AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:18

Noah ignorait dans quel camp il se retrouvait. Entre l'acceptable ou le non acceptable, mais doutait désormais du second. Le frein de l'âge était bien le seul qui pouvait exister entre le deux, maintenant qu'il y réfléchissait, la tête un peu absente pendant leur marche. Ce jeune homme, qui avait mis tant d'effort en cette soirée pour le charmer, en résultant d'ailleurs d'une réussite. Ce jeune homme, qui à ses yeux n'était pas détestable, plutôt adorable dans sa manière d'être. De ce qu'il connaissait de lui, du moins. Et la question... Voulait-il, apprendre à en savoir d'avantage sur lui? Apprendre à le connaître, autrement? Peut-être... Certainement...

Désespéré certes, il ne disait pas oui pour s'exclamer enfin, pas désespoir. Il le disait par intérêt, par vouloir, de ce petit espoir qu'on lui avait redonné. Le malaise qui n'avait pas été, la fuite non plus. Emery était toujours là, n'avait pas crié les toilettes pour laisser le temps s'écouler et revenir avec une excuse du temps, d'une urgence quelconque. Et il avait sourit, malgré le silence, avec cette perspective d'une prochaine rencontre. Il gardait malgré tout un focus. La tête pleine mais l'attention dirigée vers la richesse des lieux, sans jamais oublier l'être qui l'accompagnait.

Qui avait d'ailleurs doucement décidé de ralentir le pas jusqu'à les cesser complètement. Une pointe de curiosité, avant que l'évidence ne soit. Emery ne l'arrêtait certainement pas car il avait vu un cil perdu contre sa joue, et voulait le capturer pour faire un vœux. Ça venait d'où cette connerie.

Il avait compris, et ne comptait pas se reculer, mettre un main dans son visage -rude- ou quoi que ce soit. Au contraire, il avait suivit les intentions, pas contre, de par ses doigts qui avaient épousé les courbes de cette mâchoire. Un léger sourire face à la réalisation du cran que pouvait avoir le jeune homme, tout juste avant de voir ses lèvres doucement occupées. Il se laissa emporter par le moment, en profitant sans plus réfléchir, en oubliant tout le reste. Le temps surtout, qui passait sans que Noah ne le réalise. Sans presse, il mettait aussi du sien, ne comptant pas pousser plus. Il fut celui qui y mis fin, tout en légèreté. Un simple sourire, des mots qu'il n'avait pas, et n'avait pas besoin de dire, et sa main qui s'était de nouveau emparé de la sienne pour y déposer un baiser. Un peu coquin, il laissait comprendre son appréciation de la soirée, de tout, de ce moment partagé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:20

Les yeux fermés, Emery se laissa emporter par le moment. Les doigts étaient brûlants contre sa mâchoire, tellement agréables, tellement confortables qu'il aurait aimé qu'ils y restent pour toujours. Tranquillement, il avait posé ses bras contre les épaules de Noah, avait placé ses mains contre sa nuque pour doucement s'accrocher à lui et poursuivre sur leur lancée. Le temps semblait s'être arrêté le long de l'échange, les baisers s'enchaînant sans presse comme s'ils avaient toute la vie devant eux et encore tellement d'aventures à vivre. Comme dans la promesse que ces baisers ne seraient pas les derniers, qu'il n'y avait nul besoin d'y perdre la tête comme pour profiter de quelque chose d'éphémère. Non, ils avaient le temps, ils le prenaient, et qu'importe le temps que dura leur échange, lorsque Noah sépara doucement leurs lèvres, Emery eut l'impression que cela avait été trop court.

Il se recula bien légèrement, sans que ses mains ne quittent leur emprise contre la nuque de l'homme. Suffisamment de distance fut instaurée pour qu'il puisse le regarder dans les yeux et lui offrir le sourire sincère de l'homme amoureux. Aussi bêtement, aussi facilement, par une simple soirée et le plus doux des baisers, il était conquis. Par l'aide apportée, sans que rien ne soit demandé en retour, pour la présence à ses côtés lors de moments difficiles de découragement. Noah avait su le charmer de toutes petites façons presque banales, par-ci par-là, un peu à la fois. Et il l'avait désormais complètement gagné, d'une façon ou d'une autre le gamin était dingue de lui et son regard à lui seul suffisait à le démontrer. Il lui aurait dit « Je t'aime » dans toutes les langues du monde, dans tous les signes existants, dans tous les mimes et les écrits, dans le dessin et dans la photo ... Il lui aurait démontré de toutes les plus belles des façons. Il l'aurait crié.

Mais il se tut dans le silence, dans la gêne un peu intimidée du gamin qui ignore la suite, qui n'ose pas s'emballer trop vite. Il était peut-être trop tard pour son coeur, mais sa tête avait besoin d'être convaincue, rien qu'un peu plus. Il avait laissé sa main à Noah, comme il lui avait laissé déjà son âme entière, et à défaut d'avoir les mots, il avait sourit et appuyé sa tête au creux du cou de l'homme. Quelques instants, juste assez pour profiter encore un peu de sa chaleur, avant de se voir y renoncer pour reculer de quelques pas et effectuer une douce pression sur ses doigts. « We should go back .... The house isn't mine, I only borrowed the backyard and Im afraid I have to clean up before midnight ... » Un petit aveux un peu timide, mais un sourire un peu amusé qui venait alléger l'atmosphère. Il s'en était donné beaucoup de mal, pour une simple soirée. Mais pour Noah, il aurait soulevé des montagnes.

Il garda le silence le long du chemin du retour. La marche ne fut pas bien longue, bientôt leur table fut en vue et Emery lâcha à contrecoeur une main pour plutôt aller commencer à rassembler ses affaires. Outre le nombre incalculable de petites lumières, il n'avait pas beaucoup de choses, et ce fut relativement vite fait. Il ne cessa pourtant pas de s'excuser de faire ça devant Noah, se sentant plutôt stupide.

Il y eut bien l'offre de le raccompagner. Il aurait marché avec lui jusqu'au bout du monde s'il l'avait demandé. Mais il dû bien se résoudre à le laisser partir seul, comme un grand, comme l'adulte qu'il était. Ça va. Ça lui évitait le détour. Il aurait malgré tout aimé un peu plus de temps en sa compagnie, mais dans le désir de ne pas paraître trop dépendant, il avait hoché la tête et sourit. « Good night, then... »
Un sourire empli de promesses.


À suivre ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:22

Stuck in my head is a picture of you

Depuis leur soirée, Noah ne sortait pas de sa tête. Emery pensait tout le temps à lui. Il pensait à lui en se levant, pensait à lui en se couchant. Il pensait à lui chaque fois qu'il voyait un truc qui le lui rappelait, d'une façon ou d'une autre. Le plus étonnant encore, c'est que les pensées à son sujet restaient toujours chastes. Oh bien sûr il pensait à ses lèvres, il pensait à leur douceur contre les siennes, et à la chaleur qu'il avait mis dans le baiser. Mais il pensait à sa main dans la sienne, pensait à son sourire et ses beaux yeux, à la façon dont il savait le mettre à l'aise, le réconforter, l'encourager. Il repensait à la soirée. Au côté magique des choses, à tous les efforts non pas faits en vain. Il pensait tout le temps à Noah, comme le ferait un homme amoureux.

Si bien que rapidement, il s'était décidé. Il était arrivé à la bibliothèque le matin, un peu avant l'heure du midi. Dans sa main droite, des fleurs. Il n'avait pas le talent de construire de beaux bouquets, mais la dame lui avait assuré que deux ou trois roses étaient toujours bien reçues. Dans son autre main, un sac en papier. Tout simple, en apparence, mais plein d'amour à l'intérieur. Un café -comme il ignorait comment il le prenait, il avait mis soin de le demander plus corsé et d'emmener avec lui au besoin des petits cups de lait, crème, et même du sucre, au cas- et un sandwich maison, pris au café du coin. Il les avait toujours trouvés excellents et avait sélectionné son préféré pour Noah, en espérant que cela lui plairait. Le tout venait avec une petite note gribouillée à la main, dans l'écriture un peu maladroite d'Emery. Un petit « Have a nice lunch. See you soon <3 »

Il était tout sourire, mais tout nerveux, à son arrivée. Mademoiselle peau d'orange était à l'accueil, et le regardait d'un drôle d'air. Il est bien certain que peux de gens devaient arriver ainsi dans une bibliothèque avec des fleurs, l'air prêts à une déclaration d'amour ... Pourtant Emery le faisait. Et c'est en chuchotant, règle du silence oblige, qu'il déclara tout simplement qu'il venait voir Noah. Ses mots impliquaient qu'il n'allait pas courir entre les rangées pour le chercher, et la dame sembla le comprendre, comme elle lui fit signe d'attendre simplement et s'occupa d'aller quérir son homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:23

L'amour était dans l'air. Définitivement... Pour Emery. Car Noah ne faisait plus partit de ceux qui voulait bien ouvrir si aisément son coeur. Il prenait tout en compte, le temps, plus particulièrement, et cette petite voix qui lui disait que sortir avec un étudiant n'était peut-être pas une bonne idée du côté administratif. L'âge... Ça allait de soit. Il n'était pas un adolescent pré-pubaire en quête d'un premier amour et d'expérience sous les draps pour calmer son trop pleins d'hormones non. Du moins, il en avait l'impression. Ce jeune homme avait fait preuve de douceur, et avait mit le paquet pour le séduire au lieu d'utiliser d'un langage particulier qui n'avait pas le moindre sens.

Il comptait bien, prendre tout son temps, pour éviter les déceptions et sauter trop vites aux conclusions. Et par simple désir de romance, tout aussi bien. Mais il ne s'était définitivement pas attendu à cette évidence démontré. Inconscient encore de ce qui l'attendait, alors qu'il placait tranquillement les livres délaissés un peu partout dans la bibliothèque. Sa collègue qui lui indiquait qu'on l'attendait à l'accueil. Sans le suivre, poursuivant simplement le travail que lui, avait délaissé pour venir à cette rencontre autant intriguante qu'inconnue.

Heureusement que lui non plus, n'était pas un jeune adolescent pré-pubaire... Car il se serait certainement caché de gêne à la vue de son admirateur plus très secret. Non pas par la faute de sa présence, mais bien de tout le reste qui pouvait tenir dans ses mains. On aura beau se faire croire que ce n'était peut-être pas pour lui, mais vraiment, il avait un gros doute et une limite au déni. Reste qu'il subissait malgré tout une certaine violence à son bien-être, démontré par les roueurs légères qui venaient colorer ses joues. Il se contenta d'un signe de main en salutation, des gestes qui voulaient demander simplement, comment il allait, sans encore rentrer dans son langage bien à lui. Il aurait préféré avoir ce genre de rencontre hors les murs de cet édifice d'enseignement. Mais il ne comptait pas lui passer un savon, et détruire son geste qui n'avait absolument rien de mal. Ce n'était pas une façon de faire, encore moins en publique. Une petite conversation, un peu plus tard...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:25

Juste de le voir, il avait le sourire aux lèvres. Ce genre de sourire heureux, non pas forcé bien au contraire. Celui qui vient tout seul, qui s'élargit sans qu'on y pense et qui est la plus honnête preuve de l'émotion qu'il convoie. Une petite salutation de la part de Noah, auquel Emery répondit d'une simple « Hey » mais qui en soi voulait tout dire. Il allait mieux que bien, il allait parfaitement. Encore plus depuis quelques instants. Depuis que leurs regards s'étaient croisés.

« Im good, good .... How 'bout you ? »
Toujours ce même sourire, alors qu'il semblait sortir de sa légère torpeur et enfin tendre vers lui les fleurs qu'il avait amenées d'abord. Il semblait visiblement attendre qu'il les prenne, son air se faisant empli d'attente face à la réaction de Noah. Il ne lui laissa cependant pas le temps d'intervenir d'une quelconque façon, son attente ne durant que quelques brèves secondes avant que l'agitation ne le pousse à passer au cadeau suivant et présenter aussitôt le sac en papier qu'il tenait de l'autre main. « I got you lunch ! » Les fleurs pressées dans la main de l'homme, Emery se chargea d'ouvrir pour lui le petit sac et lui en montrer joyeusement le contenu, comme s'il eut s'agit d'un coffre au trésor, empli de richesses. À ses yeux, c'était un peu le cas. Un présent, avec amour, porteur d'émotions et c'est vrai, d'une richesse émotionnelle. « I hope you're not allergic to anything ... and that you like ham »

Il se permettait certes de parler, dans un chuchotement précipité qui semblait s'emporter quelque peu au fur et à mesure de ses paroles. Clairement, il était fier de son coup, et semblait impatient d'avoir une réaction de la part de l'homme. Il lui laissa d'ailleurs enfin l'occasion de réagir suite à son débit d'actions et de paroles empli d'entrain, se posant un peu plus calmement pour l'observer avec curiosité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:26

Qu'il soit muet ou non n'aurait rien changé en cet instant, alors que la bousculade fut. Notre homme était sans mots, n'ayant le temps que de répondre un sourire en guise de démonstration de son humeur et bien-être de la journée. Malgré l'ambiguïté de ses émotions en cet instant, il lui fallut un peu de temps avant que sa main veuille bien comprendre le message et user de ses doigts à bon escient pour s'emparer de ce présent offert. Alors que d'un autre côté Emery continuait simplement, car il n'en avait pas fini là avec son mode conquête. Bon... Des fleurs, malaise. Mais de la nourriture? Il se voyait mal la refuser. Il faut croire que monsieur ici présent appliquait bien le fameux stéréotype de la conquête masculine par l'estomac.

Lorsqu'Emery respira enfin, il fit de même pour laisser le temps à son cerveau d'analyser la situation en son entièreté. Ce jeune homme lui prouvait une fois de plus tout son sérieux, son désir de rejoindre son cœur. D'une façon bien charmante. Il ravala sa gêne pour lui sourire simplement, lui exprimant un remerciement dans son langage bien à lui, avant de porter un intérêt à chacune des choses qui lui avait été offerte. Une dose d'amour égale, pour éviter de créer des jaloux, et des angoisses chez le jeune garçon. Il lui fit signe de patienter quelques instants, alors qu'il était partit avec les fleurs revenant avec elles un peu plus tard avec un contenant improvisé pour les maintenir dans l'eau. Il avait sacrifié sa gourde, mais survivrais pour aujourd'hui. Il prendrait soin d'apporter quelque chose de plus délicat le lendemain.

Armé de son sourire en coin, et de son écriture habituelle « They are really beautifull. Do you mind if I let them there ? Since I'm here more often. » Travail temps pleins oblige. Et puis, ça changerais un peu, ça mettrais un peu plus de couleur, et tous pourraient en profiter d'une certaine façon. « I won't share the food and coffee tho. » Et voilà le clin d’œil en réponse, sortant son côté un peu plus coquin. Heureusement pour lui, la bibliothèque était un endroit plus paisible, et lui permettait plus facilement de mettre de côté le reste, d'oublier ce point de discussion pour le remettre à plus tard, un autre jour, dans un autre instant peut-être s'il revenait et que son moment de joie était passé. Il ne voulait rien gâcher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:27

Noah venait de faire un gamin heureux. Juste par son attention gentiment portée à tout ce qu'Emery lui avait apporté, il l'avait fait sourire, il avait créé chez lui cette chaleur, cette sensation qu'il était important aux yeux de l'homme. Qu'il était apprécié. La petite touche des fleurs dans la gourde d'eau, tout particulièrement, lui tira le plus beau et sincère des regards; car il aurait bien pu se dire qu'il les mettrait dans l'eau une fois le soir venu, au risque de les voir passer durement à travers la journée. Emery avait hoché la tête, rapide à donner son accord pour laisser les fleurs ici. Après tout, Noah y passait effectivement ses journées ... Pour la bouffe il n'avait eu qu'un petit rire, au final bien content que sa surprise ait été bien reçue.

Il n'en avait pourtant pas fini là. Si l'hésitation fut, elle ne dura pas bien longtemps, avant qu'il ne se risque à s'avancer et doucement saisir la main de Noah. Son regard était doux, son sourire peut-être trahissant un peu plus ses intentions dans sa touche un peu coquine. Il avait malgré tout entraîné l'homme entre les rangées, vers un coin un peu plus éloigné, plus discret, un peu plus sombre dans le fond de la bibliothèque. Là où clairement, personne ne devrait les déranger, à moins de s'être perdu. Les deux enfermés soudainement dans leur petite bulle, les mains d'Emery avaient trouvé leur place contre la taille de Noah et sans un mot, il s'était contenté d'aller goûter ses lèvres. Tout doucement d'abord, discret une première fois, puis avec un peu plus de pression et d'insistance, tout en conservant cette même charge d'émotions. Puis, détachant ses lèvres des siennes, il lui offrit un sourire. « There's this show tonight ... I've wanted to go for ages, and I was wondering if you'd ... like to come with me »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:30

R ed. Une couleur qui l'habitait tout doucement, à ressentir des doigts s'enmêler aux siens, et une pression le tirer un peu plus loin. Le malaise était de retour, autre que la gêne d'un jeune adolescent face à l'acte. C'était le contexte, c'était les yeux de tous ces jeunes adultes qui habitaient la pièce. C'était lui, sa personnalité un peu plus calme et posé, qui ne serait certainement pas le genre d'homme à faire une inspection des amygdales d'un autre en plein métro. La main, ça va, aucun soucis, pour le reste, eh... Nope. Le reste qui d'ailleurs venait ajouter une caractéristique à son rouge et ce fut vif. Plus imposant, qui ne passait plus pour de la simple chaleur. La surprise fut d'abord là, la participation à peine présente, faute de ce blocage émotif. Au moins, il n'avait pas osé le faire devant tout le monde, et il pouvait le remercier mentalement pour ça.

Décidément, il faut croire que ce jeune homme semblait soit être raide dingue de lui pour mettre une nouvelle fois le paquet, soit il était tout simplement comme ça, très entreprenant. Noah se laissait tenter, toujours un peu plus. Malgré que la situation s'y prêtait peut-être un peu mal, il préférait mettre quelques points au clair avant le prochain mouvement du jeune homme, dans les jours à suivre il devinait. Il ignora pour le moment la proposition, passant ses deux mains contre son visage pour calmer ses rougeurs. Au final il appuya son front contre son épaule écrivant sur un bout de papier la petit mise au point.« I know there's nobody around here but still... No kiss in public places please? I mean, here neither, for now at least ? I still don't know if I have the right to date a student. » Il ne voulait pas risque son poste, non plus. Sans pour autant le repousser complètement, simplement trouver un accord, un compromis. Take it slow, surtout.

Mais pour le reste, pour changer un peu la situation et dédramatiser les choses, il ne perdit pas de temps avant d'écrire sa réponse pour cette seconde proposition, décollant enfin son front de là. Toutefois il ne la donna pas dans l'immédiat, lui offrant son seul et ultime baiser contre le dessus de sa main, armé de son air charmeur. Lui glissant le papier de sa réponse, mais avec ce petit plus, alias son numéro de téléphone. « Of course. Just text me the details. See you tonight. » Un petit clin d'oeil et il était repartit tranquillement à sa tâche quotidienne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:31

La réponse n'avait pas été des plus franches, rien ne découragea pourtant Emery bien que son air se faisait un peu inquiet lorsqu'il recula et rencontra le regard de Noah. Il ne pouvait s'empêcher de noter ses rougeurs ma foi plutôt importantes, et ressentir déjà une certaine culpabilité se pointer avant même que l'homme n'ait fait quoi que ce soit, n'ait écrit un seul mot. Il se mordit la lèvre, l'observant presser ses mains à son visage, avant qu'un front ne rencontre son épaule et qu'il ne place par réflexe une main contre la nuque offerte. « Im sorry ... » Par réflexe, par réalisation qu'il l'avait mis mal à l'aise.

À la lecture des mots, il comprit un peu mieux pourquoi. La gêne de l'endroit public, des gens pouvant les voir, du contexte ... C'est vrai que ce n'est pas tout le monde qui a la même aisance de la proximité en public, et Emery n'était clairement pas le plus gêné du lot, apparemment que Noah faisait partie de l'autre catégorie. Ce qui n'était pas un problème, mais mettait le jeune homme un peu mal, vu ce qu'il venait juste de faire. Il répéta doucement des excuses, avec la promesse qu'il ne voulait pas faire de mal et ignorait que cela le rendait inconfortable. Il comprenait les circonstances et voulait que Noah le voit comme quelqu'un de compréhensif, de responsable. Un dernier baiser, un papier dans sa main et il avait laissé partir Noah malgré tout sur une belle note, content de lui-même et, après lecture du petit mot, bien content de la soirée en perspective.

C'est ainsi qu'ils s'étaient rejoints le soir même, après qu'Emery lui ait envoyé toutes les informations utiles. On pouvait sentir la fébrilité du gamin, et la simple façon dont il s'était mis à parler ave enthousiasme de tout ce qu'il connaissait sur le groupe devait suffir à Noah pour comprendre à quel point cette soirée signifiait beaucoup pour Emery. D'autant plus qu'il avait l'homme avec lui, rien n'aurait pu être plus parfait. Il s'était assuré de lui donner rendez-vous plus tôt, question qu'ils puissent discuter un peu, hang out avant d'enfin lui attraper gentiment le poignet et l'attirer vers l'intérieur. Ce n'était que le début. Le début d'une soirée magique à ses yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:31

Sans rancune. Il se doutait bien que le jeune homme l'avait bien compris, qu'il ne lui en voulait pas le moindrement pour ce petit accrochage, si l'on puis dire ainsi. Il ne pouvait pas savoir, de toute manière. Il avait confiance qu'il avait employé la bonne manière de faire passer le message. Ils allaient se revoir après tout, le soir même. Un spectacle, qui incluait bien des gens, et une activité qui semblait tant tenir au jeune homme. Ça allait, au fil de la conversation, qu'une petite nervosité qu'il savait être normale. Il n'était jamais vraiment été dans les grandes foules, encore moins lorsque de la musique et des fans affolés étaient de la partie. Oh well, nouvelle expérience, il verrait bien ce que ça donnerait. Il avait compris l'habillement posé, et avait sans mal réussi à rejoindre Emery.

Houla il y en avait du monde. Et étrangement, il perdait un peu le fil de la conversation, son regard se perdant sur des têtes inconnues mais qui pourtant avait fait de son attention, un fixe. Une forme d'obsession, qui ne fit que lui créer un malaise. Quelque chose n'allait pas, il ne le sentait pas du tout, tout d'un coup. Son cœur faisait des siennes, son corps lui faisait ressentir cette goûte d'eau longer sa colonne. Sans qu'il ne sache s'il s'agissait d'une sueur froide, ou de l'état de stresse trop élevé qui semblait prendre sur lui. Il ignorait complètement, ce qu'il avait, et son néant ne l'aidait pas.

Rien d'alarmant, pour le moment, il n'était pas là à suer comme un porc non plus. Juste un inconfort, qui refusait de partir... Et qui était décidément là pour rester. Le spectacle allait débuter, les gens déjà bien présent, avec la fébrilité et toute l'excitation qui venait avec. On l'avait accidentellement bousculé, malgré les excuses, malgré la banalité de la chose, semblait avoir été un élément déclencheur en lui. Rien qu'il ne puisse laisser encore paraître, se concentrant pour effacer le tout. Pour Emery.

La foule était là, plus imposante encore, lui donnant rapidement l'impression que des chaînes s'emparaient de lui, le maintenaient cloué sur place, alors que des murs se renfermaient peu à peu vers lui. Il se sentait prit au piège, son instinct de survie qui s'alertait, sa tête qui lui révélait toute l'impuissance qu'il avait, si quelque chose devait arriver. On n'entendait rien, et le seul moyen de se faire comprendre était de crier jusqu'à s'en époumoner. Crier... Chose qu'il ne pouvait pas. Et si quelque chose devait arriver? Et si...?

C'était la panique, aussi vil puisse-t-elle être. Alors que ses oreilles n'entendaient plus rien, alors que le temps semblait être au ralentis, alors qu'il avait l'impression d'avoir même perdu la vue. Emery avait disparu. Il en était persuadé.

Ce fut la fin. De toute sa normalité apparente. La panique dans tout son art. Qui avait fait de l'homme pourtant si calme, un de ceux qui n'arrivait plus à respirer, qui avait cette impression désagréable qu'il était sur le point de mourir, écrasé par tout ses gens, au point tel que nul n'aurait notion de son existence. Et le pire dans cette histoire, était qu'il ne pouvait pas se manifester, crier sa panique, peu importe quoi, pour qu'on le sorte d'ici. Il perdait pied, il perdait toute contenance, dans sa quête désespérer d'avoir ne serait-ce qu'un peu d'air.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pookie

avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 29/11/2015
Couleur : #003366

MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   Jeu 28 Déc - 16:33

Alors que le spectacle débutait, Emery n'avait conscience de rien autour de lui. Il s'amplifiait de l'énergie de la foule pour hurler à pleins poumons son enthousiasme d'être là. Dans l'ambiance frénétique, intense, il se perdait un peu, son esprit momentanément écarté de Noah. Ce n'était pas pour mal faire; ce groupe était simplement son préféré, et il rêvait de cette occasion depuis toujours.

Pourtant, la présence de l'homme lui fut bien vite rappelée; il l'avait invité ici avec lui car il voulait partager ce moment privilégié avec l'être qu'il aimait. Alors tout naturellement, il s'était tourné vers lui pour lui sourire, pour espérer lui hurler quelques mots par-dessus la foule, savoir s'il appréciait le début du show.... Il n'en eut pas l'occasion. Parce que Noah n'avait pas l'air d'apprécier, oh non. Il n'avait pas l'air dans son assiette du tout. Signes d'abord subtils, il aurait voulu attraper son coude et lui demander ce qu'il se passait, mais ils étaient un peu bousculés, quelqu'un se plaçant exactement entre eux, de quoi lui faire perdre l'homme de vue quelques instants.

Il n'en fallu pas plus à Emery pour oublier complètement le spectacle. Jouant des coudes, il avait écarté peut-être brutalement un individu ou deux, se frayant un chemin jusqu'à Noah sans perdre une seconde. Son coeur rata un battement lorsqu'il le trouva dans un pire état encore; perdu, sans savoir trop quoi faire, il eut le premier réflexe de passer ses bras autour de lui et l'attirer contre son torse. « Hey, hey Noah, hey its me, Im right here, take a deep breath » sa panique n'était qu'amplifiée par celle de l'homme, alors qu'Emery savait qu'il devait rester calme et en maîtrise de la situation. La seule chose logique à faire lui sembla alors de sortir. Tout simplement. Ce n'était certes pas chose facile à faire, mais en s'accrochant solidement à Noah, il entreprit de le tirer au travers de la foule vers la sortie qui leur permettrait d'accéder à un peu plus de silence et d'air. Ce fut laborieux, mais enfin réussi, et dès qu'ils arrivèrent hors de la salle, il attira Noah contre lui et le serra dans une étreinte qu'il voulait rassurante, soufflant des « Shhhh » et des « Im here, you're okay, breathe with me » pour tenter de le ramener au calme.


Ouin, fini ça d'lair


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noah & Emery [3rd lover, petit coureur de jupons]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nicholas a rendez-vous avec Noah pour un petit déjeuner, père et fils...
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brickface :: We are free :: Nos Rps-
Sauter vers: