pouvaient vraiment risquer de sortir comme ça pour changer. Il soupira alors et passa une main dans ses cheveux, se tournant ensuite pour faire face à Clark et lui jeter un regard qu'il voulait noir.

- Tu aurais pu te les garder, tes sous-entendus ...

Il s'adossa à la porte et croisa les bras, regardant le plancher en essayant d'adopter une position qui ne mettait pas en évidence le début de plaisir qui rendait son pantalon un tantinet plus serré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:34

Oh mais Jed n’avait besoin de rien dire… Juste à l’avoir vu aller avec ses jolies expressions, Clark le savait plus que bien qu’il avait totalement raison. Et même sans, il ne serait tout de même pas gêné pour afficher cet air à la fois victorieux et moqueur… Il s’arrêta tout de même là pour le moment, ne rajoutant rien, se contentant d’attendre dans cette toilette auquel il reconnut les touches féminines. Ce n’était pas bien compliqué, ça manquait d’urinoirs. Et… Enfin, pleins d’autres détails qui n’était pas nécessaire de nommer. Mais bon, c’était bien connu, cela ne semblait pas perturber le mutant plus qu’il ne le fallait. Il avait cherché un endroit pour disparaître un moment, et celui allait amplement faire l’affaire. Il était vide, et il ne manquait plus qu’à espérer qu’il le reste. Car bien entendu, si une demoiselle devait se pointer, il ne serait pas bien long avant qu’une alerte ne sorte de cette bouche féminine. Quoi que cette idée ne fit point rendre nerveux ne serait-ce qu’un peu le jeune homme.

Enfin, mieux vaut ne pas y penser pour ne rien attirer. Parlant d’attirer, ses gestes précédents n’avaient guère créé la joie chez monsieur. Si ce n’était pas un beau regard noir qu’il lui lança… Qui eut pour effet que le faire de nouveau rigoler. D’autant plus que Jed tentait en vain d’opter pour une position qui ne laisserait rien paraître. Quoi de moins subtil… Il va s’en dire que Clark dirigea ses yeux en cet endroit précis, Banks ayant tout fait pour attirer son regard de toute manière. Il faut croire que c’était tout ce qui manquait à Mercer pour retrouver son jeu de charme. Il trouvait bien flatteur qu’avec peu, il avait réussis à éveiller quelques envies chez l’autre.

Il ignora tous signes de mécontentement, face à face avec l’homme, le voilà glissant un doigt dans l’une des ganses du pantalon, pour attirer ce bassin contre le sien.

-T’es au courant que tu te caches absolument pour rien?

Il eut dit tout ceci d’un ton fort mielleux, agrémentant le tout d’un rire qui s’harmonisait à la perfection à sa nouvelle voix. Et le voilà qui refit le coup, cherchant à allumer et puis partant, se reculant. Sans presse, toujours en gardant un œil sur Jed, il recula, sans voir où il allait derrière lui. Il prit place sur le comptoir lançant un long regard à Banks… Une invitation muette à venir le rejoindre… Qui fut bien plus concrète et clair lorsqu’il continua ses dires.

-C’est pas comme s’il y avait quelqu’un….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:34

Jed avait croisé les bras et attendait tranquillement en faisant bien entendu tout pour éviter de croiser le regard de Clark. Il n'avait pas envie de voir son air amusé, triomphant même, de l'avoir à la fois convaincu de faire cette connerie, puis d'avoir éveillé en lui des sensations plus que plaisantes qu'il essayait actuellement de refouler. Cependant monsieur avait décidé autrement. Non, il n'allait pas le laisser tranquille une seule seconde. Il y avait déjà ce ricanement qu'il laissait entendre, et Jed eut soudainement l'envie de répliquer brusquement : « J'vois pas ce qu'il y a de drôle ... » Après tout, c'est vrai... Ce n'était que plus pour l'agacer. Avouez que c'est frustrant lorsque quelque chose vous dérange profondément et vos tentatives pour avoir l'air naturel ne font que faire rire votre interlocuteur. Tous vos efforts à néant. Extrêmement frustrant. Jed releva les yeux et jeta un regard noir à Clark, eh oui, encore un autre. Il eut en réponse, un air charmeur. Bon, encore une autre affaire qu'il devait gérer.

Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que Clark agirait sur ses impulsions. Qu'il lui lance des sourires charmeurs ou fasse des sous-entendus, il pouvait toujours le supporter, mais les gestes qui suivirent étaient au-delà de ce à quoi il s'attendait. Il n'avait pas prévu qu'en un mouvement l'homme soit aussi près, ni qu'il l'attrape par le pantalon et fasse ce mouvement caractéristique qui les rapprocha beaucoup plus que prévu. Dès que leurs bassins s'entrechoquèrent, Jed laissa échapper un grognement et leva les mains comme pour faire mine de le repousser, sauf qu'il n'en eut au final pas la chance. Clark lui échappa de lui-même, adorablement tentant, avec ce ton employé et cet air sur son visage. De quoi donner à Jed l'envie de le ravager complètement. Quelle merde quand même, quelle merde...

Un grognement monta tout droit de sa gorge quand l'homme décida de pousser les choses plus loin. Reculer avec cet air invitant, clairement une façon de le provoquer et lui donner envie de s'approcher. Allez, viens ... Argh...
Jed fut, malheureusement, rapide à abandonner. En moins de deux, il avait franchi la distance qui les séparaient, n'ayant même pas besoin de cette phrase ajoutée comme quoi que personne ne les verrait, qu'ils étaient bel et bien seuls. Il se contenta de pousser Clark sur le dos d'une main et glissa l'autre directement sous sa chemise, la remontant tranquillement alors que sa langue allait rendre visite tout droit au nombril de monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:35

Bingo… Il avait beau grogner, lui envoyer des regards noirs, lui faire la gueule, jouer au type qui ne voulais rien savoir mais… Clark savait définitivement bien comment s’y prendre avec lui. Malheureusement pour Jed, peut-être le savait-il un peu trop bien? Du moins aujourd’hui… Mercer encaissait victoires après victoires… Prenant cependant plus de plaisir avec ce dernier point gagnant. Ah si seulement avait-il put lire dans les songes de monsieur… Pour y apprendre les folles envies de complètement le ravager… Enfin… Quoi qu’il n’en avait pas de besoin, le devinant aisément en voyant l’homme accepter sans plus résister à son invitation.

Avait-il seulement essayé de résister? Car à peine installé que Banks vint le rejoindre, Mercer ne devenant que docile pantin. Comme si il allait empêcher Jed d’avoir ce qu’il voulait. Il pouvait bien lui permettre de se laisser aller… Il pouvait bien gentiment accepter de recevoir les conséquences de ses gestes. Conséquences délicieuses d’ailleurs, l’homme ne perdant pas de temps, cherchant définitivement à l’allumer au plus vite.

Il récoltait déjà quelques frissons causé par cette main passant contre sa peau, sa chemise se voyant tassé pour dévoiler peu à peu le corps qui s’y cachait dessous. Et plus particulièrement ce nombril tant désiré par la langue de monsieur. De quoi lui créer un léger choc dès le premier contact, ses abdos réagissant, son estomac et ses reins se voyant habité par une sensation plus qu’agréable. Tout pour faire déjà réagir son cœur, qui commençait à battre un peu plus vite, se préparant mentalement à concentrer son énergie à pomper du sang à un endroit plus précis que les autres. Le nom de Jed fut prononcé dans un souffle, une main doucement glissé dans sa courte chevelure, Clark y mettant désormais du sien pour encourager l’homme à continuer ses agréables traitements…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:35

C'était au tour de Jed de dire bingo. Maintenant qu'il avait pris les choses en main, il avait Mercer à sa merci. Il suffisait de le voir s'abandonner sous ses premiers touchers, se laisser docilement manipuler sans même essayer de s'y opposer ou de résister. Quand on en venait à ce genre d'activités, Clark était instantanément plus docile. Étalé sur le comptoir par une main possessive qui restait pressée contre ses pectoraux et le limitait dans ses mouvements, la chemise en partie relevée, Clark Mercer était tout ce qu'il y a de plus désirable. Il lui tardait déjà de le posséder entièrement, de le clamer sien ...

Sa langue tourbillonna encore un instant dans son nombril, puis Banks entama une lente ascension le long du corps de l'homme. Sa main libre s'affairait à écarter le tissu lorsque nécessaire, défaisant bouton par bouton avec une lenteur exaspérante et écartant les pans du vêtement pour se libérer le chemin. Il restait délibérément lent, ne voulant que faire grimper le plaisir sans offrir une once de soulagement. Son muscle buccal bien à l'oeuvre sur chaque centimètre carré de peau qu'il pouvait atteindre, goûtant la peau, ses dents mordillant la chair... Il releva ses yeux bleus un bref instant sans bouger la tête, jetant un regard affamé à Mercer sans bouger la tête, terminant en même temps un coup de langue particulièrement sensuel.

Puis, il entama le chemin inverse. Partant du haut, et se déplaçant vers le bas, descendant le long du corps de Clark en faisant glisser ses mains le long de ses côtes jusqu'à ses hanches, qu'il attrapa fortement pour lui soulever le bassin et se faciliter la tâche de détacher son pantalon avec ses dents. Jed lui faisait miroiter l'illusion d'une délivrance, alors qu'il avait tout sauf le but de lui procurer soulagement ... Juste comme il s'apprêtait à poser les lèvres au bout de l'objet de ses désirs, par-dessus la dernière fine couche de vêtement qui le couvrait ... Il s'arrêta, se redressant avec un regard en direction de la porte.

Lâchant les hanches de Clark, il enfouit ses mains dans ses poches et marcha jusqu'à la porte, l'ouvrant et jetant un regard à l'extérieur.

- La voie est libre, moi je fiche le camp avant qu'elle ramène les policiers ici pour vandalisme ou un truc du genre.

Et sur ces mots, le voilà déjà hors des toilettes comme si rien n'était, ne pouvant retenir le sourire en coin moqueur qui se forma sur ses lèvres alors qu'il s'éloignait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:35

Clark ignorait totalement le piège dans lequel il était tombé, laissant si aisément Jed le nourrir de fausses illusions… Le manipuler à sa guise, lui faire ce que bon lui semblait. Le parfait pantin encaissais les plaisirs un à la suite de l’autre, sentant sa température vite augmenter, ne faisant rien pour retenir les réactions de son corps. Évidemment Banks s’amusait, jouant avec sa nourriture comme dirais Clark. Il se faisant lent, et lui de plus en plus impatient. Il l’allumait délibérément, sans jamais ne lui donner un quelconque soulagement. Et cela commençais à se faire sentir, plus le désir augmentait, plus la place vint à manquer au bas de sa ceinture. Il ne se contentait que de grogner, soupirer, prononçant d’une touche d’impatience le nom de Jed. Ça y était, il était plus que préparé maintenant, il pouvait y aller quoi…

Le mutant cru au pouvoir de la pensée, sentant ces mains fortes lui soulever le bassin, ce nez lui procurer une certaine sensation lorsque monsieur se décida enfin à lui détacher son pantalon. Clark fit l’erreur de croire à une délivrance, sentant ce souffle chaud venir chatouiller ce qui avait tant besoin d’être soulagé. Mais à sa grande surprise, ce fut l’interruption, le début de la fin. En voyant Jed se redresser il va s’en dire qu’il ne resta pas sagement là à attendre. D’autant plus qu’il venait fraîchement de le lâcher…

Il avait beau être une brute, avoir cette étiquette d’être stupide… Mais il se trouva que notre Mercer était doté d’intelligence, allumant vite sur ce qui se tramait. Ce salopard comptait bel et bien partir, le laisser creuver dans cet état. Sinon pourquoi diable se lever et aller si gentiment vérifier si la voie était libre hein? Il en eut la confirmation à l’ouïr de ses mots, ne perdant pas de temps avant de sentir la colère s’en prendre à lui. Oh mais… Il aurait bien aimé lui envoyer milles et unes insultes, lui foutre son poing sur la gueule s’il l’avait pu… Mais il préféra changer de tactique, l’appliquant dès que Jed fit le simple mouvement d’ouvrir la porte, n’ayant attendu que cela avant de lâcher ce gémissement digne des films pornographiques. Il voulait sortir? Eh bien soit. Il allait attirer les regards, et rapidement les conclusions de ceux qui dirigeraient leurs yeux et oreilles vers les salles de bains.

-I’m f*ck*ng h*rn* and all alone! Can somebody help me!? Cria-t-il, d’une voix surchargée de désir.

Il va s’en dire qu’en voyant Jed sortir…. On se demande bien qui avait bien pu créer un tel carnage dans la salle des filles présentement… Le coupable sortait! Et Clark en profitait pour une vengeance, s’en fichant éperdument que sa voix puisse être projetée loin, d’autant plus que les lieux étaient des plus silencieux…. Évidemment, il se doutait bien que personne n’allais oser venir, ce pourquoi il débarqua rapidement du comptoir, s’afférant à la douloureuse tâche de rattacher son pantalon. Malheureusement pour lui, ce n’était pas tout le monde qui s’appelait Clark Mercer et qui serait sans gêne venu rejoindre cette pauvre personne qui avait besoin d’aide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:35

Il y avait peu de chances que Jed s'en sorte sans conséquences. Il avait à peine fait quelques pas hors des toilettes, et la porte n'avait même pas encore eu le temps de se refermer, qu'un certain Clark Mercer hurlait à plein poumons quelques mots qu'on pourrait qualifier d'inappropriés, mais que Jed classa immédiatement comme « embarrassants ». Il s'était aussitôt immobilisé, grimaçant à l'entente de ces paroles, son expression en passant pas inaperçue aux yeux d'une jeune femme quelconque qui passait tout près avec un livre en mains. D'ailleurs, elle avait l'air un brin choquée, faisant aisément un plus un, en voyant Jed qui semblait sortir des toilettes et maintenant l'autre qui criait comme ça ... Il ne fait aucun doute qu'elle avait tout compris, et comble de malheur, Jed se retrouvait un peu pris sur le fait. Ce satané Mercer...

Il tenta un vague sourire, secouant un peu la tête après s'être raclé la gorge.

- Non, c'est ­... Hum. Nothing happened. Croyez-moi c'était ... C'est, uh, vous voyez, vérité ou conséquence, hum? C'est... C'est toujours comme ça, les petits défis, entre nous deux... Hum. Je vais ... J'y allais, moi...

Il se racla à nouveau la gorge, l'air complètement maladroit et surtout peu crédible, mais la jeune femme ne fit que hausser un sourcil en le regardant aller, sans dire un mot. Il passa devant elle en essayant d'adopter un air décontracté, maudissant mentalement Clark. Tout cela l'avait en plus retardé, en prime d'attirer l'attention d'un peu tout le monde, et il sentit les regards le suivre alors qu'il prenait la direction de la sortie. Risquant un oeil vers le fond de la bibliothèque, il vit que le dégât n'avait toujours pas été ramassé mais que la petite dame se tenait là-bas avec un homme quelconque. Il n'en fallu pas plus à Jed pour ne pas s'attarder, poussant la porte et sortant.

Dès qu'il mit les pieds dehors, une bourrasque de vent le surpris. Le temps s'était encore assombris, et laissait prévoir de la pluie à tout le moins, voire une plus grosse tempête. Jed hésita un bref instant entre partir tout de suite ou attendre Clark malgré tout... et il ne savait même pas pourquoi il restait relativement copain avec ce gars, c'était un trou d'cul, un vrai, et pourtant ... Eh. Avec un soupir, il se décida à marcher, quoi que lentement, espérant peut-être le voir sortir et souhaitant juste ne pas se mériter un coup de poing. L'humiliation lui avait semblé une vengeance suffisante... Mais avec Clark, on n'est jamais sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:36

Et voilà le travail, l’humiliation faisant son effet de l’autre côté de la porte. Alors que dans la salle de bain se trouvait une petite boule de rage, qui évidemment se dépêchait de quitter les lieux, se doutant bien que sa scène ne serait pas sans conséquences. Alors il ne s’occupa que d’attacher deux boutons, ceux du milieu pour plus de précisions. Et le voilà sortant à son tour, contrairement à l’homme, pas le moindrement mal à l’aise. Rien de bien surprenant, Clark étant… Clark. Il ne dit absolument rien à la jeune femme toujours présente, ne se contentant que de passer devant, la transformant en véritable fantôme. Et disons-le, il attirait mille fois plus l’attention, avec sa chemise à peine fermée, son aire… Totalement ravagé peut-être? Il sentait les hormones à plein nez quoi. Et il venait fraîchement de pulvériser à néant l’explication du jeu vérité ou conséquence. Tant-mieux.

Il ne mit pas de temps avant de sortir, la frustration l’habitant toujours. Il avait les sourcils magnifiquement arqués, les bourrasques de vent bougeant à souhait le tissu de sa chemise qui peinait à tenir, ainsi que sa chevelure qui ne fut que plus mêlée. Une tempête s’annonçait, autant naturelle qu’humaine. Mercer arrivait, cette tempête humaine et bien vivante, voyant sa cible non loin. Si ce dernier avec cru sans sortir sans rien de plus, il c’était mis un doigt dans l’œil. Le mutant était du genre à tout remettre en double après tout, et l’humiliation n’était pas assez à ses yeux évidemment. Il devait payer pour ce coup… Et rien n’était plus clair dans l’esprit du jeune homme. Il n’avait fait qu’allumer un peu l’autre… Et voilà que celui-ci en avait fait bien plus, se vengeant en l’énervant jusqu’au maximum de sa capacité, et foutant le camp sans plus se soucier. Il ne trouvait pas cela justifié. Ce pourquoi il eut rejoint en moins de deux Banks, envahis par la frustration.

-You f*ck*ng bastard!

Il eut dit le tout, tout en lui collant un puissant coup de poing directement dans le bas de son dos. Je vous l’avais bien avertit, un véritable petit cyclone lorsqu’il s’y mettait. Et il n’en avait pas fini, ayant encore se besoin de se défouler… Et le bagarreur qu’il n’était ne pouvait définitivement pas s’arrêter gentiment qu’après un seul et unique coup. Et puis Jed le méritait totalement, de se faire maltraiter de ses propres mains. Et de ce fait, Clark préparait déjà, son prochain poing à lui asséner, peu importait ou ce coup allait atterir, en autant qu'il atteigne sa sible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:36

Jed ne semblait pas avoir mesuré l'ampleur du geste qu'il avait posé. Il n'y avait pas de quoi en faire tout un plat, après tout. Les gens normaux ne rentrent pas dans une colère noire pour si peu, ils sont un peu frustrés sur le coup, ou alors ils s'en moquent et le voient comme une petite vengeance entre potes, et l'histoire s'arrête là ... Mais quand on s'appelle Clark Mercer, on est visiblement pas de ce genre-là. Ce qui expliqua bien vite pourquoi Jed, alors qu'il marchait tout bonnement, entendu subitement une insulte lui être violemment criée par la tête, et avant même qu'il n'aie le temps de se retourner, il reçu un coup de poing bien placé qui alla atteindre un endroit fort sensible. Il laissa aussitôt échapper un fort grognement, rejetant la tête vers l'arrière, les dents serrées sous la violente douleur. Le coccyx. Alias « os inutile » ou encore « partie du corps qui n'attend qu'à être frappée pour prouver qu'elle existe ». Quelqu'un pourrait sortir l'explication du fait que cet endroit est aussi sensible ? Ce serait vraiment apprécié, merci.

Jed pivota en portant une main au bas de son dos, faisant face à Clark qui semblait, enragé, c'est le moins qu'on puisse dire. Il lui jeta un regard qui signifiait clairement "Mais t'es malade !?" ce qui ne lui valu pas grande réaction de la part de l'autre, et surtout pas de compassion. Monsieur était dans tous ses états et semblait décidé, par son poing brandit, à lui envoyer un autre coup potentiellement fort douloureux s'il en jugeait par le douloureux engourdissement du bas de son dos. Il aurait probablement un beau bleu...

Son premier réflexe fut de réagir. Pour éviter de se faire envoyer le coup, il leva la main et attrapa vivement le poignet de Clark. Dans l'instant même, un petit choc parcouru le bout de ses doigts et il recula sa main avec surprise. Oh, ça ce n'était pas bon. Il y avait de l'électricité dans l'air, avec ce temps orageux, et il se chargeait un peu involontairement. L'émotion et son pouvoir n'avaient jamais fait bon ménage.

- Hey... Hey, merde Mercer, relaxe... S'il-te-plaît allez, ça mène à rien de me cogner dessus, je t'ai rien fait de mal ... C'était rien de méchant et tu le sais très bien... Faut pas tout prendre au premier degré, damn!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:36

Évidemment Clark ne pouvait réagir selon les vouloirs de Jed… Tout simplement car il ne faisait pas partie de la catégorie des normalitées, un être non civilisé, hors normes de la société. Il ne suivait pas les règles, en faisait à sa tête, trop impulsif aussi… Un parfait exemple ayant été démontré. Il n’avait suivi que ses vouloirs du moment, soit se venger en sortant les poings. Et bon, on ne réfléchit pas et on frappe tout simplement. Ça lui faisait un certain bien, de pouvoir se défouler, d’autant plus que désormais il avait appris à bien viser… Et il faut croire que le coccyx était un excellent endroit. Cet os qui était désormais ne servait pas à grand-chose… Enfin, au diable les court d’anatomie ou de biologie!

Mercer était déjà prêt à envoyer le second coup, mais fut brusquement interrompu dans son élan. Cet arrêt, en ajout à ce léger choc ressentit suffit à quelque peu le réveiller de son moment de frustration un peu trop intense. Le jeune homme ne se posa pas la moindre question, mettant la faute sur les tapis de la bibliothèque. Car il ignorait encore la nature de l’être qu’il avait devant lui, tout comme ce dernier ignorait-il l’amas de métal que pouvait-il devenir. Mais Banks le lâcha dans l’immédiat, gardant malgré tout un certain calme, lui balança ces mots à la figure. Ces dires qui ne lui plaisaient guère… Qui le poussa tranquillement mais surement à réfléchir, à retrouver des émotions plus paisibles et stables… Il avait peut-être raison… Cela ne mènerait à rien… Et que bon…Il allait s’en remettre de ce coup.

Cela ne changea cependant rien à son humeur, restant quelque peu négative… Il gardait ses sourcils arqués et devant cette vérité, opta pour un air franchement boudeur. Ne le dite à personne, mais il était tout à fait adorable avec cette mine. L’important était que la tornade n’était plus aussi imposante, que Jed avait cette chance qu’il range ses poings.

-You’re still a f*ck*ng bastard… Pour m’avoir fait un coup pareil.

Il lâcha un grognement, poussant légèrement l’homme pour la forme, plus par simple enfantillage que pour réellement le faire bouger. Car croyez-moi qu’il aurait réussi à le faire bouger s’il l’avait voulu. Il se contenta plutôt de le contourner, laissant croire qu’il ne ferait rien de plus. Ah et puis zut, il lui devait bien un autre coup nah? Un coup bloqué n’est qu’un coup remis… Hum. Il fit preuve de spontanéité, donnant une bonne bine dans l’épaule de Jed sans avertir comme dernière petite vengeance avant de continuer son chemin. C’est qu’il restait tout de même encore frustré… Son air boudeur semblant vouloir rester sur ce jeune visage. Il lui fallait soit du temps, ou soit… Autre chose… Pour avoir le pardon plus rapidement chez lui.

-Compte sur moi pour m’en rappeler de celle-là…

Oh évidemment il chialait pour chialer, faisait son grognon… Alors qu’au bout du compte, ceci n’était que mots lancés en l’air. Jed devait bien commencer à le connaître, sachant bien que la rancune et lui faisaient deux… Et que ces paroles n’étaient que mensonges. Oh certes il allait s’en souvenir, mais il ne tenterait pas de se venger, lui refaire le même coup, ou de lui faire payer le tout plus que ces derniers coups donnés… Il allait tout oublier, passer l’éponge, comme toujours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:36

Petite victoire pour Jed, de le voir heureusement redevenir plus paisible, lentement, et retrouver un semblant de calme. Il pouvait rester furieux s'il le désirait, mais qu'au moins il perde ses envies de vengeance et de violence... On ne règle pas ses problèmes avec les poings, et Jed trouverait stupide qu'ils en viennent à se battre pour une telle stupidité. Ce n'était qu'un petit coup de rien du tout, une plaisanterie, et si monsieur avait aussi mauvais caractère et prenait personnel comme ça, ce n'était pas son problème hein !

Il se contenta de sourire un peu et hocher la tête, geste voulant probablement dire « mais oui, mais oui... » et il laissa passer Mercer aux côtés de lui. Le quitter des yeux un bref instant fut une erreur, et il en paya vite le prix, un poing ayant visiblement décidé de lui défoncer l'épaule - et j'exagère à peine, Clark n'avait pas ménagé sur la force. Il grimaça et répliqua d'une bine similaire, si ce n'est moins forte, car il savait que d'y aller d'un coup trop brutal ne pourrait que déclencher une nouvelle petite guerre entre eux ... Tout était tellement imprévisible avec Clark ...

Jed finit par le suivre, lui attrapant les épaules et le brassant un peu amicalement avec un sourire. Il ne lui dirait jamais à quel point cet air boudeur était adorable sur son visage. Aussi bien arrêter de donner des raisons à Mercer d'être en colère contre lui, hein!

- Allez. C'était quand même fun... La pauvre dame doit encore se demander ce qu'il s'est passé à l'heure qu'il est... commenta-t-il alors en tournant dans une ruelle, les mains dans les poches et un sourire aux lèvres.

Il serait peut-être bon de rentrer, maintenant, vu le temps qu'il faisait. Il n'avait pas envie d'être pris dehors avec la tempête imminente, et c'est pourquoi il avait emprunté ce chemin, petit raccourci. Il jeta alors un oeil à Clark, souriant en coin en l'attrapant par un pan de sa chemise encore majoritairement ouverte.

- Jolie tenue, en passant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:37

Je dois souligner que Jed avait certainement bien fait, d’y aller un peu plus mollo avec ce coup de poing répliqué. Autrement, il n’aurait fait que raviver ses envies et ses instincts de bagarreur j’en ai bien peur. Mais heureusement ce n’était pas le cas, Clark acceptant le coup sans vivement réagir, sachant bien que c’était légitime et mérité. Il ne s’était contenté que de grimacer quelque peu à son tour, grognant en prime, mais pas de second assaut. Il était plutôt occupé à ruminer les restes de sa frustration, sentant des mains le brasser et ce de façon tout à fait agaçante, selon son avis... Amical mais énervant quoi.

Peut-être tout juste ce qu’il lui fallait pour avoir le pardon plus facile, Jed soulignant ce fait, comme quoi cette idée qu’il avait eu, avait été au bout du compte plutôt amusante… Et il n’avait pas tort. La simple pensée de la pauvre dame constatant les dégâts, se demandant ce que diable avait-il pu se passer… Et surtout l’irritation qu’elle put ressentir en sachant pertinemment qu’on venait de lui ajouter une tâche longue et pénible. Ramasser tous ces livres, les classer dans leur parfait ordre et les ranger. Chose qui après un moment de réflexion et d’imagination le fit bien rigoler. Le meilleur des indices qu’il venait tout juste de tout oublier. Je vous l’avais bien dit, que la rancune n’était pas son genre…

-Je crois que tu oublis le plus drôle… Comment manquer l’air de cette demoiselle à la sortie des toilettes… À la fois perdu et… Enfin j’ai cru que sa tête allais exploser tellement elle devenait rouge…

Sauf qu’il avait été trop occupé avec sa colère pour en rire, seulement que pour le remarquer. Il va s’en dire que maintenant en y repensant… Il la riait bien celle-là, rajoutant sans rancune :

-Sauf que hey… T’as tout manqué ça parce que t’es partit… Dommage…

Il garda un mince sourire en coin, empruntant cette petite ruelle collée à la bibliothèque, la longeant un instant avant que des doigts s’agrippent à sa chemise. Son regard métallique les parcourait avant de se relever vers leur propriétaire. Son sourire se vit devenir amusé, amusé de savoir que le fruit de sa paresse semblait plaire à monsieur. En autant que sa tienne, deux devrait suffire… Trop long tout boutonné d’autant plus qu’il devait partir rapidement…. Ensuite il avait tout simplement oublié quoi. Intentionnellement oui. Le vent avait beau être fort et faire joliment revoler le tissu en tous sens mais il restait qu’il était d’une chaleur confortable et non froid. Alors oui, au grand plaisir de Jed il comptait bien la laisser ainsi. Mercer eut un léger rire charmeur, usant d’un geste des sourcils plus qu’évocateur, plus pour s’amuser qu’autres choses cette fois.

-Pas aussi jolie que le corps qui s’y trouve en dessous…

Et pour en rajouter un peu plus, il n’eut qu’à faire un mouvement pour dénuder l’une de ses épaules, rajoutant un : «Rawr» en prime, déconnant complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:37

Comme si l'humiliation n'avait pas été suffisante! Clark n'avait pas besoin d'en rajouter en venant apporter son commentaire, comme quoi que la demoiselle, à la sortie des toilettes, avait assisté à toute cette petite scène et vite tiré ses propres conclusions qui, malheureusement, se devaient d'être les bonnes ... On ne pouvait s'y méprendre en voyant Jed sortir des toilettes des femmes, presque aussitôt suivi de Clark qui avait la chemise ouverte et venait de gueuler qu'il était horny ... Le simple fait que cette situation ait eut lieu était suffisant, pas besoin d'en rajouter ! Jed grogna simplement mais sans plus, levant les yeux au ciel. Mais oui ... Très drôle. Très très marrant.

- Je préférais encore être parti tu vois. C'était déjà assez embarrassant comme ça...

Pas pour certains en tout cas. Mais on parle de Clark, il ne faut pas s'étonner lorsqu'il fait ou dit quelque chose qui sort de l'ordinaire, il n'est juste pas comme tout le monde. La preuve était bien là, malgré que Jed s'était emparé d'un bout de sa chemise pour commenter sa tenue, il se contentait d'avoir l'air amusée, comme si se promener la chemise ouverte était un truc normal à faire. Je n'ai pas envie de la boutonner, alors tant pis. Bon, Jed ne pouvait pas s'en plaindre, la vue était plus qu'agréable... Et bon, il ne se gêna pas pour effleurer la peau du bout des doigts bien tranquillement, laissant son sourire s'élargir.

- Là-dessus, je ne te contredis pas.

Il avait bien vu cet air charmeur instantanément prendre le dessus, sans parler du mouvement de sourcils que Clark venait de faire à son intention, et même s'il semblait s'agir d'un simple jeu, il poussa la chose un peu plus loin. Ce n'est pas parce que se faire tâter là dans une bibliothèque le dérangeait un tantinet qu'il n'avait pas éprouvé un certain ... désir pour cet homme. Bon, quoi. Il était normalement constitué après tout et il était normal que ce genre de contact ne le laisse pas indifférent, et puisque désormais ils semblaient éloigné suffisamment de tout bâtiment public mais surtout fancy, il ne voyait pas de mal ...

Ce son échappant à Clarky le fit sourire en coin. Il se passa la langue sur les lèvres bien tranquillement, sa main se refermant sur cette épaule dénudée, son pouce caressant la chair. Sans prévenir, il serra un peu plus et se servit de cette emprise sur l'homme pour l'arrêter soudainement dans sa marche et le forcer à reculer jusqu'à ce qu'il soit dos au mur. Les mains de Jed écartèrent alors les pans de la chemise de monsieur, tirant assez pour arracher les deux boutons du centre, seuls encore attachés, question d'ouvrir complètement le vêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:37

Clark eut un rire des plus charmants, face à ce compliment nullement caché que venait de dire Jed. Il n’avait même pas cherché à le contredire ni ne serait-ce que quelque peu cacher ce que ce corps pouvait lui évoquer. Mais pourquoi le faire après tout? Il devait bien y avoir de l’attirance pour alimenter ses parties de jambes en l’air qu’ils avaient de temps à autre. Autrement ça ne fonctionnerait pas, et ça tout le monde le sait. Enfin, on ne se le cachera pas, ce n’était pas un problème ici… Nous n’avions qu’à les regarder allez…

Et bon, plus particulièrement Mercer, qui frissonnait sous ces premiers frôlements de ces doigts contre sa peau. Puis, la surprise fut de la partie, alors que Clark s’apprêtait à rester un peu plus sage pour cette fois, Banks en décidant autrement. Il faut croire que notre jeune homme ne s’était pas attendu à cette réaction qui ne lui laissait guère le temps de faire quoi que ce soit. Cette force l’arrêtait net, l’obligeant ensuite à reculer, pour finir le tout sous un joli plaquage. Sans avertissement, il reçut ce choc, lorsque son dos cogna le mur, de quoi le faire anormalement frissonner, un son des plus appréciateur lui sortant d’entre les lèvres sans qu’il n’ait pu le retenir. C’est qui avait drôlement apprécié, alors que chez d’autres la douleur aurait sans aucun doute été plus forte que le plaisir. Il aurait bien voulu en redemander encore, trouvant le moyen de remercier mentalement ce qui croyait être la cause de charge chez l’homme; les tapis de la bibliothèque. Il verrait tôt ou tard que ce ne serait pas le cas…

Mais bon pour le moment laissons-le dans son ignorance, et dans cette appréciation du moment. Car oui, il aimait plus qu’un peu sa nouvelle situation, coincé entre deux murs… Un de brique et un de muscles… Et surtout ce faire si gentiment traiter… La faute à son côté masochiste. Il se laissait encore une fois totalement faire, se retrouvant désormais torse dévoilé, ainsi que ses deux épaules dont le tissu avait glissé. Il en voulait déjà plus, ayant toujours autant de difficulté à se contenir face à un Jed débordant de virilité et avec seul désir de lui arracher les vêtements sur le dos. Bon dans ce cas, ce n’était que les boutons qui étaient parti mais détails. Il n’y avait quand même eu que deux boutons à détacher hein…

Enfin bref, Il n’en avait rien à faire de toute manière, ne prenant même pas la peine d’avoir cette pensée.... Tout comme se fichait-il du lieu ou de l’endroit où ils pouvaient bien se trouver… Il était toujours habité par ce désir inassouvi qui lui avait été brutalement arraché lors du départ de l’homme. Ce qu’il se rappela d’ailleurs… Alors là s'il osait lui faire le même coup… Mercer préférait ne pas prendre pas de chance…

-I swear to god… If you plan on leaving… I’ll rip off your balls with my bare hands…

Ses dires avaient l’avantage d’être clair… Omis voilà, le ton qu’il avait voulu menaçant, avait plutôt sonné désireux, ce cet air, plus envouté qu’agressif… Et que dire de cette pression joliment exécutée au sujet de ses paroles… Sauf que pour ce cas, il prit soin de réussir son but, soit n’émettre qu’une bien légère douleur, devant sans aucun doute être étouffé par… Autre chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:37

Il en laissait échapper... Merde, il en laissait échapper.
Bien sûr qu'il avait senti ce choc qui les traversa tous les deux au moment où il avait plaqué Mercer contre le mur. Il devait absolument se maîtriser un peu plus que cela avant que quelque chose de fâcheux n'arrive, mais en même temps, Jed avait beau se dire cela, il se sentait déjà perdre un peu plus la tête juste au son délicieux qui s'échappa des lèvres de l'homme. Oh. On aime ça? Clark était vraiment incorrigible... Et franchement, il faut l'avouer, Jed n'avait pas envie de jouer les gentils garçons. Dans une ruelle, sous une tempête imminente ... Ils choisissaient mal leur endroit et leur moment ? Peut-être. Too bad.

Banks n'eut pas le temps de prouver sa bonne foi du moment, prouver que cette fois-ci, il était là pour rester. Il en avait autant envie que ce cher Mercer et avait attendu suffisamment comme ça, mais en même temps, il ne pouvait pas reprocher à Clark de prendre ses précautions. Il lui avait bien fait le coup une fois, rien ne garantissait qu'il ne le referait pas. Enfin, le jeune homme avait trouvé le moyen de le garantir par cette menace employée, qui malgré le ton empli d'envie avec lequel elle fut prononcée, fut prise au sérieux par Jed. Mine de rien, il tenait à l'entièreté de son anatomie et n'était pas chaud à l'idée de tester Clark et voir s'il disait vrai ou non. Vous savez quoi, il allait le croire sur parole et s'abstenir de courir le risque... Du coup, flattons l'égo de monsieur, question de mettre toutes les chances de notre côté ...

- Leaving once was enough torture for me too... On ne peut pas résister deux fois de suite à Clark Mercer.

Jed lui adressa un clin d'oeil et le pressa un peu plus fermement contre le mur à l'aide de son corps. C'était quelque chose qui lui arrivait rarement, compte tenu qu'il était assez grand, mais avec Clark, il dû lever légèrement le menton question d'atteindre les lèvres de monsieur et leur faire amplement honneur. Pas question de négliger sur la passion, Jed ne faisant rien pour atténuer l'ambiance qui avait déjà commencé à s'instaurer entre eux. Quelques balades de ses mains plus tard et les barrières de vêtements tombèrent peu à peu, alors que déjà, il avait délaissé les lèvres de l'homme pour descendre sa bouche sur son torse, s'attarder à deux endroits particulièrement sensibles qu'il titillait de petits chocs du bout de sa langue. Pour une fois qu'il avait trouvé une utilité agréable à son pouvoir, pourquoi ne pas en faire usage? Oh, modérément, il fallait quand même éviter la catastrophe ou d'étaler son talent de façon évidente aux yeux de Mercer, mais un tout petit peu, ne faisait de mal à personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:38

Il serait bien de souligner que Jed avait pris une très sage décision, en prenant sérieusement les dires de Clark. Car ils étaient bel et bien véridiques, du moins en grande partie. Si une chose était bien connue chez notre rebelle, c’était bien qu’il ne fallait pas le pousser à bout, lui lancer un défi ou encore mettre ses paroles en doutes. Car peu importe les cas, il le ferait… Mettant toujours un point d’honneur à défendre son orgueil de mâle. Bon, évidemment qu’il n’aurait pas littéralement arraché de ses propres mains cette partie précise de l’anatomie de l’homme, mais sans aucun doute lui aurait-il faire amèrement regretté de lui avoir refait ce même coup. Clark avait une imagination presque sans limite alors il ne vaut mieux pas imaginer ce qu’il aurait fait…

Et puis de toute manière le pire était désormais évité, Banks n’ayant point eu cette intention de quitter. Malgré l’endroit inapproprié aux yeux de certains -mais certainement pas ceux de Clark-, et la tempête qui approchait à grand pas, Jed comptait bel et bien s’occuper de leurs désirs et envies retenues, rassurant Mercer par quelques mots bien choisit. De quoi faire sourire se dernier, ainsi que quelque peu rire. Ce qui était un bon signe, quoi de mieux pour faire partir la menace, et provoquer chez le jeune homme un moment de bref vantardise…

-I know right…?

Comme s’il ne savait pas déjà que Jed ne pouvait pas lui résister… Hum. La preuve avait bel et bien été là… Aujourd’hui même, dans cette salle de toilettes… Il n’avait pas été bien long avec que le cascadeur ne craque face à Mercer le séducteur, l’aguichant et compagnie… Oh mais nous savons que c’était bien quelque chose de réciproque, cette faiblesse de résister à l’un et l’autre. Notre mutant qui se voyait mal refuser de n’avoir que pour lui, le temps d’un instant, un Jed qu’il avait poussé à bout, un Jed qui ne comptait pas y aller en douceur… Il devenait toujours aussi docile lorsqu’il s’agissait de lui, de ces genres de moments, pour faire court. Comme en cet instant, son vouloir de se contenir n’ayant été que brèves pensées… Car aussitôt ce corps écrasé contre le sien, ces lèvres s’en prenant aux siennes avec fougue… Il se laissa tout simplement aller, comptant bien se laisser complètement faire… La preuve même que lui de même ne pouvait pas plus lui résister…

Il profita pleinement de ce moment de passion, emmêlant ses doigts à cette chevelure, appuyant quelque peu sur cette nuque pour approfondir le baiser. Alors que son autre main se fit baladeuse, se glissant pour atteindre et caresser tout ce qu’elle pouvait de peau. Ce moment perdura, pour laisser le temps à tous deux de bien se réchauffer, de laisser tomber les obstacles qui les recouvraient. Que le nécessaire pour enfin passer à l’action, Banks s’amusant toujours cependant avec Mercer. Ce dernier était loin de détester, nuls soupçons se créant dans son esprit. Il recevait ces petits chocs, et il faut dire qu’il adorait, ses plaintes encourageant l’homme à continuer. Non, il ne comprenait guère comment il pouvait arriver à faire une telle chose, mais il ne prenait franchement pas la peine d’y réfléchir. Il y avait déjà un moment que le sang s’était dirigé en un endroit précis, amenant de ce fait même son cerveau en ce lieu. Résultat, il ne réfléchissait et ne pensait qu’avec son entre-jambe, pour être un peu plus clair.

C’était bien cet endroit qui contrôlait ses vouloirs désormais, qui était le fruit de son début d’impatience. Il avait jugé être assez prêt, serrant un peu plus fortement les préservatifs qu’il avait coincés entre ses dents. Il les avait pris au passage avant que ses pantalons ne tombe, les ayant mis à cet endroit car ses deux mains étaient occupées avec les cheveux de Jed. Mais malgré qu’il avait la bouche occupée, il arriva tout de même à parler et ce, assez clairement…

-J-Jed… Let's make f*ck*ng babies….Like right the f*ck*ng now…

Ah non mais il ne fallait pas s’étonner qu’il use de tels termes. Il parlait tout simplement ainsi, malgré l’impossibilité de la chose. Il n’usait de ce terme que pour le geste en tant que tel… Clark étant Clark, il ne fallait pas trop s’étonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:38

Jed n'était plus le seul à lentement perdre le contrôle, et il en avait la preuve. Clark ne faisait rien pour résister et s'accrochait à sa courte chevelure pour approfondir leur échange de salive, leurs mains s'entrechoquant parfois dans la frénésie du moment alors qu'ils ne cherchaient qu'à toucher l'autre le plus possible. C'était plus qu'une envie, c'était un besoin, de le sentir proche, de goûter ses lèvres, de toucher sa peau ... Jed avait l'impression qu'il n'en serait jamais complètement rassasié. Plus, encore plus. Plus de contact, plus de ces sons encourageants que Clark pouvait émettre. Jouer avec son pouvoir avait été un bon coup, monsieur semblait se délecter des chocs reçus.

L'atmosphère se réchauffait à une vitesse hallucinante et Jed avait du mal à taire son impatiente. Pas qu'il en avait réellement besoin, Clark était toujours prêt pour une partie de jambes en l'air et ne rechignerait jamais contre un peu d'empressement, en autant qu'il soit contenté et ait ce qu'il voulait... Il faisait quand même un petit effort, pour étirer les préliminaires, pour leur assurer une expérience mémorable ... Puis enfin, enfin, Mercer prononça quelques mots qui firent complètement flancher les dernières résistances de Jed. Il grogna sensuellement dans le cou de son amant à ces mots, haletant contre sa peau quelques paroles dans un murmure:

- Everything you want...

Il ne pouvait dire plus, le souffle lui manquait, et de toute façon, au diable le raisonnement, au diable les conséquences... Si la conception d'un enfant entre deux hommes avait réellement été possible, il lui en aurait sur le champ fait un, dix, cent, un million tant que c'était demandé sur ce ton-là, dans cette voix sexy aux accents chargés de plaisir... Ces mots étaient comme une étincelle dans son bas-ventre, minuscule flamme à l'allure inoffensive qui pourtant déclenchait un incendie, et n'est-il pas dit que les grands embrasements naissent d'une petite étincelle après tout ? Il était trop tard pour faire marche arrière maintenant, mais aucun des deux hommes ne le souhaitait de toute façon. Le feu brûlait, le teasing d'un peu plus tôt dans la bibliothèque l'alimentait, et avant qu'il ne les ravage complètement, Jed prit les choses bien en main.

- H-Holy f*ck Clark ... grogna-t-il en attrapant l'un des préservatifs entre les dents de l'homme, you must be kidding me...

Banks le porta à sa propre bouche pour l'ouvrir avec ses dents d'un geste vigoureux, les mains presque tremblantes alors qu'il avait peine à gaspiller ces quelques secondes pour une si futile, à ses yeux, protection. Et puis vous essayerez de mettre that little fucker alors que vous êtes en plein dans le feu de l'action, à deux doigts de l'acte proprement dit, alors que votre partenaire gueule qu'il veut que vous lui fassiez des bébés ... Dans un empressement qui le fit s'y reprendre à deux fois, Jed parvint à atteindre son but et ne perdit pas plus de temps en futilités, plaquant Clark contre le mur de tout son poids alors que, le tenant d'une main solide par la hanche, il y allait d'un mouvement de hanches expérimenté.
Il connaissait le chemin, l'avait déjà emprunté auparavant, son corps entier s'en rappelait avec précision, jusqu'à la plus minuscule sensation qu'il lui faisait toujours plaisir de recouvrir. Ils ondulaient l'un contre l'autre, bercés par les vagues du plaisir, toujours plus grandes, toujours plus hautes, explorant les profondeurs, apprivoisant les sensations et la chair. Il pouvait définir les lignes des muscles du dos de Clark et n'en avait jamais assez de cette vue, de cette nuque sur laquelle les cheveux s'humidifiaient, de ce cou où il mordait à répétition, peu soucieux de laisser des traces de son passage, marquant sans gêne son territoire.

Ses jambes vinrent à lâcher, la vigueur de leurs ébats lui devenant inconfortable, assez pour qu'il entraîne Clark au sol et trouve sa place, imposant, par-dessus lui, le couvrant de son corps et l'embrassant, sans jamais fatiguer, sans jamais ralentir, sans jamais cesser de lui donner exactement ce dont ils avaient tous les deux besoin, et même plus encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:38

Il faut croire que Jed s’y prenait plus que bien pour lui faire perdre la tête, en rajoutant avec cette sensualité, avec ce souffle chaud et ses murmures. Si seulement cela avait été possible, il croit bien que ses pupilles auraient gobés le blanc qui faisait barrière à son iris. Cette dernière qui avait depuis longtemps disparue, dilatée, que le noir ayant le droit à sa place. Dit ainsi, cela ne lui donnait que plus brutales envies, le besoin devenant plus pressant, tel un cocaïnomane en manque de sa drogue. Dont plus l’attente se faisait, et plus le besoin le prenant, se faisant intense et brutal. Mais pas assez pour qu’il néglige ce détail, sans valeur aux yeux de Banks… Avis qui n’était pas partagé par Mercer.

-Comon’ Jed… Just shut up and hurry up…

Il semblait bien que cela n’était pas négociable. Car il ne s’agissait pas seulement de protection ici, mais bien aussi d’une certaine propreté. Clark ne tenait pas particulièrement à terminer cette activité salis par cette substance, plus particulièrement au niveau de son derrière. Peut-être en partie par manque d’habitude… Très rare avait été, et était ceux qui avait cette occasion de dominer Clark. En fait Jed était son exception, celui qui brisait ses habitudes et ô combien ne regrettait-il pas. Car l’homme lui faisait découvrir les plaisirs, les délices du dominés. Souvent en redemandait-il encore et encore jusqu’à épuisement de son amant, lorsqu’il en avait l’occasion. Car évidemment lui, il savait se transformer en véritable petit lapin, l’exténuation ne semblant pas le connaître…

Enfin, pour en revenir à nos… Lapins, tous deux se trouvèrent quelque peu occupés à franchir l’obstacle ultime. Avant que l’action ne débute enfin, que la quête vers plaisirs et libération ne débute. Clark se retournant, laissant de délicieux frisson le prendre à ce plaquage, laissant ses cordes vocales s’exprimer à cette rapide intrusion. Et il faut croire que plus cela allait et plus se fit-il loin d’être silencieux… Il ne faisait même pas le moindre effort pour se contenir, voyant le tout comme un compte rendu à Jed, pour qu’il sache ô combien il s’y prenait bien, ô combien prenait-il son pied. Cela ne faisait qu’alimenter la bestialité de la chose, les sensations s’amplifiant, les mouvements devenant que plus intenses.

Mouvements qu’ils durent d’ailleurs interrompre, par manque de confort et de force dans les jambes. Il faut dire que Clark n’était pas contre, si cela pouvait donner plus de liberté pour Jed… Cela ne pouvait être que meilleur… Il n’en avait pas grand-chose à faire du sol bien dur, de la friction et des égratignures qu’il emmagasinait. Du moins jusqu’à ce que celle-ci deviennent plus intenses brûlures… Quelque chose semblait avoir atténué ses vocalises, ses gémissements prenant une touche d’inconfort, le nom de Jed prenant un ton de demande d’arrêt. Chose qu’il ne se gêna point pour obtenir, trouvant le moyen de stoper Banks un instant. Le court moment de changer de position, pour que Mercer prenne le contrôle, obligeant l’homme à s’assoir, avant que lui ne fasse de même. Jed était protéger du sol par son pantalon de toute manière, n’ayant sorti que le nécessaire pour enfin passer à l’action. Et ainsi, il s’évitait de plus graves égratignures…

-Ça brûle f*ck…

Simple dires pour lui signifier rapidement le pourquoi de ce changement. Avant de reprendre assez vite merci là où ils en étaient, reprenant possession des lèvres de son amant avec ardeur tout en se mouvant. Du moins jusqu’à ce que la fin n’approche, Mercer ayant besoin d’air, reculant sa tête, se donnant à fond pour les quelques secondes qui leur restaient.

Et que le ciel leurs permirent d’avoir….. Les orages, les éclairs… Le danger ayant fait leurs apparitions… Danger naturellement amplifier pas la nature de Jed… Cet aimant humain qui les attirait tant. Ils se rapprochaient, tonnant, fort et puisant… Jusqu’à ce que par malheur ce qui devait arriver arriva… Un éclair foudroya de plein fouet, ayant pour cible Banks, et victime Mercer… Victime qui en fait, n’en était pas totalement une. À la fois car son pouvoir fit sa rapide apparition, sortant, pour le protéger de cette menace, son corps de métal ne faisant que diriger toute cette énergie au sol... Et à la fois car tout ceci amplifia la fin, lui permettant d’atteindre un summum auquel il n’avait jamais goûté. Et le son qui sortit de cette bouche fut sans mot…. Les acteurs de ces films pour adulte, ne pouvant arriver à la cheville de ce que venait de produire Mercer.

Il faut croire qu’il avait… Plus qu’aimé. Tout en étant épris d’une forte surprise… Il ne comprenait rien à ce qu’il venait d’arriver, n’ayant pas encore retrouvé ses fonctions cérébrales pour y réfléchir… Il était simplement épuisé, sous le choc, s’étant affaissé contre Jed ne bougeant plus. Il était complètement mou, donnant la forte impression d’un corps mort. Chose qu’il était au sens figuré… Les yeux clos, le cerveau complètement embrouillé… Assez pour qu'il en oublie jusqu'à sa mutation même, l'ayant laissé perdurer sur son corps, restant homme de métal... Alors qu'en temps normal il s'en serrait aussitôt occupé. Mais la situation était tout autre...Il fallait le comprendre.Il avait besoin de temps pour se remettre de ce choc, de ce trouble, de cette expérience… Qu’il n’oubliera jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:39

Il fallait bien Clark pour se soucier de détails tels que la propreté de son derrière une fois qu'ils en auraient fini... Encore plus vu la situation dans laquelle ils étaient au moment, aux prises avec des envies d'une intensité incroyable qu'ils peinaient à contrôler question de ne pas se sauter dessus trop sauvagement. Enfin, malgré le petit désagrément que ce caprice avait causé à Jed, cette étape était désormais passée et les voilà rendus au plus intéressant, assouvissant enfin leur besoin. Ou plutôt, essayant, mais ils firent vite face à un obstacle. Pourtant, tout allait pour le mieux, le plaisir était au rendez-vous et leur nouvelle position au sol permettait à Jed de donner à Mercer tout ce qu'il avait, au mieux qu'il le pouvait, pour assurer une expérience sans pareil. Pourtant, il remarqua vite fait le changement de ton dans les sons normalement si excitants de Clark et à son nom prononcé, il ralentit instantanément le rythme, en venant à un arrêt complet sans trop comprendre le pourquoi de la chose.

Je tiens tout de même à noter la complicité entre les deux hommes, et le fait que malgré tout ce que Banks pouvait dire, malgré les découragements que lui causait Clark et les fois où la situation tournait au vinaigre et ils se mettaient à s'engueuler, il se souciait en fait de l'homme et s'il se passait quoi que ce soit de travers, il était prêt à prendre le temps de fixer les choses. Aussi, lorsque Clark lui intima d'arrêter, il obéit sans poser de questions, le gratifiant d'un regard où pointait presque l'inquiétude. Blesser Mercer était la dernière chose qu'il voulait faire, et en bon partenaire qu'il était, il prenait le confort de son amant à coeur et n'hésita pas à le laisser changer la position même si cela impliquait abandonner son contrôle sur leurs ébats. Ce n'est qu'une fois Clark assit sur lui qu'il remarqua la cause de ce changement; il commençait à sérieusement lui faire mal par le frottement répétitif de la peau nue contre le sol. Effleurant légèrement les égratignures du bout des doigts, dans une forme d'excuse, il planta un baiser sur le premier bout de peau nue à sa portée. Petit moment de tendresse avant la tempête.

Tempête étant ici les deux hommes et leurs activités pour le moins... intense, c'est le cas de le dire. Et si Mercer s'en donnait à coeur joie avec les plaintes pour lui faire comprendre à quel point c'était bon, Banks ne se gênait pas pour l'accompagner avec plaisir, le tout dans un flagrant manque de discrétion qui aurait pu leur attirer un tas de regards. Heureusement, la ruelle resta vide, ce qui relevait presque du miracle, mais la chance semblait avec eux pour cet instant. Ou peut-être pas, compte tenu que les choses se dégradèrent à une vitesse fulgurante.

Jed était normalement plus vigilent. Depuis l'incident qui avait marqué sa jeunesse, il veillait à toujours garder un contrôle sur son pouvoir et se retrouver le moins souvent possible en situation délicate où le pire pourrait arriver. Comme par exemple, il ne traînait habituellement pas dehors sous l'orage. D'autant plus que dans la situation actuelle, où le plaisir grandissant lui faisait lentement perdre la tête, il n'était plus trop en mesure de gérer le danger potentiel. Ce pourquoi, lorsque l'éclair le frappa de plein fouet et qu'il fut propulsé tout droit au sommet du plaisir dans un long gémissement, il ne prit pas trop conscience que son contact avec Clark le libérait instantanément de sa surcharge. La sensation fut assez violente malgré tout, sans être douloureuse, et lorsqu'il retomba allongé sur le dos, haletant, il ne pu faire autrement qu'allumer sur ce qu'il s'était passé.

Plus forte encore que la sensation de bien-être et de béatitude qui l'envahissait, la peur monta comme une flèche, s'insinuant en ses veines et glaçant son sang. Bien malgré lui, son cerveau lui jouait des tours, faisant défiler devant ses yeux des images qu'il n'en pouvait plus de voir. Jed ferma les yeux bien serrés, ne pouvant malgré tout chasser le souvenir, l'horrible image de son petit frère, ce petit bout-en-train, et sa bonne humeur contagieuse... Ce petit garçon pour qui il aurait tout fait, pour qui il aurait décroché la lune, pour qui il serait allé jusqu'à donner sa vie. La violence du choc lorsque sa petite main s'était posée sur son bicep ... Le cri, il ne se souvenait que trop bien du petit cri étranglé, et puis plus un son, juste son petit corps retombé mollement sur lui, la peau chaude devenant lentement tiède puis froide, le pouls inexistant ... Puppy ... Son petit Puppy, non, non il ne pouvait pas être mort... Cela faisait des années maintenant, mais le souvenir était encore frais, la blessure rouverte par ce tout nouvel incident... Il arrivait encore à Jed d'en faire des cauchemars, commençant à croire qu'il était condamné éternellement à revivre en rêves de temps à autres, la mort la plus atroce, la plus douloureuse qui soit, celle de son petit monde à lui ... Celle de son petit frère ...

Banks rejeta la tête en arrière avec ce qui semblait être un gémissement de douleur. Ce n'était rien de physique ... Il aurait tant souhaité que cet éclair puisse lui faire du mal à lui et non aux autres, qu'il puisse être la seule et unique victime de son pouvoir merdique. Puppy n'avait rien fait pour mériter cela. Il s'était juste inquiété pour son grand frère, et ça lui avait coûté la vie. Jed aurait échangé n'importe quand sa douleur psychologique contre une bonne dose de douleur physique, car on peut se remettre des blessures physiques, mais cette plaie béante sur son coeur, jamais elle ne se refermerait complètement ... Depuis le temps, elle avait fragilement cicatrisée, mais il n'avait fallu que d'un instant pour mettre à terre tous ses efforts, pour rouvrir ses anciennes blessure, et le mal était tout aussi vif qu'au premier jour ... Puppy lui manquait tellement...

Il semblait tout à coup prendre conscience du poids qui reposait sur lui. Rouvrant les yeux, il contempla un instant avec des yeux effarés qui s'humidifiaient de seconde en seconde, la tête de Clark, seule partie accessible à sa vue compte tenu de leur position actuelle, et il pu facilement remarquer que l'homme ne bougeait pas. Non. Non, non, NON ! Son coeur débattant dans sa poitrine, il leva une main et la passa dans les cheveux du jeune homme, effleurant tranquillement son front et sursautant à la froideur de sa peau. Non, NOOON ! La peau froide de Puppy, lorsqu'il l'avait ... lorsqu'il l'avait .... Non ...
Il pleuvait, désormais, et plutôt durement, mais Jed n'en avait rien à faire. La panique l'envahissait, et brutalement, il s'arracha à leur position, glissant ses mains sous le corps froid de Clark pour remonter maladroitement son pantalon et l'attacher. Lorsqu'il se redressa ensuite en position assise, refermant ses bras autour du torse de Mercer avec l'énergie du désespoir, ses doigts à la recherche d'un pouls quelconque, il sembla réaliser qu'accompagnant la froideur, la peau de l'homme avait une texture lisse inhabituelle. Une pâleur tout aussi inhabituelle aussi, à croire qu'il était mort noyé ou d'hypothermie, et même encore, Jed avait vécu des choses étranges dans sa vie mais il n'avait jamais rien vu de tel. Ce n'était pas blanc, ce n'était pas bleuté, c'était ... c'était d'un gris argenté, métallique, inhumain. C'était tout bonnement impossible. On aurait dit ... On aurait dit que Mercer n'était plus fait de chair mais ... mais de ... Non, impossible...

Ou peut-être pas... ? Il attirait bien la foudre et emmagasinait l'électricité, lui, alors pourquoi pas ?

Mais Clark ne pouvait tout simplement pas être subitement devenu fait ... de métal ... ?
Essuyant son visage d'une main, au moins reconnaissant à la pluie de se confondre aux larmes qui avaient commencé à inonder ses joues, il effleura la joue de l'homme du bout des doigts dans un geste presque timide, ne sachant absolument plus quoi penser, sinon souhaiter de tout coeur qu'il aie une réaction, qu'il lui sorte une raillerie, qu'il le frappe en l'engueulant pour lui avoir causé ce choc, tout mais pas cette immobilité qui le terrifiait plus que tout ... Ça ne pouvait pas être arrivé, pas encore, pas une seconde fois... Il ne pourrait pas endurer cela ... Clark était un con, un vrai trou de cul, il avait un caractère de chien mais c'était aussi son ami, son amant... Probablement la personne à qui il tenait le plus ici bas, la première personne à laquelle il s'était attachée réellement depuis l'incident avec Puppy, et ... et non, NON, il avait besoin de lui, il ne pouvait pas être... Non ...
Montre un signe de vie, Mercer, allez je t'en supplie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:39

Il faut croire que Clark ne ressentait rien, autant sur le plan figuré que… propre. Dans ce sens où la panique de Jed, son moment de grande tristesse, il ne s’en rendait guère compte. Il était encore pris dans son brouillard, qui commençait doucement à s’éclaircir. Il retrouvait sa conscience, de lieu et du temps, se laissant cependant faire parce qu’il était tout simplement bien. Il était devenu une véritable boule de paresse, ayant désiré simplement rester étendu à ne rien faire encore un bon moment. Mais Jed en avait décidé autrement, gigotant un peu sous lui pour lui donner cette fleur, de lui remonter le pantalon alors que la pluie ou plutôt les clous vinrent à tomber.

Par la faute de son pouvoir il ne sentait encore rien, cette nouvelle peau épaisse fait de métal la protégeant de tout, dont la pluie en cet instant précis. Il ne se sentait que bouger, Jed ne pouvant définitivement pas rester tranquille. En moins de deux il refus en position assise, ces bras l’entourant, avec ce désespoir… Au combien aurait-il été préférable qu’il puisse les sentir. Autrement la premier signe de vie aurait été autre que se grognement, que ses plaintes aussitôt sorties.

-Seigneur Jed… Arrête de bouger bon sang… T’es pas capable de rester tranquille une petite minute?

Enfin il était trop tard, son moment de repos était terminé. Rien qui ne puisse le faire bouger cependant, Mercer se laissant bercer un court instant par les souvenirs. Il analysait, revivant ces derniers instants, frissonnant a ce rappel de la foudre les frappants. Il ignorait ce que diable avait-il pu arriver… Mais une chose avait bien été certaine, il avait adoré. Ô combien adorait-il retrouver cette sensation, cette recette qui avait permis une telle décharge. Il savait désormais ce que c’était d’atteindre le septième ciel, ne faisant pas qu’effleurer les nuages mais bien plongeant vivement dedans. Il n’avait jamais cru possible pouvoir visiter le paradis sans passer d’abord par la mort.

-Anyway… Hum… J’ai pas la moindre idée de ce qui est arrivé mais… Sweet Jesus. It was f*ck*ng amazing… No. It was more than that.

Et le voilà qui commençait doucement à comprendre… Car Clark ne croyait pas aux miracles, sachant bien qu’il aurait été impossible pour Jed de survivre à une telle décharge…. À moins que? Ce questionnement lui fit subitement ouvrir les paupières, laissant voir ses yeux entièrement recouverts de métal eux de même. Il observa un court moment Jed, son expression le frappant. De quoi lui faire arquer les sourcils d’inquiétude, il voyait bien que quelque chose n’allait pas…

-Jed?

Il porta une main au visage de l’homme, se rendant enfin et soudainement compte que son pouvoir était pleinement sorti. De quoi lui créer un léger sursaut, un moment de panique. Il l’enleva dans l’instant même, retrouvant son apparence normale. Il faut croire qu’il n’aimait pas montrer à tout le monde sa véritable nature, la sortir le moins souvent que possible en fait. Et encore moins devant ceux à qui il n’avait rien dit… Surtout à Jed. Car malgré les disputes et insultes lancées, il y tenait bien à cet homme. Certainement avait-il gardé tout ceci secret, par crainte de lui faire peur… De le voir fuir, et qu’il coupe brutalement les ponts. Il ignorait quoi faire, refusant de s’avouer cette pointe de crainte qui l’habitait, le voilà qui n’osait plus toucher son amant, restant cependant bien en place, -pas le choix, il était quelque peu emprisonné dans ces bras-. Inconscient des souvenirs et du sombre passé de Jed, il se croyait coupable de ce trouble…

-Huh… C’est pas ce que tu crois… Enfin. Non… Ou peut-être que oui… C’est pas dangereux… Je… Hum… Ok ma gueule.

Il voyait bien qu’il ignorait quelles explications donner à Banks, préférant se taire… Et peut-être laisser le temps à Jed de répliquer, de digérer ou il ne savait trop en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piggy

avatar

Messages : 396
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #336600

MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    Lun 4 Juin - 16:39

Jed était en mode panique, d'accord? Non, il ne pouvait pas rester tranquille deux minutes sans bouger, il venait de foudroyer son ami comme ça sans prévenir et avec tout ce qu'il avait déjà vécu, il était à peu près normal qu'il assume l'avoir du moins blessé, sinon pire. Cette peau semblant faite de métal, il ignorait ce qu'elle pouvait bien faire. Si elle lui servait de protection ou si alors le mal était fait quand même et il était trop tard...

Ces grognements et plaintes, il les accueillis quand même avec joie. Dès le premier son s'échappant de la bouche de Mercer, il figea, clignant des yeux quelques fois comme s'il essayait de se persuader qu'il ne rêvait pas, qu'il n'hallucinait pas un peu ... Que Clark avait bel et bien émis ce son, et qu'il semblait aller bien. Lorsqu'il eut au moins l'air rassuré quant au fait qu'il était vivant, il releva un peu la tête et lui jeta un regard. Le jeune homme était toujours entièrement de ce gris métallique et n'avait pas bougé de sa position malgré ses complaintes, comme si le simple fait de faire un mouvement semblait trop lui demander. Il ne semblait se rendre compte de rien, et pendant un instant Jed se demanda même si le courant s'était réellement transmis de lui à Clark ou s'il avait réussi d'une façon ou d'une autre à le canaliser dans la terre sans s'en rendre compte, chose qui ne lui arrivait pourtant jamais encore. Après tout, n'importe qui serait beaucoup plus perturbé que ça suite à un choc d'un si haut voltage...

Oh. C'était bel et bien arrivé finalement, Banks n'avait plus de doutes suite aux paroles de Mercer. Alors d'une façon inexplicable, la charge était passée à travers Clark pour rejoindre le sol, et celui-ci s'en sortait visiblement indemne et en pleine forme, à en juger par son bon ton de voix, et le fait qu'il se redressait maintenant pour le regarder. Jed n'eut pas le temps de réagir, pas même le temps de se sentir un peu mal à l'aise suite aux éloges que faisait Clark sur leur aventure... Il croisa directement deux yeux tout aussi métalliques que le reste, et figea complètement, avec cet air à la fois bouleversé et un peu renversé, surpris. Pas nécessairement par la ... mutation elle-même, mais plus par le fait que... Bon dieu, il venait de lui faire passer la foudre à travers le corps, et Clark s'inquiétait pour lui ?

Sous ses yeux ébahis, toute apparence de métal disparue de sur Mercer dès qu'il s'en rendit compte. Oh alors il le contrôlait à volonté. C'était ... intéressant, c'est le moins que Banks pouvait dire. Son cerveau était encore un peu pris sur le fait que Clark était vivant, improbablement vivant, heureusement vivant ... Si bien qu'il se retrouva un peu pris au dépourvu, et définitivement perplexe, à la méprise du jeune homme qui se mit à justifier son apparence peu habituelle comme si elle était responsable du trouble de Jed. Celui-ci finit par balbutier:

- Comment as-tu pu ... survivre à ...

Il secoua un peu la tête, se raclant la gorge. Alors qu'il allait reprendre, il sembla réaliser quelque chose et son regard s'éclaira un peu. Du métal. C'était le métal qui avait changé la donne... Qui avait servit de conducteur, et protégé Clark ...

- J'aurais pu te faire frire, damnit ... laissa-t-il tomber dans un murmure.

Il semblait avoir besoin d'un contact, de sentir Clark bien vivant contre lui, son doigt passant machinalement sur le bras de Mercer, sa peau chaude et tout ce qu'il y a de plus normale, en comparaison avec la froideur et le toucher différent de cette seconde peau métallique. Celle qu'il contrôlait comme bon lui semblait ...

- Alors toi aussi ... fut enfin la dernière chose que Jed lâcha, tout juste avant de se tendre et couper net tout contact avec Clark au moment où la foudre s'abattait encore.

Les traits du jeune homme se crispèrent un peu, et il remua lentement les doigts lorsque ce fut fini. Il détestait ces charges trop puissantes... Il détestait les orages... Et il ne savait plus quoi faire avec toute cette électricité maintenant. Il regarda machinalement autour de lui, s'étirant pour atteindre le lampadaire le plus près du bout des doigts, son corps parcouru d'un frissonnement alors que l'électricité passait de lui au poteau métallique et puis dans le sol, faisant du coup exploser la lumière au sommet. Oh well. Toujours mieux ça qu'un être humain ... Eh non, il n'avait pas encore trop de maîtrise sur son pouvoir et ignorait ses propres limites ou son propre potentiel.

- T'es peut-être pas dangereux, mais moi oui ... Bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clark n' Jed/Mik (R & S)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Clark n' Jed/Mik (R & S)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE DIEU CARNIVORE-CLARK ASHTON SMITH
» LA MORT D'ILALOTHA- CLARK ASHTON SMITH
» CLARK ASHTON SMITH
» + Lewis & Clark State College
» Smallville [Fantastique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brickface :: We are free :: Nos Rps-
Sauter vers: