AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brandon & Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:44

Don't you worry child, see Heaven's got a plan for you


L'envie d'éteindre le soleil qui se levait. Le besoin de plus de quiétude, de solitude. Le besoin de mettre la vie sur pause. Un souffle lui échappait, souffle de vie, souffle de douleur, il ne savait plus. Le bateau peinait à retrouver le phare, après les multiples tempêtes qui sans relâchent s'étaient enchaînées. Pinceau entre les doigts, rouge sur la toile. Quelques coups donnés, dans le silence de la nuit, sang sombre dans la pénombre, ne signifiant plus rien au matin. Sa tête se rejeta doucement vers l'arrière, baignant son visage de lumière, impreignant son âme de chaleur aux rayons doux. Un peu de courage pour affronter la journée.

Il s'était présenté au boulot en retard, saluant la secrétaire d'un geste de la main, accentuant celui-ci en un signe de désintérêt quand elle lui annonça précipitemment à son passage que le cuisinier en chef désirait le voir et attendait depuis maintenant une heure. Sitôt les pieds dans son bureau, il prit place sur sa chaise et croisa les mains. Bon, allez, une simple heure de retard pour cette rencontre. Ya pas de quoi s'en faire.

« Whats so urgent this early in the morning ? »

Façon subtile de mentionner le dérangement, malgré tout attentif aux paroles de l'homme. Des moqueries discrètes parmi les mises à jour concernant les cuisines. Un gamin qui s'était présenté, empli d'idées et d'espoir. Foetus ambitieux, en déduisit-il par les dires du chef, par le dédain évident dans le ton de sa voix. Un sourire relevé, toujours aucun sourire aux lèvres mais retenant l'envie d'en laisser un l'envahir, il pianota de ses doigts sur le bureau un instant. Remercia le cuisinier, ajouta un signe de tête poli à sa sortie du bureau. La curiosité naissante le poussa à caresser d'un doigt le combiné du téléphone alors que, de l'autre main, il feuilletait les informations du petit monsieur. Coordonnées, principalement. Quelques secondes d'hésitation et il composait le numéro, ne sachant à quoi s'attendre, en quête d'un souffle nouveau, de n'importe quoi pour le tirer de la monotonie. À l'entente de la voix à l'autre bout du fil, il eut un bref sourire et adopta son ton le plus professionnel:

« Hi, Mr. Winchester? My name is Brandon White. I heard you came yesterday for a job in my hotel's kitchen and my men turned you down. Well today's your lucky day. I would like for you to come and cook for me. Impress me. Be here at 11, you'll serve lunch »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:48

L’art d’être en furie. Comme on dirait. De celle qui restait, qui lui collait à la peau, et qui faisait du reste de sa journée une marre de merde à en plus finir. Tout le faisait chier, au moindre grain. Par la faute du refus de plus. Il en avait marre de sa tronche, de son âge, de son être en entier qui l’empêchait d’avancer. Et il l’avait bien dit en entrant lorsque maman voulait prendre des nouvelles. «  Don’t talk to me, I’m sorry mom but right now is not the time. » Tête de cochon qu’elle était parfois, elle n’avait pas pris de temps avant de faire sa lovely mom et tirer toute l’histoire qui se cachait sous cet air fessier. Charlie lui avait tout raconté. L’endroit, son nouvel essai, l’air du chef, ses beaux dires qui lui aurait rentré dans le nez, et en beurrait épais, sans le moindre doute. Maman tentait de le rationaliser, de lui dire qu’il voyait peut-être un peu trop grand, et de commencer ailleurs. « I won’t flip, fucking fake bugers that taste like shit. » ça avait l’avantage d’être assez clair. Au final commençait à croire que ses cours ne lui avaient servi à rien.  Et que cette proposition de travailler au même endroit que sa mère restait toujours un non aussi catégorique. Il voulait se débrouiller. Seul. Il ne voulait pas que l’on le voit comme le petit fils à maman, qui entrait aussi facilement. Il voulait le poste, pour son talent, et non les contacts qu’il avait.

Le reste de sa journée se termina en une tuerie de monstre à l’écran. Et en un sommeil pour le moins paisible. Il ne pouvait avoir d’émotion pendant qu’il dormait. Toujours restait-il qu’au lendemain, il y avait bien ce reste de pilule mal digéré. Il la ressentait encore, alors qu’il venait à peine d’ouvrir les yeux, passant ses instants à fixer son plafond. Et le vrrrr vrrr qui vient le déranger. « Aaaah shut up… » Oui il parlait à son téléphone, parce qu’il l’agaçait. « Dafuck it’s early. » Il avait quand même répondu un simple « Yup..? » avant d’écouter le reste.

Rapidement il avait tout son intérêt, et son cœur devint un tambour. Toute son arrogance, son manque d’intérêt venait de changer en un clin d’œil, et on pouvait entendre le sourire derrière la suite de sa réponse. « Huh y-yeah! Sure. I’ll be there right on time Mr…. White. Yes. Huh… See ya ! » Et hop on coupe la conversation après les adieux, et en moins de deux il était là à stresser sa vie, et crier sa joie aussi. Bon il se le permettait, les deux adultes étaient partit travailler. Il ne savait plus où mettre sa tête. Finissant par se calmer, parce qu’il le voulait ce boulot. Juste une toute petite place, une toute petite chance.  Il la retrouva sa fameuse tête, se parlant à lui-même, s’encourageant, focussant sur la simplicité sur des idées.

Et il arriva, carrément une heure en avance. À attendre là dans la salle de réception, à s’annoncer, mais en rajoutant bien vite qu’il attendrait que le 11h sonne. Juste… L’avertir gentiment lorsque ce serait le cas. Ouais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:52

Il approchait les 11h lorsqu'un homme en chemise blanche et veston noir sans manches s'approcha du jeune avec un sourire digne d'une pub de dentifrice. L'air fort sympathique, il lui tendit la main et se présenta comme le simple serveur qui se chargerait de lui pour la matinée. Il ne tarda guère à lui expliquer que Mr. White avait bien hâte de le voir mais que, pour d'abord juger le critère talent sans être biaisé, il n'y aurait aucun contact entre employeur et candidat. « Je me chargerai de servir au patron les plats que vous aurez préparés. Vous pouvez faire le nombre de services qu'il vous plaira, en ajustant les portions en conséquence, à la condition qu'il y ait un moins une entrée, un plat principal et un dessert. Une fois cette étape terminée, Mr. White vous rencontrera »

Avec un énième sourire, il l'intima à le suivre et le conduisit vers les cuisines, lesquelles avaient été libérées après le brunch du petit-déjeuner et étaient vides d'employés. Même le chef avait été mis à la porte de sa cuisine pour les temps à suivre, afin de laisser au jeune candidat la liberté de ses gestes; inutile de lui rajouter une pression inutile par la présence de l'homme même qui l'avait renvoyé chez lui la première fois. « Une bonne chance à vous, Mr. Winchester » et le serveur se retira alors hors des cuisines, restant tout près et attendant son moment pour intervenir.

Brandon, quand à lui, avait gagné la salle de réception un peu plus tard, ayant laissé suffisamment de temps à Charlie pour commencer. Il s'était simplement installé au bout d'une longue table, avait invité le chef à prendre place à sa droite afin de bénéficier d'un avis extérieur, et se permis de ne PAS lui faire la conversation en attendant le premier service.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:53

Il avait sorti son petit carnet, s’était déjà mis au travail à sortir ses idées, ses brouillons de présentation. Il faisait ce que l’on appelait, utiliser son temps, et non le tuer inutilement. Il avait eu une belle heure devant lui, concentré, en ayant presque oublié le lieu où il était. Il fut réveillé de sa transe artistique, par un homme bien habillé. Il faut dire qu’il avait l’air d’une patate non apprêté comparé à son entourage. Mais pas de gêne. Il avait voté pour le confort plutôt que le so chic fancy, parce qu’il venait cuisiner et non faire la poule après tout. Sa mère l’aurait certainement tué s’il était revenu avec son habit bien salis par la nourriture. En le traitant d’irresponsable et tant d’autre chose. Le so chic, on le garde pour les occasions qui allaient avec. Et voilà.

Il se contenta de serrer la main d’une bonne poigne au serveur. « Good ! » Tout sourire, il ne pouvait être qu’heureux de savoir qu’il n’avait pas la carte blanche, mais le tableau au grand complet. La seule contraire qui serait certainement, la nourriture auquel il aurait droit. Il avait bien hâte. Et lorsqu’il fut enfin seul, il prit un petit moment pour se remplir des lieux, avoir cet air con amoureux, et se mettre enfin au boulot en fouillant tout ce qu’il avait à la portée. Il s’était perdu dans sa tête, et en moins de deux il était déjà au boulot. Ce n’était pas une chose à la fois, ce n’était pas un poêle à la fois mais bien plusieurs. Il préparait les bases des desserts, les pâtes qui demandaient un repos, la marinade du prochain, les légumes du premier et du troisième. Bref, un véritable multitasks qui venait de retrouver sa transe. Il n’avait pas de réel plan, il n’avait que lui et sa bulle, et cette petite clochette qu’il sonnait lorsque c’était prêt, toujours avec le petit merci qui venait avec, lorsque le serveur la prenait. Il n’avait rien pour l’arrêter, alors il les sortait les uns, après les autres… après les autres… après les autres… et les autres…. Entre les entrées, les plats principaux, les amuses bouches, il harmonisait le tout, malgré le chaos dans lequel la cuisine se trouvait, aussi occupé. Il y allait en thème, incrustant parfois quelques desserts sans abuser du sucre, poursuivant avec la seconde idée qu’il venait d’avoir à l’esprit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:53

Ils n'avaient pas eu à attendre bien longtemps, le serveur faisant assez rapidement son entrée avec un premier plat. Non seulement une certaine originalité était requise, mais le goût et la présentation passaient aussi sous l'oeil critique de Brandon, sous son jugement un peu artistique sur les bords qui aimait la qualité d'une belle assiette au regard.
Il avait gardé un air neutre à la première bouchée, pour ne pas donner satisfaction ni découragement au chef à ses côtés. Celui qui était là plus par parure, qui se voyait offrir une bouchée lorsque Brandon en voyait l'intérêt, mais pas du tout lorsque le patron se décidait à tout garder pour lui. Il ne voulait dévoiler aucune émotion particulière et s'efforçait de déguster dans la neutralité, qui pourtant ne tarda guère à se fissurer lorsque son visage exprima assez rapidement satisfaction à l'un des plats. Celle-là lui avait échappée, alors qu'il la retenait depuis un moment déjà. Le premier dessert eut même droit à un petit son de pure bonheur et jouissance des papilles.

Les plats s'enchainaient et Brandon ne se contentait pas de goûter, il dévorait. Il profitait à fond, d'un bout à l'autre, sans laisser derrière. L'air du chef semblait se faire de plus en plus inquiet au fil des services, ce pauvre con, mais le patron ne lui adressait toujours pas un mot ou une indication.

Finalement, le serveur se permis de pénétrer dans la cuisine et s'approcher du jeune homme toujours occupé derrière les fournaux. C'est avec toujours son sourire, cette fois un peu plus mal à l'aise, qu'il risqua un « Are you trying to kill the boss, Sir ? » Il eut un petit rire gêné et se frotta la nuque d'une main. « I just thought I should let you know that he eats every single bite of everything and that must make a LOT of food he's eaten by now ... » Nouveau rire, nouveau sourire. Une certaine façon de lui dire qu'il pouvait s'arrêter avant de faire exploser le patron, qui ne semblait pas prêt à donner lui-même le signal; parce qu'il prenait son pied, quoi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:54

Il avait oublié la notion du temps, sa bulle devenant de plus en plus intense et solide autour de lui. Il n’avait aucunement remarqué l’intrusion, continuant encore en encore. Il avait fait le saut, avec un beau « WAAH! » en entendant la voix le sortir avec violence de sa transe. Il stoppa tout, reprenant son souffle, se réveillant enfin. Il semblait reprendre conscience de son entourage, réaliser la quantité de nourriture qu’il venait de passer. Et soudainement, avec ces simples mots, il semblait être bien mal, démoli sur les bords. « What… ? It’s that bad… ? » Au final non, pas du tout, il avait très mal compris, loin de là même. Ce fut bien à son tour d’être gêné, n’osant pas s’emballer, n’osant pas réaliser complètement ce qu’il venait de dire.

« Oh huh… Sorry ? Can I… Finish the last ones? I mean I started them, I don’t wanna waste them. Or maybe give them to someone else, I don’t know… » Parce qu’il détestait amèrement gaspiller quoi que cela soit. « Sorry about that, by the way… I just lost the time, lost the universe… I hope he’ll… Survive ? » Avec un petit rire, lui de même, pour tenter de détendre cette petite gêne qui planait. Au final, il était retourné à ses plats, et en avait encore sortit environs trois ou quatre, il ne savait plus trop. Mais le répit fut, plus rien ne sortant. Et en bon jeune garçon qu'il était, il se contentait d'attendre, se replacer la calotte en l'envers, un peu son t-shirt et épousseter son jeans, avant de commencer à tout nettoyer. C'était le bordel après tout, et il ne prenait le ménage pour acquis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:56

Le serveur s'était contenté de rire et d'approuver pour les derniers plats, les apportant au patron une fois terminé. Car inutile de les donner à quelqu'un d'autre, Brandon lui avait laissé carte blanche illimitée et souhaitait voir tout ce que ce gamin pouvait produire. Il en était à terminer la dernière assiette lorsque le serveur lui annonça d'ailleurs qu'il s'agissait de la dernière. Brandon haussa immédiatement un sourcil. « Already ? » et l'on pu entendre un petit grognement surpris de la part du serveur, qui l'observait de peine et de misère par-dessus la pile de vaisselle qu'il tenait en équilibre précaire dans les bras. La simple vision avait alors raisonné Brandon sur le fait que, effectivement, la fin pouvait arriver.

Il se cala confortablement dans sa chaise, sirotant un verre d'eau, un putain d'air de satisfaction sur le visage. Il était comme le chat qui a eu la crème. Fier, content, rassasié. « Bring the boy to me » et quand il disait boy, il n'avait clairement aucune idée du si jeune âge de son candidat. Il l'imaginait certes mi-vingtaine peut-être, un peu gamin comparé au cuisinier en chef qui se faisait plus âgé ... Mais la surprise fut de mise lorsque le serveur revint avec le jeune. Pendant de longues secondes, il resta sans dire un mot, sourcils haussés et l'air clairement perturbé. Il n'en fallu ensuite pas plus pour qu'il se tourne vers le chef, avec ce même air hébété. Puis se retourna vers Charlie à nouveau et quelques minutes de silence suivirent, durant lesquelles Brandon observa le jeune homme debout devant lui. Dans son jeans et son t-shirt, casquette sur la tête, en parfait contraste avec l'atmosphère chic des lieux. Son regard suivit la courbe d'une mâchoire, détailla les traits du visage, la bouille d'ange encore toute jeune, mais l'expression plus mature de quelqu'un qui veut, quelqu'un qui sait où il s'en va et travaille pour y arriver. Il avait tout l'air du vent de fraîcheur que Brandon cherchait depuis longtemps. Mais son air se faisait de marbre, l'expression absente, rien ne pouvant annoncer la suite. Sauf qu'enfin, il se manifesta, à l'adresse du chef toujours à sa droite.

« You turned him down. You dared turn him down. He's just a FOETUS. And by all gods, he cooks better than you ever did »

Rude, mais ça avait l'avantage d'être clair et net. Il n'était pas là pour flatter l'ego de son cuisinier en chef, plutôt pour le fouetter à mieux performer à l'avenir, car la relève était beaucoup plus prometteuse qu'elle ne le semblait. Toujours un peu choqué dans le meilleur sens, Brandon attrapa sa cuillère et la plongea dans le petit reste de potage au fond d'un bol sur la table. « This ... This is SOUP. He made soup taste like heaven. Dear god, you could learn from the boy » et le chef se racla la gorge, l'air coupable. L'ignorant, Brandon reporta son attention sur le jeune. « How old are you, boy ? ... Charlie, is it ? » demanda-t-il finalement, son ton plus calme et posé, son air cependant doux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 16:58

Il n’avait certainement pas eu le temps de terminer. À peine de commencer pour tout dire, alors qu’on vint le chercher pour le verdict final. Bon là, il stressait, et ce énormément. Sa pression de folie cuisinière, n’était pas encore baissée, à son maximum, il ne s’était même pas laissé le temps de respirer un peu. Il ne savait pas ce qui l’attendait, et prévoyait déjà les arguments, pour faire en sorte d’obtenir sa place, parmi eux. Il ne fut pas tant surpris de la réaction, un peu comme le chef, lorsqu’il avait demandé à le voir pour lui piquer une discussion et lui remettre son C.V. en mains propres. Il ne disait rien lui non plus, attendait tout simplement, en restant droit, sans jamais baisser la tête. Ce n’était pas de l’arrogance, c’était tout simplement se tenir debout, fier, prêt à se défendre au cas où. Il guettait les premiers mots, et tomba presque sur le cul à l’ouïr de ceux-ci. Il avait devant lui, le propriétaire en train de ramasser joyeusement son chef, devant un gamin. Il gardait son contrôle, pour ne pas exploser telle une bombe nucléaire catastrophique et renversante de joie. Car rien n’était encore dans la poche, pas tant qu’il n’aurait ni les dires, ni le contrat sous le nez, sous la main.

Il avait ce petit sourire en coin, qu’il n’avait pu retenir, plus fort que lui, plus fort que tout. Car peu importe comment il sortirait, il s’avait au moins, qu’il connaissait l’art de la cuisine, bien convaincu désormais. Il fallait toujours plus que maman et papa pour le savoir, et il aurait au moins ça de plus, dans le cheminement de sa vie. Il ne fit pas preuve d’arrogance, il ne fit pas ce petit con qui se serait bien amusé à humilier encore plus le chef. Dans sa tête si, en vocalise, jamais. Il était bien éduqué le petit. « Yes, sir. I’m 18 sir. » Hyper poli en prime, toujours accompagné de ce petit sourire qui se refusait de le quitté, harmonisé à son regard qui devenu ciel brillant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:00

Brandon n'avait pu s'empêcher de sourire à la réponse, à la fois amusé, surpris et content. Parce que déjà, il l'aimait bien, le gamin. Ce n'était qu'un petit poussin mignon à ses yeux, une petite créature de merveilles sorti d'il ne savait où, venue faire des petits miracles dans ses cuisines l'espace de quelques heures. Il avait envie de rire, il ne se retint pas, franc et sensible comme il ne l'avait pas été depuis longtemps. Ce gamin était l'étincelle de vie qui ne lui faisait pas regretté de s'être levé avec le soleil. « 18 .... Dear god, you're only 18, look at you ... » Il eut un sourire, se levant de table et grognant très légèrement. Okay, là il le sentait bien, toute la nourriture qu'il avait pu ingérer.

S'approchant lentement, il tendit la main à Charlie afin de la serrer chaleureusement, toujours ce sourire aux lèvres qui lui conférait un air certes plus sympathique qu'au départ. « Its a real pleasure to meet such a young and talented cook. You're creative, you're simple but right on point, you deliver exactly what people want and pay for. Quality. Pleasure. Taste. You make it a whole experience in itself and that ... that, is what I want to offer to our clients »

Il osa une main sur la nuque de Charlie, une main forte mais chaude, pressant affectueusement, dans une petite communication plus intime. Un contact entre eux deux uniquement, dans leur petite bulle que Brandon ne rompi pas pendant de longues secondes. Enfin, il le relâcha, simplement pour descendre cette même main jusqu'à son épaule qu'il pressa doucement de la même façon. « Im quite impressed. To be honest, I like you a lot. And it would be my pleasure to have you working in the kitchens, at the head of my team »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:04

Le only, avait merveilleusement bien sonné à ses oreilles. C’était complètement dingue, irréel pour lui. Comme si sa tête n’avait pas encore bien compris ce qui se passait. Il avait toujours ce petit sourire, en voyant l’homme se lever, amusé il faut le dire. Son cœur battait à tout rompre dans ses oreilles, dans son esprit, attendant avec grande impatience le verdict final. Ne rien prendre pour acquis… Ne rien prendre pour acquis, il se le répétait pour tenter de garder son plein calme. La passion le bousculait, sans cesse, malgré qu’il ait déferlé toute son énergie en cuisine. Il lui en restait encore… Charlie officialisait les présentations de cet habituel serrement de poigne, avec cette petite révérence de tête penchée pendant un instant. « Thank you sir. I’m really flattered to hear that, it was a pleasure to cook for you, sir. » Et ce n’était certainement pas du lèche cul pour du lèche cul. Il avait vraiment pris plaisir à lui cuisiner. Avec le stress, certes, mais il en fallait bien pour le pousser à ne faire que le meilleur.

Et en même temps, il faut dire qu’il était tout de même intimidé par cette force présence qui pesait sur lui, tout comme cette main contre sa nuque. L’impatience se lisait plus forte dans son regard, sans qu’il n’ose devancer le processus par la faute de cette gêne le retenant. Et pouf, tout le poids qu’il avait venait de disparaître en cet énorme soulagement digne d’une crise de cataplexie.

Il avait. Le. Boulot. Et il n’en revenait tout simplement pas. Il n’avait pu retenir son sourire, pour cette fois, un peu sous le choc, trop heureux. L’analyse des dires avait arrêtée après kitchens… « Oh gawd. Thank you sir. I look forward to work for you sir. » Et puis son air changea, vers cette petite mimique un peu perdue. « Wait… » Ah voilà, le reste de la phrase venait d’atteindre ses oreilles. « Did you say… Head of the theam? Like the biggest place.. ? The Chef… ? » Fallait quand même verifier qu’il n’était pas fou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:06

Il avait vu la joie, envahir ses yeux, éclairer son visage, étirer un sourire contre ses lèvres. Il avait eu envie de capturer ce moment et le figer dans quelques secondes d'éternité pour s'emplir de ce bonheur tout simple, mais pourtant si puissant, qu'il avait envie de jalousement partager avec le gamin. Il venait, en une fraction de seconde de lumière, de le prendre sous son aile. Les doigts lui démangeaient, son cerveau à toute allure s'emportant dans ses mélodies, ses notes de bonne humeur qui s'emmêlaient et virevoltaient. Il n'avait pas senti quelque chose d'aussi puissant depuis longtemps, et c'était bon.

Le jeune, Charlie, était particulièrement poli et composé malgré les circonstances. Il avait une force de régulation particulièrement grande pour rester maître de lui-même à un si jeune âge, et Brandon admirait déjà cela chez lui, tout en espérant secrètement parvenir à le faire flancher pour assister à la passion déferlante de sa bonne humeur. Il voulait baigner dans ces flots positifs et sentir le sourire venir si naturellement à son visage. Devant l'air perdu de Charlie, d'ailleurs, ce-dit sourire se pointa le bout du nez. « I believe that's what I said, Mr Winchester »
Il jeta un regard derrière lui, vers le chef qui s'était levé et les observait avec un air à la fois choqué et ébahi. Il faut dire que le jeune candidat qu'il avait bêtement renvoyé chez lui venait de lui rafler sa place aussi simplement que cela, sous ses yeux, en ayant conquis le patron de la plus merveilleuse des façons. « Mr. Hawkins sera votre bras droit. He's a hardworking man, I think he can learn a lot from you, if you would kindly teach him » de quoi bien enfoncer ce pauvre chef.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:09

S’entraîner à ne pas perdre la tête, était certainement une très bonne qualité pour être chef. Et il l’appliquait, en cet instant, pour le moment du moins. Il était soudainement sous le choc en comprenant parfaitement l’offre. « R-really? I mean, I came for a place, I didn’t… Gawd. Yes. Yes I accept, I want. Huh sir. » Et là son sourire était vachment grand tout d’un coup, au diable la retenue de son visage. « Of course I do… » Parce que oui, oui, et re oui, il voulait bien de ce poste. Bon dieu qu’il le voulait, et c’était au-delà de ses espérances. Cet homme venait de lui vendre du rêve, de l’amener vers les nuages. Il en avait carrément oublié le chef, parmi les lieux, de celui de la veille qui l’avait renvoyé chez lui avec un petit rire au nez, limite.

Sauf que là, il venait de réaliser sa présence. Nul le choix, avec les dires de son nouvel employeur. Il se contenta de cette nouvelle petite révérence de tête. « Of course sir. » Il ne pouvait pas dire non à rien en ce moment. Et après ce petit moment, il laissa un peu son énervement s’échapper. « So huh… When do I start? How do you want me ? Do I have to buy things ? Like a suit or something ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:11

Brandon laissa échapper un rire tout simple à l'enthousiasme de son tout nouvel employé fraîchement engagé. Il était adorable à observer aller, avec son sourire tout grand et sa retenue difficile, son envie de tout faire, de tout savoir, de poser toutes les questions qui brûlaient ses lèvres. Il avait envie de lui dire de laisser tomber le 'Sir' qui faisait peut-être trop formel, mais en même temps, le mot sonnait bien sur ses lèvres, c'était pas désagréable, et il laissa aller. « Very good » parce qu'un employé aussi motivé et heureux, c'est toujours bien, on en voudrait tous des comme ça.

Face à l'avalanche de questions qui se faisait sûrement restreinte- il avait l'impression que ce jeune aurait pu parler et parler sans arrêt, voire lui sauter au cou et le serrer à l'en étouffer -Brandon eut un sourire. « You don't have to buy anything. We'll have something for you to wear, and you will get to try it as soon as possible to see if it fits. » Il plaça une main dans son dos, se faisant un point d'honneur d'au moins le raccompagner lentement jusqu'à la porte, marchant avec lui tout en poursuivant: « I took notes of what you had me taste. I want to adjust the menu with your creations, maybe I'll give you a call to discuss the matter. As for when you start, I want you here on monday »

Il s'arrêta au pas de la porte, s'arrêtant pour lui serrer une nouvelle fois la main, passant à la fois dans la poigne et dans son regard ancré au sien, un courant électrique, une chaleur qui donnait vie à son sourire. Il l'aimait vraiment bien.
Vraiment, vraiment bien. Encore plus lorsque la porte fut refermée et qu'un cri du coeur parvint à leurs oreilles à tous, un WAAAHOUUUU peu discret qui lui arracha un nouveau rire. Qu'un petit foetus adorable qui cuisinait comme un dieu.

Son, petit gummy bear.


À suivre ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:12

Eating is a necessity, enjoying is an art


Voilà huit mois déjà que son petit gamin travaillait dans ses cuisines, et aucun problème à signaler. Que de bons commentaires, que de belles idées mises en action, que d'excellents lunch alors qu'il se décidait à manger à son bureau dans l'hôtel. Il le faisait de plus en plus souvent d'ailleurs, conquis par la cuisine de Charlie. Le plus jeune tenait toujours à lui servir de lui-même son repas, ce qui touchait un peu Brandon, c'est vrai, mais lui offrait aussi l'occasion de couvrir Charlie de petits surnoms affectueux qui rendait plus naturelle, plus douce leur relation employeur-employé. Il lui avait sorti le « Thanks, Gummy Bear » à quelques reprises, et comme cela ne semblait pas déranger le plus jeune, il avait fait de cela une habitude.

Il l'appréciait de plus en plus, c'est vrai. Charmé par sa flamme, par ses traits, par ce qu'il dégageait qui titillait l'artiste en lui. Il aurait voulu mettre son visage sur papier, laisser l'ombre et la lumière épouser son corps et n'en offrir qu'une approximative traduction au crayon. Il voulait peindre sur sa peau, voulait goûter plus encore à son art culinaire, voulait le voir de plus en plus souvent et merde, il ignorait ce qu'il faisait mais il continuait. Il continuait et en redemandait.

Il l'avait invité au restaurant. Sur un coup de tête, une demande formulée à la fin d'une journée en cuisine, surprise qui attendait Charlie pour lui offrir cette opportunité d'aller manger dans un excellent restaurant aux frais du patron. Le jeune n'avait pas été bien difficile à convaincre, et les voilà en cette soirée. Brandon en chemise cravate, toujours aussi distingué mais tout sourire, à donner son nom pour la réservation et conduire son partenaire de la soirée vers leur table. Il prit même la peine de lui tirer sa chaise et de leur commander le meilleur vin de la carte.
Il croisa alors ses mains sur la table, rivant son regard sur Charlie.
« I'm glad you came ... »
Il y avait une chaleur dans sa voix, une tendresse dans son regard. Il était sincèrement content, que son offre ait été acceptée. De quoi lui donner simplement envie d'en répéter encore et encore, de le sortir tout partout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:13

Il avait plongé à cœur joie dans ce nouveau quotidien qui s’offrait à lui. Il avait enfin trouvé sa voie dans le chemin de la vie. Il était tout simplement heureux, pleinement, et se comptait très chanceux de la vie qu’il menait présentement. Il était tombé sur la perle rare. Le boulot de rêve, dans lequel il y exerçait sa passion, mais aussi tout sa créativité. Son grand boss lui laissait beaucoup de liberté, avec son consentement bien entendu. Il ne changeait pas les menus à tout va, lui laissant comprendre la grande place qu’il avait. Non pas car il était le propriétaire des lieux, mais bien car il voulait, et aimait grandement collaborer avec lui. Il ne lui apportait pas ses plats par obligations à son bureau, mais bien car il le voulait, de plein gré. Ça lui faisait toujours bien plaisir, et parfois il lui concoctait un truc complètement hors du menu lorsque l’envie lui prenait. Un bon moyen de lui faire découvrir un peu, les idées qui se tramait dans son esprit, il qu’il ne serait pas long avant qu’il lui vienne avec de nouvelles idées pour le prochain menu.

Il était vachement chanceux oui, et il le savait pleinement. Tout autant pour la relation qui les unissait. Les petits surnoms, ça le faisait toujours échapper un petit rire amusé de gamin. Sauf que lui, évidemment, il ne se le permettait jamais. Il restait toujours grandement professionnel, après tout et le sir était resté depuis cette première rencontre. Malgré ses fantaisies qu’il se gardait pour lui, malgré son visage qui transparaissait au travers de sa soupe. Il le gardait pour lui, pour son monde bien à lui. Il lui dirait toujours oui, peu importe quoi. Comme cette invitation au restaurant, pas très difficile à convaincre effectivement. Il aurait laissé en plan n’importe qui pour lui. C’était son patron, il ne pouvait et il ne voulait pas lui dire non. Sauf qu’une fois l’heure qui approchait il avait regretté et un peu paniqué car là, il réalisait pleinement tout le stresse que ses épaules pouvaient bien ressentir. Un chemise manches retroussées, un veston sans manches et un pantalon propre et voilà que le jeune, y était. On ne pouvait sortir le décontracté chez lui, il trouvait toujours le moyen. Comme toujours, il était en avance, tout sourire lui de même, mais avec tout de même ce malaise, cette gêne un peu plus flagrante. Trop d’imagination, il avait l’impression que quelque chose se tramait. Et l’inconnu lui rongeait l’esprit. Mais la voix était douce, rien de mauvais se cachant derrière. Ou alors il était un excellent comédien.

« I wouldn’t dare to say no. » Avec un petit sourire en coin. Et les mains sous la table, la nervosité ne le quittant pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:26

Peut-être la nervosité du plus jeune était-elle perceptible, toujours est-il que le sourire de Brandon sembla se faire plus chaleureux encore, comme cherchant à rassurer. Charlie n'avait aucune raison d'être si stressé; ou alors peut-être que si, mais il ignorait pourtant encore l'ampleur de ce qui s'en venait. Le gamin était beau, dans sa chemise et veston, dans son éternel style décontracté mais un brin plus officiel, plus propre. Brandon aurait volontiers passé le commentaire, mais s'absentint de le mettre plus mal à l'aise ou sous pression encore en mentionnant à quel point il paraissait bien ainsi vêtu. Il se contenta d'un « I hope so » en réponse, un léger rire accompagnant le tout.

Le serveur leur apportant une bouteille de vin, Brandon se permit de l'ouvrir et d'en servir une coupe au plus jeune. Parce que well merde, si le jeune n'avait pas tout à fait ses 19 ans, notre bel homme n'en avait strictement rien à faire. Il avait invité Charlie, cela incluait le whole deal, et qu'on essaie de s'opposer à lui, voire ce qu'il en ferait. Il glissa tout de même un sourire et un clin d'oeil à l'adresse du jeune homme, abaissant le ton de sa voix à un murmure chaud en se penchant un peu vers lui « Lets keep that our secret, right ? » peut-être juste un peu taquin, un peu charmeur sur les bords. Il ignorait lui-même à quel jeu il jouait, mais il ne se faisait pas prier.

Il attendit qu'ils aient commandé leur repas pour enfin croiser ses mains sur la table et river de nouveau son regard dans celui de Charlie. Un sourire flottait sur ses lèvres. « I think you already figured out that I ... didn't invite you here for nothing » Il se racla un peu la gorge, prenant une gorgée de vin. « But you're probably thinking wrong. I am not here to argue your work, or even fire you. Although I do want to talk about something ... important » Il laissa planer un silence de quelques instants, comme cherchant ses mots, les pesant en pour et contre, hésitant peut-être à formuler tout de suite sa demande alors qu'ils n'avaient pas encore entamé le souper. Il ne savait pas trop. Demander ou pas, en fait. Franchir le pas, risquer? « I, uh ... » et on le voyait rarement aussi à court de mots. « I like you a lot. You're intelligent, you're hardworking and creative and I admire that a lot. I want to ... do something for you. I want to take you around the world ... take you to the finest restaurants, eat the best food there is, see the most beautiful places you can't even think of ... » et il baissa les yeux, quelques fractions de seconde, pour ensuite les remonter chargés d'une toute autre intensité. « I want you to leave with me. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:28

C’était bien ça le problème. Il était devant l’ignorance des intentions. Il n’avait absolument aucun indice, même pas un petit chemin, un petit indice qui pourrait au minimum lui dire le positif ou le négatif de la chose. Il ne se fiait pas aux sourires, parfois vachement trompeurs et qui pouvaient être que des coups de couteaux bien profonds. Il en avait vu souvent dans les émissions de télévisions, ces juges donnant tant de faux espoirs, souriant, semblant décrire avec perfection le plat, mais au final rajoutant simple et ce n’était malheureusement pas votre cas. Alors qui sait, ce que son patron lui voulait.

Il tentait malgré tout, tant bien que mal, de contrôler sa nervosité. La contenant un maximum, tentant de se rassurer et de ne rien prévoir, mais toujours restait-il que quelques bribes de ses émotions s’échappaient dans le non-verbal de son corps. Il avait malgré tout, enfin réellement sourit et rit pour le petit secret partagé. « These lips are sealed. » Petit moment plus tranquille. Mais bien vite sa tête se remis à réfléchir à absolument toutes les possibilités. Il savait qu’il faisait bien son boulot, que tout allait bien de ce côté. Mais l’énorme doute vint rapidement de plein fouet. À se dire que peut-être, ce n’était pas assez… Peut-être, avait-il trouvé mieux, un chef qui méritait des étoiles, qui avait bien plus d’expériences et qui faisait bien moins d’erreurs. Ses débuts avaient tout de même été un peu catastrophiques, faute de n’avoir pas trop d’expérience en tant que chef. La communication avait souvent laissé à désirer, faute d’être dans sa tête et dans sa bulle. Mais au court de ces huit mois, il avait grandis, il avait appris, il était persuadé de s’être amélioré, grandement. Mais peut-être avait-il tort aussi… Il ne savait plus, ignorant de la suite, se perdant de plus en plus dans sa bulle de questionnement et de doute. Et son air se fit mal, aux ouïr des dires de Brandon. « Yes, sir… » Si peu confiant de la suite.

Et son propre silence fut. Charlie, très attentif, se disait mentalement qu’il n’aurait certainement plus d’ongles en cet instant, s’il avait ce fameux tic de se les ronger. Au lieu de quoi il avait les jointures terriblement blanches sous la table, et n’arrivait même pas à les relaxer. Il ne lui avait fallu que la suite, pour le perdre encore plus. Et là… Son expression de perte était flagrante, tel un livre ouvert. Le soulagement aurait été évident, si le tout avait arrêté suite au réconfort. Mais ce n’était pas le cas, c’était un suspens aussi pire que la dernière émission d’une série, auquel il faudrait attendre des mois avant la sortie de la prochaine saison. Heureusement, dans son cas il n’attendrait pas aussi longtemps, du moins il osait l’espérer.

Charlie avait figé. Complètement. La perte plus flagrante, mêlé à cette incompréhension, à ce choque. « I’m sorry sir… Could you huh… Repeat ? » Il n’était vraiment pas certain d’avoir bien compris. Peut-être que ses neurones avaient fait une crise d’épilepsie entre deux. « Did you really offer me to go, with you, all around the world? Like, literally? Like traveling and all? Not like going to a buffet thing…? » Il osait quand même demander, croyant rêver complètement, se retrouvant dans un ressentiment inexplicable, entre rêve et réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:29

La surprise, sur le visage de son poussin. L'incompréhension, le choc, son air si joliment perturbé que Brandon ne put s'empêcher d'échapper d'abord un sourire, qui se fit de plus en plus large et amusé jusqu'à devenir un doux rire. Charmé, carrément. Il avait tout de même conscience de l'appréhension qu'il avait dû causer chez le plus jeune, avant de conclure par sa demande inusitée et inattendue d'une ampleur particulière. Le genre de demande qu'un employeur n'a jamais envers un employé. Une demande en termes différents, d'égal à égal, d'être humain déjà conquis à être humain adorable qu'il souhaitait déjà chérir.

Il retrouva un sourire, son rire calmé, hochant légèrement la tête. « Would you rather a buffet ? We can do that too » et il avala une gorgée de vin, ouep not drunk enough for this shameless flirting. Or maybe he didn't fucking need to be drunk for that. « But Im actually being serious. I meant travelling, with planes and different languages and tons of new food to discover ... and honestly ? Just get away from job and responsabilities, see great places and take it easy ... wouldn't you like that ? »

Comme semblant réaliser le caractère très soudain, voire déplacé de sa demande, il souleva alors les sourcils. « I know this is out of the ordinary. I would understand if you thought it was weird for me to ask you that, and I dont want to pressure you into accepting just because Im your boss. Im asking this as a ... friend »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:31

Il ne savait plus où donner de la tête. Perdu dans ce tourbillon de sens et d’incompréhension. La petite blague avait été, à laquelle il n’avait pu faire autrement que bégayer « I huh… I… » pour au final se taire. Bon le buffet, ça ne lui allait surement pas, parce que ce n’était jamais vraiment top qualité. Enfin s’il suivait les fameux stéréotypes, accompagnés de tout le reste qui venait avec. On ne peut pas aller dans la très grande qualité, à énorme quantité qui ne devait que se faire réchauffer. Les premiers était les chanceux, et les autres avaient les restes. Voilà sa belle opinion de la chose. La raison de sa petite moue pas très convaincue.

Au final non, au final, il avait bel et bien entendu. L’offre ne faisait pas partie du rêve, mais bien de la réalité. Et le choque ne fit que plus grand. Un silence complet fut, alors que Charlie le fixait, sans pour autant le regarder lui, plutôt perdu dans sa tête. En temps normal, il faut dire qu’il aurait fuie, sous cette offre qui avait ce fort caractère de vieux cochon. Mais il connaissait Brandon depuis un moment déjà, tous deux partageant ce lien bien spécial et qui jamais n’avait été hors des limites. Le voir dans sa soupe devait aider dans tous les cas. Cet homme était en train de réaliser un autre de ses rêves. Le plus grand, de celui de faire le tour du monde. Autant pour la culture culinaire, mais aussi pour le pays, les coutumes, et toute la beauté du monde qui venait avec ces découvertes.

Il avait envie de sauter par-dessus la table et renverser l’homme au sol pour lui donner le câlin de sa vie. À l’en étouffer certainement. Mais il trouva la force de ne pas sauter trop vite de joie, de se contenir. La faute à la réalisation qui venait de le prendre de plein fouet. Il avait un peu la tristesse d’un enfant à qui on venait d’offrir une crème glacée, mais qui venait de tomber sans qu’il n’ait eu la chance d’y goûter. « You can’t imagine how I would say yes. I would scream it actually. But I… Can’t. You pay very well, sir, but I don’t have that money. I really don’t and I never will. Not now, maybe in a lot of years… When I’ll be old. » Un peu de gêne, un peu de malaise, Charlie avait passé sa main derrière sa nuque, ne sachant pas trop quoi ajouter de plus face à cette constatation autre que : « Sorry about that... ? I hope I don't... Disappoint you too much. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:32

Sa demande de vieux koshon n'avait pas semblé rebuter Charlie le moindrement; c'est qu'il avait l'air bien content, son gamin. Momentanément illuminé, contemplant l'idée qui faisait certes rêver, et promettait de rendre fantaisies réalité. Brandon ne pouvait s'empêcher de sourire, tout simplement content, fier d'être celui qui provoquait de tels sentiments.

Mais l'air de Charlie changea. Un reflet de tristesse passant dans ses yeux, son air s'affaissant bien légèrement, suffisamment pour que l'homme remarque qu'il y avait un soucis, sur lequel le plus jeune l'éclaira rapidement. Immédiatement, Brandon secoua la tête, fronçant les sourcils. « Hold on ... » Ce petit allait s'imaginer des choses. Comme si l'invitation impliquait qu'il devrait débourser quoi que ce soit. Lorsque l'on invite, le mot semble bien le dire, faut s'attendre à offrir et non pas demander quelque chose. Il voulait l'emmener faire le tour du monde, et il l'avait bien formulé ainsi. Non pas, qu'il voulait voyager avec lui. Il voulait l'emmener voyager avec lui. Il voulait lui faire ce cadeau, parce que depuis 8 mois, c'était Charlie qui lui avait fait cadeau d'un peu de lumière dans une période plus terne de sa vie. « You won't need any money. I have plenty of that for the both of us. Im only asking you one thing, one little thing ... Something you can't buy with money. I want you to say yes. And please, let me do this for you. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:34

Charlie avait relevé la tête, son regardant cherchant la suite, patientant. Pour retrouver sa pleine surprise, sa pleine joie, mêlé à toute sa grande insécurité. « But sir… I mean, it’s ALOT of money. And I… It’s too much… » Il n’était pas de ceux qui s’en fichait éperdument. Il avait beau être fils unique, il ne prenait rien pour acquis. Il n’osait même pas imaginer le montant, et tout le reste. Il y avait cette culpabilité qui le malmenait intérieurement, et un peu comme par politesse, il avait cette voix qui lui disait que c’était non, qu’il se devait de refuser. Mais elle était si minime, que sa joie trop envahissante vint brutalement repousser le reste. Son air laissa paraître une malice, et tout un sourire en coin bien coquin. « I guess it’s a pretty good investment you are doing… I mean, what is good for me, cooking talking, is good for you too, sir. »

Laissons-le faire, il tentait de se convaincre du mieux qu’il le pouvait. Et pour lui c’était le meilleur des arguments. « Of course it’s a yes, sir. » Parce qu’il en avait envie, parce que cet homme méritait les ailes que Charlie lui avait donné dès le premier jour. Non pas pour le bien matériel, mais pour toute la bonté qu’il lui donnait. Il lui avait donné sa chance, alors que d’autres s’étaient arrêté à son âge, à son allure. Il lui avait donné sa confiance, sans même le connaître. Il lui avait ouvert grands les bras, sans rien lui demander. Et encore aujourd’hui, il ignorait si son patron, réalisait tout ce que ça pouvait signifier pour lui. Il avait envie de crier, il avait envie de pleurer de joie. Mais pour le moment, il avait ce sourire éclatant, ses yeux qui brillaient de mille feux.

Brandon pouvait assister à du bonheur à l’état la plus pure qui soit. « You don’t how much it means to me… It’s the kind of dream you know you’ll never really reach… But you just, gave it to me. And more… Free. I just don’t know how to thank you for that. And I know I’ll never be able to thank you enough for that, to pay you back all the happiness you gave me. I’m so, so damn happy, sir. » Il s’excusa rapidement, donnant l’acte deux de son histoire. Très semblable au premier, de par ce fait qu’il était partit aux toilettes, tout simplement crier sa vie. Bon petit dérangement dans le restaurant, mais c’était qu’un unique cri, c’était son laisser allez qu’il ne pouvait plus retenir. Il n’en avait rien à faire, et pas même un regard pesant viendrait à bout de son humeur.

Il avait prit place mine de rien marmonant rapidement « Yeah I know, you guys all heard me but I just couldn't. Better be that then jumping on you for a hug, sir. » Il avait quand même eu le courage de lui dire ses pensées, ses intentions premières qu’il avait si ardument retenue. Le tout quand même dit avec cette petite pointe de gêne un peu coloré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:39

Réaliser le rêve du plus jeune, c'était faire d'une pierre deux coups. Parce que non seulement voulait-il faire plaisir à Charlie, la raison principale de sa demande était plus égoïste, répondant à un désir qui brûlait en son âme et enflammait ses pensées; il voulait passer du temps avec lui. Il voulait voir le monde avec lui. Il ne pouvait mettre de mot sur ses sentiments, mais savait au moins s'avouer qu'il s'était attaché de façon spectaculaire en peu de temps et qu'il était déjà plus investi qu'il n'aurait jamais dû l'être. Il n'en avait malgré tout rien à faire, simplement heureux de cette réponse positive malgré les hésitations. « Its not too much, its never too much, not for you... » et son sourire se fit un peu plus tendre alors que dans ses yeux brillait une lueur douce. « I can't stay away from your cooking anyway » rajouta-t-il avec un court rire, car c'était brutalement honnête. Ce gamin donnait un tout nouveau plaisir au fait de manger.

Non, probablement n'avait-il aucune idée de la profondeur de la chose. Du bonheur si intense qu'il créait chez Charlie; oh il savait clairement lui faire plaisir, rien qu'à voir son air et son sourire, à entendre ses mots, son ton de voix. Il avait envie de sourire face à cette réaction, envie de rire et partager cette petite bulle de joie. Mais il n'avait pas encore compris, toute l'ampleur de la situation. À défaut, il souriait quand même, un sourire qui atteignait ses yeux, qui réchauffait le coeur et transmettait plus encore. « Im glad you are... Im happy too »

Il le laissa se lever, soulevant un sourcil sans se départir de son sourire, celui-ci se faisant de plus en plus amusé alors qu'il entendait même de loin ce cri traverser les murs, manifestation entendue par tous les gens présents. Lorsque Charlie revint, c'est pour trouver Brandon secoué d'un réel fou rire. Il n'avait pu s'en empêcher, cherchant à marmonner un « Heard you, that's an euphemism » entre deux rires, finissant par se calmer par de grandes inspirations jusqu'à ce qu'il ne subsiste qu'un sourire. « A hug would have done the job too » en réponse peut-être taquine, peut-être invitante. Mais pas pour l'instant, alors qu'ils avaient un repas à terminer. D'ailleurs, Brandon ne tarda guère à insister pour que Charlie prenne aussi un dessert, qu'il se laisse gâter un peu. Pas pour lui, il cherchait à couper sur le sucre depuis que le pantalon qu'il avait essayé d'enfiler le matin même s'était avéré un brin trop serré. « I was thinking we could leave this week. I would gladly let you choose our first destination, as well »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:41

Un rire. Mile fois mieux qu’un air de marbre. Mais il se doutait bien qu’il n’aurait pas eu le second, commençant par bien connaître son patron. Tout de même un bon vivant, loin d’avoir un balai à la mauvaise place. Il n’aurait pas osé dire oui autrement. Trop compliqué de se retenir autant, alors qu’il débordait d’actions, de réactions. Un peu de gêne peut-être, mais surtout un large sourire, quelques courts rires pour accompagner l’homme. Effectivement, pas mal tout le monde devait l’avoir très bien entendu. Et cette petite invitation floue, entre blague et réalité, il l’aurait bien accepté. Il l’avait souvent fait, après tout, dans son monde bien à lui. Un désir de détruire cette barrière, pour développer quelque chose d’autre. Mais Charlie avait une tête sur ses épaules, savait faire la part des choses, sachant faire la distinction entre le rêve et les illusions.

Cette dose d’émotions fortes vint se calmer, tranquillement, au fil de la soirée qui continuait. Tant agréable qu’il en avait oublié le temps, qu’il en avait oublié tout le reste. Avant que le sujet ne revienne, bien entendu tant de choses qui devaient être organisé. Il avait deviné que le tour du monde ne se ferait pas une semaine, et qu’il y avait les parents, cet élément qui pouvait représenter un obstacle. Son regard se fit plus grand à l’annonce. Déjà, si tôt. « Huh yeah sure. » L’hésitation se faisant lire dans sa voix. « I must talk to my parents first. I’ll try to convince them, sir. » Ce n’était pas chose gagné, il en était conscient. Mais pour le moment, il ne comptait laisser cet obstacle atteindre sa bonne humeur. Il voulait profiter de chaque instant de cette soirée, de cette joie qui était là pour rester.


À suivre ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:44

Parce que le cerveau suit le coeur ...


Un doux ronronnement dans son cou et quelques airs de piano réveillèrent Brandon en ce beau matin. Peu dérangé par sa musique, loin d'être ceux qui se levaient aux sonneries agressantes et musique rock, il paressa quelques instants au lit. Sa main trouva la tête de son chat Arthur, qu'il caressa doucement pendant une minute ou deux en laissant l'animal se blottir contre son cou. Tournant légèrement la tête vers sa gauche, il eut un sourire à la vue de la bouille endormie de Charlie qui trônait au milieu des couvertures du lit adjacent au sien. Il était heureux d'être là avec lui, de partager ce moment avec lui, ce encore tout début de voyage qui s'annonçait des plus merveilleux. Il avait fallu un moment aux parents du plus jeune pour accepter l'idée, mais les voilà désormais, et Brandon n'aurait pu en être plus content.

Il fini par se lever avec un petit soupir de paresse, quittant le bien-être de son lit pour entamer la journée, alors qu'à l'extérieur la nuit perdait tranquillement la bataille contre le jour, le soleil s'apprêtant à faire renaître de lumière une toute nouvelle journée. C'est dans cette semi-pénombre que Brandon traversa la pièce en direction de la salle de bain pour une rapide toilette matinale, enfilant par le fait même un maillot en prévision d'une balade à la plage.

De retour dans la chambre, il pu constater que rien n'avait perturbé le sommeil de Charlie, dont la respiration lente et tranquille se faisait entendre dans le silence, sous le regard encore un peu méfiant du chat qui, posté non loin, semblait le surveiller. S'approchant jusqu'à s'asseoir sur le bord du lit du jeune homme, il passa doucement, presque tendrement une main sur les courts cheveux de sa tête et laissa cette même main glisser jusqu'à son épaule qu'il secoua doucement. « Morning, sunshine ... » Il savait qu'il était tôt et que cet acte était un peu cruel, mais il lui sourit néanmoins lorsque les paupières s'ouvrirent enfin. « I know it's early, but it's going to be such a beautiful day and I don't wanna waste any minute of it. Wanna go for a walk ? It's the best time for it ... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 443
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    Jeu 28 Déc - 17:45

La monstrueuse histoire de Charlie qui demandait a quitter le pays. Monstrueuse, car il n'avait pas été de tout repos, pour ses parents qui ne voulaient pas voir leur poussin quitter le nid familiale. Ils ne voulaient pas le voir quitter avec son patron qui à leurs yeux étaient un parfait inconnu. Un non, qui avait déclencher une guerre du silence. Charlie avait fait toute une crise, pour au final sombrer dans le pire des silences. Le petit jeu avait fini par leur être insupportable, et ils avaient enfin ouvert une discussion. Si on peut appeler cet échange de mots, une discussion. Car il s'agissait plutôt d'un gamin qui avait tout fait, remuant ciel et terre pour tenter d'ouvrir les yeux à ces deux adultes qui ne comprenaient rien. Cette chance d'une vie, qu'ils lui enlevait. Toute cette culture, tout ce rêve qui était à deux doigts de toucher. Et au final, après des jours de réflexions, ils avaient enfin dit oui. Avec des conditions, évidemment. Comprenant les millions d'appels, de lettre, bref, des nouvelles quotidiennes.

Et le voilà aujourd'hui, avec cet homme qu'il appelait toujours sir. Car il ignorait encore les limites, car il n'osait pas quitter leurs relations habituelle, malgré son vouloir tout autre. Il avait encore l'impression de rêver, d'avoir quitté le monde des hommes. Pour au final ne suivre que celui de l'unique créature qui hantait son esprit. Celui avec qui il passait désormais une grande partie de son temps, avec qui il partageait son nouveau quotidien. Un peu dur pour le gamin, qui tentait presque désespérément de faire taire son coeur qui s'affolait de plus en plus, qui lui ouvrait grand les bras. Il y avait prit toute la place, sans qu'il n'ait y faire autrement. Mais Charlie savait faire preuve de silence, de garder le secret. Il ne voulait rien ruiner, et peut-être qu'en quelque part, garder cette barrière professionnelle lui permettait de se maintenir.

Et comme toujours, il avait quitté un rêve pour un autre, se laissant guider dans sa profondeur jusqu'à la toute fin. Et cette dernière se fit ressentir, en douceur, sous le toucher contre sa tête, et cette voix qu'il pouvait désormais reconnaître partout, les yeux fermés. Et lui qui était si bien dans son cocon de chaleur, se vit un peu froncer les sourcils avant d'enfin ouvrir les paupières. Le grumpy car ne fut que passager, comme toujours. Parce que Brandon était Brandon, tout simplement, et qu'il avait réussi à lui arracher un léger sourire, à lui aussi. « Sure... »

Il ne fallait pas trop lui en demander non plus, alors qu'il s'étirait comme un chat et ballait grandement. Il n'avait même pas cette envie particulière de savoir où ils allaient, se contentant de fixer Brandon de haut en bas pour noter quelques secondes plus tard, le port du maillot. On observe l'autre, pour s'avoir comment s'habiller. Une petite tactique de sa part qu'il appliqua aussitôt, quittant la chambre pour les toilettes quelques minutes. Juste le temps de se rafraîchir le visage et les yeux. Et lorsqu'il sortit, il s'empara mine de rien de cette laisse traînant. « Can he comes with us? I'm sure he's gonna love the view too,sir... » Il eut un petit rire, un petit air vilain sur son visage. « A romantic moment with his master. And that thing that comes with it. » Eut-il dit en se pointant lui-même, riant un peu sarcastiquement de l'attitude qu'avait le chat envers lui. « I won't dare try to catch him. » Et cette fois, il tendit simplement la laisse a Brandon, un peu résolut à ne jamais réussir à le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brandon & Charlie    

Revenir en haut Aller en bas
 
Brandon & Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHARLIE X)
» Brandon Crombeen
» Brandon Dubinsky
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» Signature de contrat - Brandon Prust

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brickface :: We are free :: Nos Rps-
Sauter vers: